altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 03 décembre 2022

Quatuors de Manoury par le Quatuor Arditti dans le cadre de la Biennale de quatuor à cordes 2022 à la Cité de la Musique, Paris.

Biennale 2022 (3) :
Manoury quasi intégral

© ICA Boston

Prévue sur trois concerts par deux ensembles différents, l’intégrale des quatuors à cordes du Français installé aux États-Unis Philippe Manoury se voit limitée par le Covid-19, qui empêche les Diotima de jouer le Deuxième Quatuor et doivent laisser les Arditti développer seuls les trois autres le samedi et le mardi à la Cité de la Musique.
 

Cité de la Musique, Paris
Le 18/01/2022
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Noces d’essai

  • Retour au salon

  • Verdi par le texte

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Sans prendre de risque, la Philharmonie de Paris a organisĂ© pour la biennale 2022 l’intĂ©grale des quatuors numĂ©rotĂ©s du catalogue de Philippe Manoury, en reproposant aux formations les numĂ©ros qu’elles avaient crĂ©Ă©s. Les n° 1, 3 & 4 reviennent donc au Quatuor Arditti, le n° 2 au Quatuor Diotima.

    Malheureusement, le Covid-19 complique toujours la situation, certains membres des Diotima ayant été testés positifs le jour même, le concert où devait être présenté Tensio ne peut avoir lieu. Il reste donc aux Arditti de porter les trois autres quatuors du catalogue, dont celui de 2010, devenu n° 1 lorsque le compositeur a choisi de déclasser sa véritable première pièce pour cette formation, composée en 1978.

    Intitulé Stringendo, l’ouvrage créé il y a douze ans à Donaueschingen bénéficie à l’Amphithéâtre de la Cité de la Musique du jeu précis des quatre instrumentistes. Plusieurs énoncés thématiques s’entremêlent pour introduire l’œuvre, ensuite plus calme et portée sur un lent filin par le second violon d’Ashot Sarkissjan et le violoncelle de Lucas Fels, tandis que les pizz en guise de métronomes imaginaires apparaissent sous le violon d’Irvine Arditti, secondé par l’altiste Ralf Ehlers.

    Les Arditti créent ensuite une pièce de Clara Olivares commandée pour l’occasion. De tout juste dix minutes, Spatiphyllum’s Supreme Silence s’accorde à la plante éponyme (fleur de lune en français) qui prend le temps de se développer sans bruit. Avec une belle maîtrise du matériau, la compositrice de 29 ans, élève de Mark André puis de Manoury, recourt au style atonal de ses maîtres pour agencer chaque instrument et présenter une lente évolution, dont ressortent au fur et à mesure de courts thèmes en croissance.

    Très dense, le Quatuor n° 3 de Manoury nommé Melancholia prend appui sur la célèbre gravure de Dürer, dont le carré dans lequel chaque ligne et colonne représente au total le nombre 34. Composée en 2013, la pièce trouve sa voie dans une sonorité pensive, ou plutôt comme son titre l’indique, mélancolique. Chaque musicien possède en outre une paire de crotales au risque de limiter la qualité des pizz d’Irvine Arditti qui doit alterner rapidement archet et baguette en milieu de pièce.

    Volontairement beaucoup moins long et dense, le dernier quatuor, Fragmenti, découle d’une demande du premier violon de retrouver un ouvrage plus simple. Présenté seul par le Quatuor Arditti le mardi soir dans la grande salle de la Cité, celui-ci répond en effet à la demande, au risque de passer par son accumulation de courts fragments pour une copie un peu facile de l’Opus 5 de Webern entendu une heure plus tôt dans l’Amphithéâtre du même bâtiment par le Quatuor Simply.




    Cité de la Musique, Paris
    Le 18/01/2022
    Vincent GUILLEMIN

    Quatuors de Manoury par le Quatuor Arditti dans le cadre de la Biennale de quatuor à cordes 2022 à la Cité de la Musique, Paris.
    Philippe Manoury (*1952)
    Quatuor Ă  cordes n° 1 « Stringendo Â»
    Quatuor Ă  cordes n° 3 « Melancolia Â»
    Quatuor Ă  cordes n° 4 « Fragmenti Â»
    Clara Olivares (*1993)
    Spatiphyllum’s Supreme Silence
    Quatuor Arditti
    Irvine Arditti, violon I
    Ashot Sarkissjan, violon II
    Ralf Ehlers, alto
    Lucas Fels, violoncelle

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com