altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 novembre 2018

Concert de musique de chambre consacré à Mendelssohn à l’Auditorium du Louvre, Paris.

Jeunesse conquérante

Dans le cadre des Premiers Feux, concerts consacrés aux œuvres de jeunesse de grands compositeurs organisés par l’Auditorium du Louvre, ce sont de jeunes interprètes français qui ont ressuscité les premières œuvres de musique de chambre de Mendelssohn avec un tempérament qui témoignait d’une véritable empathie.
 

Auditorium du Louvre, Paris
Le 27/01/2017
Claude HELLEU
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Lucifer mène la danse

  • En fond de cale

  • Tout en finesse

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Ils sont jeunes, issus de conservatoires français, et si chacun suit sa propre carrière, ils sont heureux de s’unir en formations de musique de chambre. Dans le cadre des concerts organisés par le Louvre, leur jeunesse ne pouvait mieux servir celle de Mendelssohn quand il composa à 16 ans son Quatuor pour piano, violon, alto et violoncelle en si mineur, de fait le troisième mais le premier qu’il considérait ; puis celle du fameux Octuor pour quatre violons, deux altos et deux violoncelles en mib majeur écrit quelques mois plus tard.

    Ce sont les violonistes Amaury Coeytaux, Verena Chen, David Petrlik, Perceval Gilles, les altistes Adrien La Marca, Léa Hennino, les violoncellistes Yan Levionnois et Victor Julien-Laferrière qui nous ravissent dans celui-ci. Une même émotion habite les mêmes élans, les mêmes accents parfois un peu trop soulignés. Les cordes graves s’imposent, souvent meneuses de jeu. Dans le fameux Scherzo, staccato et trilles se poursuivent sur un rythme acéré. La légèreté, la vivacité s’enthousiasment, la volubilité se propage des violoncelles aux violons, joyeusement légère. La chaleureuse fusion de ce dynamisme culmine dans un Finale à la fluidité grisante, au tutti intense, irrésistiblement conclu dans une allégresse communicative pour le plus grand bonheur de l’auditorium du Louvre comble.

    Amaury Coeytaux, Adrien La Marca, Yan Levionnois et Ismaël Margain au piano avaient auparavant interprété le Quatuor avec piano op. 3. La prépondérance de la partition du clavier ne favorise pas la balance des quatre instruments. Si leur entente compense ce léger déséquilibre, elle ne va pas sans entraîner une certaine similitude entre les archets, au détriment de couleurs uniformisées. Ombres et lumière, élégance et charme se mêlent et pourraient davantage personnaliser leurs nuances. La vitalité de l’œuvre n’en triomphe pas moins et ravit l’écoute. Un de ces concerts de musique pure, aux horaires agréables, où les habitués sont toujours heureux de se retrouver.




    Auditorium du Louvre, Paris
    Le 27/01/2017
    Claude HELLEU

    Concert de musique de chambre consacré à Mendelssohn à l’Auditorium du Louvre, Paris.
    Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847)
    Quatuor avec piano en si mineur op. 3
    Ismaël Margain, piano
    Amaury Coeytaux, violon
    Adrien La Marca, alto
    Yan Levionnois, violoncelle
    Octuor à cordes en mib majeur op. 20
    Amaury Coeytaux, Verena Chen, David Petrlik, Perceval Gilles, violons
    Adrien La Marca, Léa Hennino, altos
    Yan Levionnois, Victor Julien-Laferrière, violoncelles

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com