altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 18 novembre 2018

Concert Bach du violoniste Nemanja Radulovic accompagné par son ensemble Double sens dans la série des Grands Solistes au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

Bach revisité

Il doit en agacer plus d’un, mais le Théâtre des Champs-Élysées était plein pour ce concert Bach de Nemanja Radulovic. Le violoniste serbe s’est créé un personnage très médiatique, chevelure folle et bottes de cuir, mais c’est un formidable instrumentiste qui donne une vie incroyable à ce qu’il joue, notamment dans les mouvements lents.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 05/11/2016
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Tout en finesse

  • Couple enchanté

  • Du gris terne au rose bonbon

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Pour se permettre d’aborder la musique de Bach d’une manière aussi décapante voire provocante, il faut être sûr de bien maîtriser son instrument sans que l’on puisse y trouver à redire. Pour se présenter devant le très convenu public classique du TCE, d’une moyenne d’âge élevé, en bottes cuir et avec une crinière de pur sang en folie, il faut aussi savoir que l’on a déjà conquis la majorité de ceux qui sont là, justement séduits par une différence assurée non sans humour et avec gentillesse.

    Nemanja Radulovic est fort bien médiatisé mais une image ne suffit plus à s’imposer aujourd’hui sans un vrai talent. Or, du talent, il en a à revendre. N’oublions pas qu’il se fit connaître, voici dix ans déjà, en remplaçant au pied levé Maxim Vengerov dans le concerto de Beethoven avec l’Orchestre philharmonique de Radio France et Myung-Whun Chung au pupitre.

    Le premier ensemble qu’il forma s’appelait Les Trilles du diable, référence directe à Paganini. Celui-ci se nomme Double sens, en référence à l’alliance de musiciens serbes et français qui le composent, dont deux membres de la famille Fontanarosa, Patrice ayant été l’un des professeurs de Nemanja au CNSM de Paris. Lauréat de multiples concours internationaux, partenaire d’éminents musiciens comme la grande harpiste Marielle Nordmann, enregistrant avec succès pour la Deutsche Grammophon, ce trentenaire est donc tout à fait fréquentable, malgré son look original sinon déjanté.

    Et il aborde Bach comme personne, c’est-à-dire comme une musique jeune, de chair et de sens, dans des tempi toniques, avec des sonorités vigoureuses, une accentuation musclée et surtout un phrasé magique dans la vitesse et encore plus dans les mouvements lents qui sont d’un raffinement inouï, d’une qualité émotionnelle très rarement entendue chez Bach, avec une subtilité de son due à une exceptionnelle tenue d’archet. Dans le Concerto pour deux violons et cordes en ré mineur BWV 1043, il avait pour partenaire l’excellente Tijana Milosevic, violon solo de l’ensemble outre lui-même.

    Une curiosité aussi dans ce programme, le Concerto pour alto et orchestre à cordes en ut mineur de Jean-Chrétien Bach dont ne sait toujours pas exactement s’il est vraiment de ce compositeur ou bien un « à la manière de » dû à l’altiste Henri Casadesus au début du XXe siècle. Mais Radulovic y montre qu’il maîtrise l’alto avec autant de sûreté que le violon, ce qui n’est pas évident au cours d’un même concert.

    Après avoir souligné la très belle tenue de l’ensemble Double sens, mentionnons la seule déception de la soirée, vécue avec une Toccata et Fugue en ré mineur pour orgue dans un arrangement assez confus et peu efficace d’Aleksandar Sedlar. Dommage, mais personne n’est parfait !




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 05/11/2016
    Gérard MANNONI

    Concert Bach du violoniste Nemanja Radulovic accompagné par son ensemble Double sens dans la série des Grands Solistes au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Johann Sebastian Bach (1685-1750)
    Concerto pour violon et cordes en mi majeur BWV 1042
    Johann Christian Bach (1735-1782)
    Concerto pour alto en ut mineur
    Johann Sebastian Bach
    Concerto pour violon et cordes en la mineur BWV 1041
    Concerto pour deux violons et cordes en ré mineur BWV 1043
    Toccata et fugue en ré mineur BWV 565 (arrangement d’Aleksandar Sedlar)
    Double Sens
    violon et direction : Nemanja Radulovic

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com