altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 17 février 2020

Docteur Faust de Ferrucio Busoni

Un Docteur Faust à moitié congelé
© M. N. Robert

En dépit d'une scénographie aride et inutilement "intellectualisante", ce Docteur Faust est sauvé par une direction musicale parfaitement juste et des interprètes qui ne ménagent pas leur investissement.
 

Théatre du Châtelet, Paris
Le 24/01/2000
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Gluck en noir et blanc

  • Philosophie des lumières

  • Perles de culture

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Est-ce une bonne solution d'opter pour une présentation austère et minimaliste d'un ouvrage d'approche peu aisée comme le Docteur Faust de Busoni ? C'est pourtant celle qu'a choisi Pierre Strosser aussi bien dans son décor que dans son travail de mise en scène dans cette production de l'Opéra de Lyon accueillie au Châtelet et qui a fait l'objet d'un enregistrement chez Erato. Dans ce cadre aride, un sombre échafaudage métallique sur trois côtés du plateau et la calotte du globe terrestre au centre, Strosser ne fait guère de concessions à l'œil du public. Hormis quelques maquillages clownesques, rien n'est couleur, et les possibilités offertes de " faire spectacle " ne sont pas exploitées. On songe en particulier aux apparitions magiques du deuxième acte, ou même à celles des diables au deuxième prologue. Est-ce rendre service à cette partition que d'en souligner seulement les aspects les plus intellectuels ? Les autres grands opéras du XXe siècle comme Lulu, Wozzeck, et même Un Re in Acolto, Die Soldaten ou encore Outis, pour ne pas parler de Pelléas et Mélisande ni des Britten ou Poulenc, présentent de vrais personnages de théâtre et non de pures abstractions comme ici. Difficile donc de ne pas ressentir les longueurs et les faiblesses d'une musique qui, même des plus intéressantes et des mieux écrites, n'est tout de même ni celle de Wagner ni celle de Berg ni de Berio. Pourtant, les interprètes sont magnifiques de sincérité et d'investissement personnel dans le jeu difficile qui leur est demandé. Les voix sont excellentes et la direction de Nagano absolument juste, et même plus expansive que le spectacle, avec un Orchestre Philharmonique de Radio France somptueux, comme il l'avait été dans ce même théâtre pour Daphné de Strauss.




    Théatre du Châtelet, Paris
    Le 24/01/2000
    Gérard MANNONI

    Docteur Faust de Ferrucio Busoni
    Direction musicale : Kent Nagano
    Mise en scène/décor Pierre Strosser
    Costumes Patrice Cauchetier.
    Orchestre philharmonique de Radio France
    Avec Dietriech Henschel (docteur Faust), Kim Begley (Mephistofeles), Eva Jenis (duchesse de Parme), Nicolaï Andrej Schukoff (duc de Parme), Sobin Coliban (Wagner), William Dazeley (le frère de la jeune fille).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com