altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 février 2018

Reprise de Peter Grimes de Britten dans la mise en scène de David Alden, sous la direction de Donald Runnicles à la Deutsche Oper, Berlin.

Tribunal populaire
© Markus Lieberenz

D’abord axé sur les pendants sociologiques du poème de George Crabbe, le Peter Grimes de David Alden se recentre sur la solitude du pêcheur, magnifiquement soutenu par le ténor Christopher Ventris. L’orchestre bien dynamisé par Donald Runnicles et surtout le fantastique chœur de la Deutsche Oper contribuent à porter la soirée.
 

Deutsche Oper, Berlin
Le 18/02/2016
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Grande musique,
    grands interprètes

  • Une leçon de piano

  • Les goûts réunis

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Créée à l’English National Opera de Londres en 2009 et importée sur la scène berlinoise en 2013, la mise en scène de Peter Grimes selon David Alden n’a rien perdu de son intérêt, même si les parties chorégraphiées à rattacher au music-hall correspondent plus aux attentes d’outre-Manche qu’à celles d’outre-Rhin. Le chœur représentant les habitants du village de pêcheurs entre en scène avant que les lumières soient totalement éteintes et le public complètement installé, amenant l’idée d’une foule prête à juger dans la masse les faits qui lui seront présentés.

    Cette idée à rapprocher de la fin du film M le Maudit et son tribunal populaire fait entrer par les aspects sociologiques du chef-d’œuvre lyrique de 1945, au risque de passer au II à côté des caractéristiques psychologiques des personnages principaux, et surtout de Peter Grimes. Le III et son dernier tableau sur une scène totalement vide recentre la focale sur l’homme et trouve toute sa force dans une dernière scène bouleversante, en partie grâce à la prestation du ténor.

    Sans aller jusqu’à la couleur sombre d’un Alan Oke, ni rechercher la dynamique de Heldentenor qu’on veut parfois donner au personnage depuis Jon Vickers, Christopher Ventris donne à son personnage une couleur claire et une interprétation lyrique autant que retenue d’un homme violent par nature plutôt que par principe, dans la lignée du créateur du rôle, Peter Pears.

    À l’exception du baryton Peter Sidhom, remplaçant un peu terne de Markus Brück en Captain Balstrode, le reste de la distribution soutient l’histoire avec justesse. Judith Orwarth tient un beau médium pour défendre le pêcheur, plus convaincant que celui d’Annika Schlicht (Auntie), alors que les deux jolies nièces, trop présentes sur scène, sont irréprochables lorsqu’elles montent dans l’aigu.

    La prestation dynamique de l’homme de loi Swallow (Noel Bouley) s’accorde à celle de l’apothicaire Ned Keene (Simon Pauly), tous deux très compréhensibles dans la prosodie anglaise. Le méthodiste Bob Boles (Thomas Blondelle) convainc un peu moins lors de sa première intervention par ses aigus trop serrés, puis se réchauffe ensuite.

    Dynamique dès les premiers accords, Donald Runnicles donne de l’ampleur à ses cordes pour soutenir la tension dramatique durant tout le prologue et les trois actes de l’ouvrage. Il gagne en finesse au premier interlude puis trouve des sonorités sombres en fin de premier tableau. Le troisième interlude fait ressortir de superbes points d’orgues sur les cuivres, quand le cinquième apporte avec lui toute la détresse de la situation.

    Une détresse dont le chœur est partie prenante, d’abord par son rôle prééminent dans la mise en scène, mais aussi et surtout par une présence vocale fascinante du début à la fin, qu’il s’agisse des hommes ou des femmes, tout particulièrement à la sortie de la messe. Ce soir, nous étions tous là pour juger Peter Grimes.




    Deutsche Oper, Berlin
    Le 18/02/2016
    Vincent GUILLEMIN

    Reprise de Peter Grimes de Britten dans la mise en scène de David Alden, sous la direction de Donald Runnicles à la Deutsche Oper, Berlin.
    Benjamin Britten (1913-1976)
    Peter Grimes, opéra en un prologue et trois actes
    Livret de Montagu Slater, d’après George Crabbe

    Statisterie der Deutschen Oper
    Chor der Deutschen Oper Berlin
    Orchester der Deutschen Oper Berlin
    direction : Donald Runnicles
    mise en scène : David Alden
    décors : Paul Steinberg
    costumes : Brigitte Reiffenstuel
    lumières : Adam Silverman
    chorégraphie : Maxine Braham
    préparation des chœurs : William Spaulding

    Avec :
    Christopher Ventris (Peter Grimes), Judith Howarth (Ellen Orford), Peter Sidhom (Balstrode), Annika Schlicht (Auntie), Nicole Haslett, Alexandra Hutton (Nièces), Thomas Blondelle (Bob Boles), Noel Bouley (Swallow), Dana Beth Miller (Mrs Sedley), Clemens Bieber (Pastor Adams), Simon Pauly (Ned Keene), Albert Pesendorfer (Hobson).

     



      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com