altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 22 juin 2018

O Mensch ! de Pascal Dusapin par le baryton Georg Nigl et le pianiste Sébastien Vichard au Studio de la Philharmonie de Paris.

Dusapin dans l’autre monde
© Bernd Uhlig

Porté par le créateur de l’œuvre Georg Nigl, le superbe cycle O Mensch ! de Pascal Dusapin dans le cadre d’un week-end autour du compositeur français réapparaît au Studio de la Philharmonie de Paris, accompagné par l’excellent Sébastien Vichard au piano, tout aussi impactant que le baryton pour développer l’atmosphère noire des textes de Nietzsche.
 

Studio de la Philharmonie, Paris
Le 18/02/2018
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Le retour du cygne

  • Bizarre bizarre…

  • Cheffe sans ombre

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Dans le petit Studio de la Philharmonie de Paris, alors que la Grande Salle se prépare pour clôturer une heure trente plus tard un week-end hommage à Pascal Dusapin avec son Concert n° 1 pour grand orchestre créé en 2011, Georg Nigl et Sébastien Vichard entre en scène sans lumière pour développer pendant près d’une heure dix une œuvre intense créée la même année.

    Le piano donne le la, puis la baryton débute le cycle O Mensch ! par ce texte tiré du poème si célèbre de Friedrich Nietzsche, déjà mis en musique par Gustav Mahler dans sa Troisième Symphonie. L’ouvrage sous-titré Inventaire musical non raisonné de quelques passions nietzschéennes avait été créé aux Bouffes du Nord par le baryton, spécialiste bien connu de musique contemporaine, depuis longtemps créateur d’ouvrages du compositeur français et récemment encore présent pour Penthesilea à Bruxelles puis à l’Opéra du Rhin.

    Sa maîtrise des vingt-sept chants mis en musique à son initiative, alors qu’il n’avait d’abord commandé que quelques poèmes à Dusapin, impressionne tant par la tenue de la ligne que par la prestance scénique. Les textes mis en musique sont pour la plupart chantés très calmement, de manière même presque glacée, comme cette première chanson à boire, déjà bien pensive chez Mahler et tout aussi sombre et sehr langsam ici. Ein Spiegel ist das Leben ensuite apporte d’abord plus de dynamique, mais conclut d’une manière quasi dépressive pour annoncer le Wanderer, personnage qui revient dès le quatrième texte et reste latent comme idée d’arrière-fond durant tout le voyage.

    Contrairement à la création en 2011, il n’y a pas de mise en scène pour cette reprise, et le costume n’est maintenant plus qu’une queue de pie, mais cela ne dérange jamais Nigl dans ses calmes déplacements, à la façon d’un être habité, comme s’il ne contrôlait plus son enveloppe corporelle lorsqu’il s’approche à quelques centimètres du premier rang des gradins, pour tenir son chant directement à la tête de certains spectateurs.

    À cette superbe prestation s’accorde le piano de Sébastien Vichard, qui tient maintenant une partie qu’avait créée Vanessa Wagner. L’instrument porte la même froideur que la voix mortuaire du baryton et l’accompagne par de superbes accords, eux aussi souvent très lents et très calmes. Vichard doit aux trois quarts de la pièce ajouter des tiges pour préparer son piano sur la partie grave, afin d’apporter par la même occasion encore plus de froideur et de matité à la pâte sonore, alors que le baryton devenant de plus en plus fou passe régulièrement en voix de tête. À cette atmosphère très particulière s’ajoute une assistante sonore avec bruits de cloches chinoises, de criquets ou de ténèbres, qui achève de transporter le public dans l’autre monde.




    Studio de la Philharmonie, Paris
    Le 18/02/2018
    Vincent GUILLEMIN

    O Mensch ! de Pascal Dusapin par le baryton Georg Nigl et le pianiste Sébastien Vichard au Studio de la Philharmonie de Paris.
    Pascal Dusapin (*1955)
    O Mensch !, inventaire musical non raisonné de quelques passions nietzchéennes
    Georg Nigl, baryton
    Sébastien Vichard, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com