altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 16 décembre 2019

Récital Anne Gastinel dans le cadre des Midi Musicaux du Théâtre du Châtelet.

Quand l'archet devient pinceau

À 29 ans, Anne Gastinel a déjà l'étoffe d'une grande violoncelliste. Si Yo-Yo Ma et Paul Tortelier ont influencé son évolution technique et artistique, son étonnante maturité musicale révèle une sensibilité épanouie. Qu'elle joue Bach, Bloch ou Tanguy, elle exprime avec profondeur et intériorité toutes les couleurs de ces musiques.
 

Théatre du Châtelet, Paris
Le 09/10/2000
Pauline GARAUDE
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Mazel Tov !

  • Demi-fresque

  • Mort à Munich

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Energie maîtrisée de l'attaque et générosité du son, Anne Gastinel installe dès les premières notes du Prélude la plénitude, la clarté et la brillance de la tonalité de Do majeur de cette 3e Suite de Bach. Sur toute l'étendue de l'ambitus de son instrument, le vibrato de sa main gauche et le geste soutenu de son archet soulignent la polyphonie complexe qui n'est jamais virtuosité gratuite mais déroulement simultané des idées musicales. Elle enveloppe chacune de ses notes de rondeur et de sensualité, insufflant à la rythmique plus contrastée de l'Allemande, de la Courante et des Bourrées, une grande souplesse. Abandonnée dans la Sarabande comme en état de prière, elle déroule son incantation dans un lent et discret crescendo dynamique.

    Les Esquisses de Tanguy exigent en revanche un changement constant du timbre, des nuances et des attaques. Là, sa dynamique est tranchée et le talent d'Anne Gastinel est de concilier souplesse mélodique et pulsion rythmique dans une partition où tension et relâchement se succèdent sans cesse. Elle a le vibrato qu'il faut pour les résonances de la 1re Esquisse et l'expressivité exacerbée de la 2e, la fermeté d'attaque et le legato sostenuto pour traduire sans agressivité les écarts mélodiques et le rythme chaotique de la 3e Esquisse.
    Cette combinaison de la vigueur rythmique et du lyrisme du phrasé sert au mieux les intonations mélodiques particulièrement fluctuantes et rythmées de la Suite en sol mineur de Bloch où le compositeur renoue avec ses racines hébraïques. Là encore, elle varie timbre et attaques, faisant de cette oeuvre une fresque bariolée. Anne Gastinel connaît décidément toutes les couleurs du violoncelle.




    Théatre du Châtelet, Paris
    Le 09/10/2000
    Pauline GARAUDE

    Récital Anne Gastinel dans le cadre des Midi Musicaux du Théâtre du Châtelet.
    Récital Anne Gastinel, violoncelle
    Bach : 3e suite en ré mineur
    Tanguy : Trois Esquisses
    Bloch : 2e suite en sol mineur

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com