altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 29 novembre 2023

Récital Cecilia Bartoli avec le Giardino Armonico au théâtre des Champs-Élysées.

La Bartoli dans son jardin
© Warner Teldec

Il y a un véritable phénomène Bartoli cette année : ses disques font des des ventes record et on se bat pour trouver des places à ses récitals. En compagnie du Giardino Armonico, sa dernière visite au théâtre des Champs-Élysées n'a pas fait exception, pas plus que la Bartoli à sa réputation.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 30/09/2000
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Plage post-Einstein

  • Esmeralda finit au bûcher

  • L’effervescence de Berlioz

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Un concert de Cecilia Bartoli, c'est désormais un événement bien parisien. Mais c'est aussi un moment d'exaltation unissant, à une époque où il est si facile de fabriquer de fausses gloires, une vraie star à son public. Deux soirées durant, ses fans ont rempli le Théâtre des Champs-Elysées- 4000 places en tout- pour l'acclamer dans Vivaldi, prêtant moins d'attention aux spectateurs de marque- Philippe Sollers, Lambert Wilson, Marc Minkowski- qu'à leur idole. Sa rencontre avec le "Prêtre Roux" fut l'un des grands moments la saison discographique 1999. Plus de 70 000 exemplaires vendus du "Vivaldi Album" gravé en compagnie du Giardino Armonico, un succès qui ne se dément pas et un CD digne d'entrer au Livre des Records. La prunelle ardente, l'Âœil toujours aussi malicieux, la joie au coeur et ce sourire généreux qui dévaste tout sur son passage, on retrouve la Bartoli telle qu'on l'aime : pas diva pour deux sous, et se donnant à fond. Voici quelques mois, au Châtelet, son Vivaldi (et Haendel) avait William Christie pour tuteur. Avec Giovanni Antonini et son Giardino Armonico, on ne parle plus d'entente mais de complicité, d'accord de tempéraments. La voix semble très assurée dans l'aigu, les trilles sont étourdissants, les vocalises imperturbablement négociées, mais c'est, comme toujours, la justesse d'expression qui est fabuleuse : de la joie à la fureur, de la tendresse à la jalousie, de l'élégie à la terreur, la Bartoli parcourt une carte du Tendre dont aucun paysage ne lui échappe, via Bajazet et Ottone in Villa, L'Olimpiade, Il Farnace et Ercole sul Termondonte. Le Giardino seul, dans deux concertos (l'un pour flautino avec un Antonini endiablé, l'autre pour luth, le célèbre RV 93, avec Luca Pianca, sensible et poète), c'est une fête de couleurs soyeuses et de lumière. Et, devant une salle enthousiaste et debout, et sous les caméras de Rainer Moritz, voici cinq bis, dont un air de Griselda fulgurant et un Domine Deus extasié. Comme chacun sait, les concerts heureux n'ont pas d'histoire.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 30/09/2000
    Michel PAROUTY

    Récital Cecilia Bartoli avec le Giardino Armonico au théâtre des Champs-Élysées.
    Récital Cecilia Bartoli (mezzo-soprano) avec Il Giardino Armonico.
    ÂŒuvres de Vivaldi.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com