altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 29 septembre 2020

Les Variations Goldberg par Pierre Hantaï au musée Grévin

Pierre Hantaï en statue de cire

La critique est-elle seulement un travail d'expert qui ont tout lu, tout vu et tout entendu ? Histoire d'ouvrir un peu le débat, altamusica a invité un néophyte à ses premières Goldberg de Bach en concert. Guitariste de rock amateur, informaticien et journaliste dans la même discipline, voici les Variations de Pierre Grumberg.
 

Théâtre Grévin, Paris
Le 17/10/2000
Pierre GRUMBERG
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Retour à la vie moderne

  • Salzbourg 2020 (5) : Réapprendre la cohésion

  • Salzbourg 2020 (4) : Évidence brucknérienne

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Pardonnez la faute de goût, mais ce que je préfère dans les variations Goldberg, c'est l'Aria. Il dégage une gravité très touchante, très humaine. Il me touche plus que les vertigineux canons qui suivent. Ce concentré de sérénité baroque, est mon passe-partout pour entrer dans le temple. Sans cette clé, la visite risque de devenir aussi morne qu'un tombeau. Avec Pierre Hantaï, j'ai passé le seuil d'un monument bien austère. À l'intérieur, l'architecture était parfaite, mais il faisait froid. Peut-être le claveciniste était-il un peu anxieux devant le porche ? On le serait à moins.

    Heureusement, Pierre Hantaï a retrouvé de l'énergie au feu de sa concentration et de sa propre virtuosité, au point que la seconde partie des variations (et son Aria d'arrivée) avaient regagné la chaleur et la lumière qui manquaient au départ. Je suis donc sorti des Goldberg de bien meilleure humeur que j'y suis entré. On avait l'impression que le claveciniste aussi se sentait mieux : ragaillardi par une salve d'applaudissement, il s'est laissé aller au plaisir de jouer, donnant quatre rappels enlevés (Couperin et Scarlatti, pour le soleil latin ?) et délectables. On a même cru voir Pierre Hantaï s'autoriser un fugitif sourire intérieur, qui contrastait assez avec les coups d'œil inquiets jetés à la salle en cours de concert. Curieuse impression, sans doute causée par l'ambiance très particulière du Musée Grévin : c'est comme si la statue de cire des premières notes avait fondu pour révéler un grand interprète caché dessous.




    Théâtre Grévin, Paris
    Le 17/10/2000
    Pierre GRUMBERG

    Les Variations Goldberg par Pierre Hantaï au musée Grévin
    Variations Goldberg de Johann Sebastian Bach
    Pierre Hantaï (clavecin)

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com