altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 31 octobre 2020

RĂ©cital de Rafał Blechacz dans la sĂ©rie Piano**** Ă  la Philharmonie de Paris.

Blechacz retrouvé
© Felix Broede

Beaucoup plus convaincant que lors de son rĂ©cital de 2014, le jeune pianiste polonais Rafał Blechacz a montrĂ© dans ce nouveau rĂ©cital Piano**** une modĂ©ration et une maĂ®trise de ses incroyables moyens qui lui ont permis d’aborder des styles très divers avec le mĂŞme bonheur, mĂŞme si Chopin demeure son domaine de prĂ©dilection.
 

Philharmonie, Paris
Le 06/03/2017
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Saint François SDF

  • Chamboule-tout

  • En attendant Görge…

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Simples exercices d’écriture ou petites pièces chargĂ©es de symboles profanes ou religieux, ces Duos BWV 802 Ă  805 de Bach sont des chefs- d’œuvre d’architecture musicale quasi minimaliste, tout en finesse et en rigueur stylistique. Blechacz entrĂ© en scène droit comme un horse-guard et d’un pas vif lui aussi très militaire, a abandonnĂ© les excès de comportement extĂ©rieur qui avaient surpris lors de son rĂ©cital de 2014. Ce soir, tout est sobriĂ©tĂ©, rigueur et concentration. Bach en bĂ©nĂ©ficie, car tout ce que joue le Polonais prend vie instantanĂ©ment, par des trouvailles de couleurs et d’accentuations qui font sans cesse avancer la musique, mĂŞme dans des formes de ce type. Le toucher est d’emblĂ©e soyeux, Ă©lĂ©gant, le phrasĂ© inspirĂ©.

    Le Rondo en sol majeur op. 51 et la Deuxième Sonate de Beethoven permettent quand même au pianiste de développer un langage plus opulent, même s’il s’agit d’œuvres d’un caractère peu dramatique et plutôt enjoué. Ici encore, c’est la nature du toucher, le choix des accents et la science des contrastes, même s’il n’y a guère de grandes tempêtes mais des emportements momentanés, qui séduisent et mettent en évidence à la fois l’homogénéité de ces pages et l’art d’une écriture pianistique savante ne gâchant pas la spontanéité du propos. Le pianiste semble presque animé d’une jubilation contenue, dans cette première partie de récital, et c’est bien gratifiant pour l’auditeur.

    La deuxième partie est consacrée à Chopin et on retrouve là le grand virtuose surdoué à la sensibilité bouillonnante et au jeu flamboyant. Avec quel naturel et quel instinct il nous conduit dans les méandres des états d’âme contradictoires du compositeur avec les élans et les apaisements de la Fantaisie op. 49. Le son est riche, le toucher opulent sans brutalité, la virtuosité époustouflante, mais ça, on le savait depuis longtemps. Le plus intéressant ici reste ce kaléidoscope de sensations qui nous touche par sa diversité et cette impression que tout se construit dans l’instant, devant nous.

    Le Nocturne op. 48 n° 2 sert de transition avec la Sonate Funèbre que Blechacz traite comme une fantasmagorie où la passion se mêle à des visions mortifères. Il y a des cavalcades désespérées dignes du Roi des aulnes, des chants d’ondines aux irrésistibles et calmes séductions vous attirant Dieu – à moins que ce ne soit le Diable – seul sait où, d’effrayantes processions et des apparitions aussi fugitives qu’un cauchemar d’enfant et tout aussi foudroyantes. Le son reste superbe, les doigts ont une fluidité absolue, tout reste clair, y compris dans la passion la plus irraisonnable. On admire le pianiste pour cette proximité qu’il sait créer entre nous et Chopin et que ce soir il tisse avec générosité.




    Philharmonie, Paris
    Le 06/03/2017
    GĂ©rard MANNONI

    RĂ©cital de Rafał Blechacz dans la sĂ©rie Piano**** Ă  la Philharmonie de Paris.
    Johann Sebastian Bach (1685-1750)
    Duos BWV 802 Ă  805
    Ludwig van Beethoven (1770-1827)
    Rondo en sol majeur op. 51 n° 2
    Sonate pour piano n° 2 op. 2 n° 2
    Frédéric Chopin (1810-1849)
    Fantaisie en fa mineur op. 49
    Nocturne en fa# mineur op. 48 n° 2
    Sonate pour piano n° 2 en sib mineur op. 35 « Funèbre Â»
    Rafał Blechacz, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com