altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 19 novembre 2018

Création européenne en version scénique de Svadba d’Ana Sokolović dans une mise en scène de Ted Huffman et Zack Winokur et sous la direction de Dáirine Ní Mheadhra au festival d’Aix-en-Provence 2015.

Aix 2015 (3) :
À l'ombre des jeunes filles en fleurs

© Vincent Beaume

Succès public pour Svadba de la compositrice serbe Ana Sokolović, donné au Théâtre du Jeu de Paume dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence 2015. Cet opéra de poche contraste avec les grandes productions lyriques du festival mais sait imposer un style et une séduction à un public venu en curieux et ressorti comblé.
 

Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence
Le 11/07/2015
David VERDIER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Lucifer mène la danse

  • En fond de cale

  • Tout en finesse

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Svadba fait partie, avec le Monstre du labyrinthe et Be with me now, des trois petites productions de cette édition 2015 du festival d'Aix-en-Provence. Composé par la Serbe Ana Sokolović, cet opéra de poche joue habilement sur les recettes d'un indéniable succès public. En une petite heure, cette musique crayonne une esthétique faite de petits riens qui parviennent pourtant à imposer leur charme discret.

    Avec un titre en forme de clin d'œil adressé à Noces de Stravinski, ce Svadba (Mariage) est écrit pour six voix féminines a cappella. Créé en 2011 à Toronto, et en version scénique en 2013 à Philadelphie, l'ouvrage est ici donné en création européenne dans la mise en scène de Ted Huffman et Zack Winokur.

    La trame est d'une minceur exemplaire : une jeune fille, Milica, s'apprête à célébrer son mariage. Autour d'elle, c'est un essaim-coryphée de cinq amies qui tantôt se moquent, dansent, se réjouissent, tantôt la coiffent, la caressent ou la font danser. Entre rires et larmes, c'est la fraîcheur d'une ronde printanière qui se laisse voir et apprécier sans efforts aucun. Un vent léger souffle sur ces six êtres chantants et vient murmurer à nos oreilles un folklore de bon aloi, interrompu par des rires sonores.

    La scène du Théâtre du Jeu de Paume n'offre pour décor qu'un modeste paravent à l'arrière et quelques chaises, ce qui dégage tout l'espace à l'avant pour ces plaisantes et ingénues chorégraphies. La présence discrète de la chef de chœur Dáirine Ní Mheadhra dans la fosse assure au plus près des interprètes la conduite harmonique et les départs souvent périlleux.

    Le langage musical d'Ana Sokolović est fait d'un matériau volontairement hétéroclite, façon objets trouvés, d'inspiration faussement folklorisante avec la sonorité des mots comme moteur. On pense à des improvisations assez libres, formes de poésies sonores et inventions lettristes à la manière d'Isidore Isou. Les échanges fusent au rythme des corps ployés et dansants avec, parfois, une ombre triste et fugace qui passe sur les visages et les mots.

    Entre rite de passage et cérémonie initiatique, cette esquisse d'opéra est magnifiée par six voix que l'on aimerait entendre séparément pour juger de leurs qualités intrinsèques. La modeste dimension du projet n'enlève rien à son séduisant parfum. On pourra regretter qu'il serve de caution à une programmation contemporaine sans risques ni aspérités.




    Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence
    Le 11/07/2015
    David VERDIER

    Création européenne en version scénique de Svadba d’Ana Sokolović dans une mise en scène de Ted Huffman et Zack Winokur et sous la direction de Dáirine Ní Mheadhra au festival d’Aix-en-Provence 2015.
    Ana Sokolović (*1968)
    Svadba, opéra pour six voix de femmes a cappella
    Livret du compositeur
    direction musicale : Dáirine Ní Mheadhra
    mise en scène : Ted Huffman et Zack Winokur
    décors et costumes : Samal Blak
    vidéo : Sven Ortel
    éclairages : Marcus Doshi

    Avec :
    Florie Valiquette (Milica), Liesbeth Devos (Danica), Jennifer Davis (Lena), Pauline Sikirdji (Zora), Andrea Ludwig (Nada), Mireille Lebel (Ljubica).

     



      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com