altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 01 décembre 2021

Concert commenté autour de la création Lumières Cendrées d’Alain Louvier, par l’Ensemble Orchestral Contemporain dirigé par Bruno Mantovani au festival Messiaen au pays de la Meije 2021.

La Meije 2021 (3) :
Illuminations multiples

© Bruno Moussier

Le lendemain du concert auquel étaient créées trois œuvres des deux compositeurs invités cette année au Festival Messiaen, Bruno Mantovani et l’Ensemble Orchestral Contemporain proposent une autre création, cette fois d’Alain Louvier, présent au Pays de la Meije pour décrire Lumières Cendrées avant que la pièce ne soit interprétée en fin de programme.
 

Salle des fĂŞtes, La Grave
Le 29/07/2021
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Voyage dans la nuit

  • Technicolor franco-russe

  • Le triomphe de Morgana

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Aux cĂ´tĂ©s de Philippe Manoury et Michel Fano, invitĂ©s officiels du Festival Messiaen 2021, Alain Louvier est conviĂ© pour un autre programme, dont le but est de dĂ©voiler toutes les subtilitĂ©s de sa nouvelle crĂ©ation, Lumières CendrĂ©es, avant que celle-ci ne soit interprĂ©tĂ©e intĂ©gralement. Élève d’Olivier Messiaen en 1966, Alain Louvier n’en a pas tant retenu la sĂ©rie pure que le long travail sur le plain-chant effectuĂ© en cours avec le maĂ®tre.

    À 75 ans, il livre aujourd’hui une pièce à caractère autobiographique, qui tire sa substance de nombreuses références et éléments annexes, dont certains de Messiaen. Debout à la gauche de Bruno Mantovani, devant l’Ensemble Orchestral Contemporain, le compositeur va décrire la structure d’une partition qu’il a également distribuée à quelques journalistes dans la salle, afin d’en laisser repérer précisément toutes les notions.

    Il débute par une explication du titre, Lumières Cendrées ; au singulier, le halot renvoyé par la Terre sur le croissant de la lune ; au pluriel ici, tous les êtres qui ont été lumineux pour le compositeur et ne sont plus que cendre. La première mise en avant est alors le climax de l’ouvrage, une explosion de lumière magnifiquement diffractée par l’ensemble et Mantovani, qu’on ne réentendra d’ailleurs pas du même éclat dans l’interprétation finale. Pour cela, les musiciens alternent entre leurs propres instruments et divers grelots, cloches d’alpages ou gongs.

    Parmi les autres effets sublimés nous est proposé un passage de harpe, dont Louvier a voulu qu’elle joue sur une échelle d’intervalles parfaitement égaux, donc l’échelle heptaïque, à 7 tons. Il utilise ensuite également deux autres codes, l’alphabet français retranscrit en quart de ton, donc en 24 lettres, avec Z=S et Y=I, afin d’intégrer des noms propres à l’intérieur de la partition, dont la signature LOUVIER, jouée par la clarinette. Puis il présente un code de dates par groupes de 6 notes, transcrites dans un système à base 12.

    Des chants d’oiseaux sont également recherchés, du merle en pur quart de ton à la chouette hulotte reproduite avec une flûte. Et le coucou fait son apparition, car si Louvier débute sa pièce par la première mesure de la Cinquième Symphonie de Beethoven, il cite ensuite la Pastorale, ainsi que Couperin ou les Pins de Rome de Respighi. L’artiste laisse beaucoup d’autres éléments mystérieux, comme cette fin qui peut faire penser à celle de Wozzeck, au clair de lune, mais on l’aura compris, l’œuvre est avant tout un agrégat de multiples illuminations, plutôt bien agencées entre elles, sans pour autant créer une véritable dramaturgie.

    Comme la veille, mais cette fois dans la Salle des Fêtes de La Grave, Bruno Mantovani nous fait profiter de son humour bonhomme autant que de sa direction précise et souple devant son excellent Ensemble Orchestral Contemporain, afin de porter au mieux les idées du compositeur présent.




    Salle des fĂŞtes, La Grave
    Le 29/07/2021
    Vincent GUILLEMIN

    Concert commenté autour de la création Lumières Cendrées d’Alain Louvier, par l’Ensemble Orchestral Contemporain dirigé par Bruno Mantovani au festival Messiaen au pays de la Meije 2021.
    Alain Louvier (*1945)
    Lumières cendrées

    Création mondiale

    Ensemble Orchestral Contemporain
    direction : Bruno Mantovani

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com