altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 19 juin 2019

Ouverture de la saison lyrique à Montpellier avec Luisa Miller de Verdi

Luisa la Candeur
© Marc Ginot

Il se prépare un déluge verdien pour célébrer le centenaire de la disparition du compositeur. L'opéra de Montpellier qui lui réserve l'essentiel de sa saison -sous le cri de ralliement "Viva Verdi"- vient d'ouvrir les hostilités avec Luisa Miller, une production qui augure favorablement de sa programmation.
 

Opéra, Montpellier
Le 06/10/2000
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Naufrage en musique

  • Un Rigoletto d‚Äôavenir

  • Une trag√©die d√©mythifi√©e

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Pour aborder cet op√©ra m√©lodramatique entre tous mieux vaut ne pas sombrer dans un expressionnisme outrancier. La musique de Verdi y pousserait d'ailleurs moins que le texte inspir√© par Intrigue et Amour de Schiller. C'est ce qu'a parfaitement compris Jean-Claude Fall dont la mise en sc√®ne d√©pouill√©e, pudique, un peu distanci√©e, n'est √† aucun moment un pl√©onasme par rapport aux torrents √©motionnel des mots, ni par rapport aux qualit√©s dramatiques de la musique et du chant. En calmant le jeu th√©√Ętral, il permet aux situations dont l'intensit√© ne fl√©chit jamais, d'√™tre touchantes, car elles paraissent plus vraisemblables, moins agressives. Quatre enfants qui observent sans cesse l'action d'un coin ou l'autre de la sc√®ne apportent aussi la fra√ģcheur de leur regard qui devient du m√™me coup un peu celui du spectateur.

    La sobri√©t√© des d√©cors de G√©rard Didier, celle des costumes √† la fois contemporains et intemporels d'Agostino Cavalca, vont dans le m√™me sens, celui d'un refus de surench√©rir sur le drame. √Ä cet √©gard, le spectacle est une vraie r√©ussite. Luisa Miller est l'une de ces h√©ro√Įnes d'op√©ra dont la na√Įvet√© et l'ind√©fectible puret√© pourraient √™tre exasp√©rantes si la musique dont elles sont par√©es ne les sauvait de cette difficile situation. Mince et blonde, fragile √† souhait, la Su√©doise Gunnel Bohman, avec cependant quelques beaux moments, ne fut pas toujours √† l'aise dans ce r√īle astreignant. En revanche, l'infortun√© Rodolfo √©tait camp√© par un tout jeune t√©nor ukrainien du nom de Konstantin Andreev, excellent physique, voix bien en place et de belle couleur, tout ce qu'il faut pour lui assurer le plus brillant avenir. Une carri√®re qui d√©bute mais qu'il faut suivre. Marco Guidarini a effectu√© un travail tr√®s valable √† la t√™te de l'orchestre National de Montpellier et le reste de la distribution, les trois voix masculines graves notamment, √©tait assur√© par des routiers de la sc√®ne lyrique de toute s√©curit√©. C'est une ouverture tonique et positive √† la saison Viva Verdi de l'Op√©ra de Montpellier.




    Opéra, Montpellier
    Le 06/10/2000
    Gérard MANNONI

    Ouverture de la saison lyrique à Montpellier avec Luisa Miller de Verdi
    Luisa Miller de Giuseppe Verdi
    Orchestre et choeurs de l'Opéra National de Montpellier
    Direction : Marco Guidarini
    Mise en scène : Jean-Claude Fall
    Décors : Gérard Didier
    Costumes : Agostino Cavalca
    Avec Giorgio Giuseppini (le Comte Walter)- Konstantin Andreev (Rodolfo)- Sylvie Brunet (Frederica)- Luigi Roni (Wurm)- Frederick Burchinal (Miller)- Gunnel Bohman (Luisa)- Liliana Faraon (Laura)- Franck Bard (un paysan)

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com