altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 01 décembre 2021

Récital Beethoven du pianiste Tanguy de Williencourt au festival de La Roque-d’Anthéron 2021.

La Roque 2021 (1) :
Beethoven passionné

© Jean-Baptiste Millot

Une semaine après son duo avec Selim Mazari au Festival Radio France de Montpellier, Tanguy de Williencourt apparaît cette fois seul au Festival de piano de La Roque-d’Anthéron, pour un récital entièrement consacré aux sonates de Beethoven, dont une fougueuse Appassionata en introduction, avant d’interpréter aussi la Sonate op. 78, puis la dernière, l’Opus 111.
 

Espace Florans, La Roque-d'Anthéron
Le 31/07/2021
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Voyage dans la nuit

  • Technicolor franco-russe

  • Le triomphe de Morgana

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Apparu en fin de saison Ă  la Philharmonie de Paris en concert pour deux pianos afin de donner les Structures de Pierre Boulez, Tanguy de Williencourt Ă©tait aussi invitĂ© du Festival de Montpellier, encore en duo avec un autre pianiste. La Roque-d’AnthĂ©ron permet cette fois de l’entendre seul, dans un programme entièrement consacrĂ© Ă  Beethoven, jusqu’aux bis.

    Malgré une proposition d’imperméable en cas de pluie, le concert se tient sans soucis sur la scène extérieur de l’Espace Florans, plus intime que le Grand Auditorium du festival juste à côté. La température dépasse vingt-cinq degrés et les cigales donnent de la voix, sans beaucoup perturber le pianiste du jour pour ce concert d’après-midi, entré juste avant l’horaire prévu pour immédiatement se lancer dans la Sonate n° 23 de Beethoven, plus connue sous le nom d’Appassionata.

    Nous avions identifié lors de ses précédents duos la sonorité pleine et le tempérament réel d’un artiste pourtant assez discret, sur scène comme à la ville, mais n’attendions pas un tel niveau d’expression dans cette sonate, élancée par un Allegro assai d’un merveilleux dynamisme, dont le thème principal en octaves est porté dans ses contrastes par le doigté agile en même temps que très descriptif. L’Andante met quelques mesures avant de retrouver la même qualité, avec l’embellissement du thème principal, puis le finale redéploie toute la dynamique du jeu de Williencourt, jusqu’à une coda Presto parfaitement maîtrisée.

    Dans la Sonate n° 24, d’à peine dix minutes, le pianiste semble avoir moins à raconter, en plus de douter d’un passage à la fin de l’Allegro ma non troppo, sans pouvoir se raccrocher à la partition, puisqu’il n’en utilise pas une seule de tout le concert. Il reprend en consistance avec la géniale Sonate n° 32, célèbre op. 111 dans laquelle il entre sans forcer sur le forte liminaire du Maestoso, puis construit sereinement le parcours de l’Allegro con brio ed appassionato, avant de suspendre le temps à partir de l’Arietta et plus particulièrement des variations.

    D’une heure tout juste, le programme initial bénéficie de deux bis, toujours de Beethoven, avec deux Bagatelles dont la n° 6 de l’op. 126, d’une vivacité égale à celle de l’excellent enregistrement du pianiste en 2019 pour Mirare.




    Espace Florans, La Roque-d'Anthéron
    Le 31/07/2021
    Vincent GUILLEMIN

    Récital Beethoven du pianiste Tanguy de Williencourt au festival de La Roque-d’Anthéron 2021.
    Ludwig van Beethoven (1770-1827)
    Sonate pour piano n° 23 en fa mineur op. 57, « Appassionata Â»
    Sonate pour piano n° 24 en fa dièse majeur op. 78, « Ă€ ThĂ©rèse Â»
    Sonate pour piano n° 32 en ut mineur op. 111
    Tanguy de Williencourt, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com