altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 15 septembre 2019

L'Atlantide de Henri Tomasi à l'Opéra de Marseille

L'Atlantide presque émergée
© Christian Dresse

Henri Tomasi est l'un des très rares compositeurs d'origine corse. Son anniversaire serait passé totalement inaperçu sans l'initiative de l'Opéra de Marseille, ville où il a vu le jour en 1901. C'est le trentenaire de sa disparition que l'on célèbre avec cette reprise de l'Atlantide, son chef-d'oeuvre.
 

Opéra, Marseille
Le 03/10/2000
Michel PAROUTY
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Vieux prĂŞtre d’IsraĂ«l

  • Salzbourg 2019 (8) : Et puis s’en va…

  • Salzbourg 2019 (7) : Diablement drĂ´le

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • La saison lyrique marseillaise, en cette annĂ©e 2000, est particulièrement remarquable. Autour du thème de l'exotisme, Jean-Louis Pujol propose des ouvrages aussi connus que l'Aida de Verdi ou Les PĂŞcheurs de perles de Bizet, mais se permet Ă©galement des rĂ©surrections bienvenues, le Mârouf de Rabaud, la BĂ©rĂ©nice de Magnard ou cette Atlantide de Tomasi inspirĂ©e du roman de Pierre BenoĂ®t, crĂ©Ă©e avec un grand succès Ă  Mulhouse en 1954, entrĂ©e Ă  l'OpĂ©ra de Paris quatre ans plus tard, et disparue des affiches deux dĂ©cennies plus tard. OpĂ©ra ? Non. Mais bel et bien "drame lyrique et chorĂ©graphique", dont le principal personnage fĂ©minin, la reine AntinĂ©a, est incarnĂ© par une danseuse. Anne Martin, ancienne Ă©toile de Pina Bausch, prend donc la relève des EthĂ©ry Pagava, Ludmilla TchĂ©rina et Claude Bessy ; plus hautaine et agressive que sensuelle, elle correspond Ă  l'image de cette mante religieuse qui n'hĂ©site pas Ă  sacrifier ses amants.

    Sous la baguette énergique d'Henri Gallois, la partition récupère sa vigueur et sa force ; davantage de subtilité mettrait pourtant mieux en relief une orchestration superbe, riche en cuivres et en percussions, à laquelle les ondes Martenot apportent une note d'étrangeté. La mauvaise idée, c'est sans doute d'avoir confié la mise en scène au chorégraphe Michel Kelemenis, qui n'a pas la moindre idée de ce qu'une direction d'acteurs peut-être. Passe encore lorsqu'il a affaire à des personnalités comme Inva Mula, dont la fraîcheur illumine la douce esclave Tanit Zerga, comme Jean-Philippe Courtis (le cheik Céghir) ou Georges Gautier (Le Mesge, conservateur de la nécropole royale). Mais Luca Lombardo (Saint-Avit) et Marc Barrard (Morhange), honnêtes chanteurs mais piètres comédiens, devaient être plus fermement guidés. C'était malgré tout une initiative courageuse que cette reprise de L'Atlantide. On fêtera en 2001 le centenaire de la naissance d'Henri Tomasi. Son grand talent méritait bien cet hommage imparfait mais sincère.




    Opéra, Marseille
    Le 03/10/2000
    Michel PAROUTY

    L'Atlantide de Henri Tomasi à l'Opéra de Marseille
    L'Atlantide d'Henri Tomasi
    Avec Anne Martin, Inva Mula, Luca Lombardo, Marc Barrard, Jean-Philippe Courtis, Georges Gautier. Mise en scène et chorégraphie : Michel Kelemenis. Direction musicale : Henri Gallois.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com