altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 05 juillet 2022

Nouvelle production de Rigoletto de Verdi en version pour enfants et participative, dans une mise en scène de Manuel Renga et sous la direction de Victor Jacob au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

Rigoletto pour tous
© Marion Kerno

Dans une version pour enfants en français, Rigoletto ravit par un niveau musical de grande qualité et l’apport de tout le public pour les scènes de chœur. La mise en scène simple de Manuel Renga permet à la distribution d’être explicite pour le jeune public, tandis qu’en fosse, Victor Jacob dirige un Orchestre de Chambre de Paris très impliqué.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 12/02/2022
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Un Faust burlesque

  • Bouleversante symbolique

  • La Vestale en VF

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Ă€ la lecture du drame plus que sĂ©rieux Le Roi s’amuse de Victor Hugo, qui servit au livret de Francesco Maria Piave, difficile d’imaginer Ă©laborer une version pour enfants d’après le Rigoletto de Verdi. Pourtant, la musique aide Ă  faire passer l’histoire et comme le dit la cheffe de chant Ă  la fin de sa prĂ©paration du public : « Et aussi, c’est triste, car elle va mourir… Â»

    Ainsi, la reprĂ©sentation dĂ©bute dans un TCE bien rempli, parsemĂ© de nombreuses petites tĂŞtes, encore plus sonores que le public plus âgĂ© occupant habituellement les sièges du parterre. Nombreux ont Ă©tĂ© briefĂ©s sur le texte auparavant, et l’échauffement n’est qu’une prĂ©paration vocale pour bien arrondir les « o Â» et bien assombrir les grondements pour l’une des grandes scènes de cette production : la tempĂŞte, jamais entendue avant avec de tels souffles de vent projetĂ©s par toute l’assemblĂ©e.

    L’opéra commence un peu en retard car le Comte Ceprano, Hugo Santos, s’est retrouvé dans la manif du Convoi de la liberté sur les Champs et a inhalé du gaz lacrymogène. Heureusement, il se montre tout de même bien sonore en début de représentation et trouve face à lui une mezzo connue du public parisien, Marion Lebègue, également charmeuse Maddalena en fin d’ouvrage.

    Réduit à 1h15 et francisé par Henri Tresbel, Un Rigoletto garde ses principaux moments forts et trouve des chanteurs très intelligibles, à la Gilda de Jeanne Gérard près, trop absorbée à vocaliser plutôt qu’à prononcer son texte. Le Duc de Diego Godoy se montre plus précis et lyrise son chant pour ses grands airs, portés avec bravoure, tandis qu’il trouve face à lui le Rigoletto au médium bien timbré d’Ivan Thirion et le plus sombre Nathanaël Tavernier pour Monterone puis Sparafucile.

    Sur le plateau, une scénographie très classique d’Aurelio Colombo accompagne la mise en scène de Manuel Renga, conçue pour toujours maintenir l’attention des enfants, notamment par ses gags lors des interventions de Borsa et Marullo. Un peu dissipés, les chanteurs en herbe du parterre et des balcons ne se reconcentrent pas moins dans les instants où l’on a besoin d’eux, et chantent avec application les scènes de chœur pour lesquelles ils ont été préparés.

    Pour porter tout ce beau monde, en plus de Ruta Lenciauskaite face au public pour les scènes participatives, la fosse bénéficie de l’Orchestre de Chambre de Paris, dont le sérieux offre des parties dignes des grandes soirées de Rigoletto. Particulièrement bien conduit par Victor Jacob, l’ensemble aux sonorités expressives sait magnifier tant les tableaux d’amour que ceux plus noirs, tandis que le chef français parvient à toujours maintenir un équilibre et une rythmique impeccables entre la salle et le plateau.

    En plus d’une excellente plongée dans l’opéra pour le jeune public, cette représentation est également un très beau moment de musique, à partager entre petits et grands.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 12/02/2022
    Vincent GUILLEMIN

    Nouvelle production de Rigoletto de Verdi en version pour enfants et participative, dans une mise en scène de Manuel Renga et sous la direction de Victor Jacob au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Giuseppe Verdi (1813-1883)
    Rigoletto, opéra en trois actes et quatre tableaux
    Livret de Francesco Maria Piave d'après Le Roi s'amuse de Victor Hugo
    Version réduite et participative en français d’Henri Tresbel

    Orchestre de Chambre de Paris
    direction : Victor Jacob
    mise en scène : Manuel Renga
    décors & costumes : Aurelio Colombo
    Ă©clairages : LĂ©o Courpotin
    préparation des chœurs : Aurélie Reybier & Kristina Vahrenkamp

    Avec :
    Diego Godoy (Duc de Mantoue), Ivan Thirion (Rigoletto), Jeanne Gérard (Gilda), Nathanaël Tavernier (Sparafucile / Comte Monterone), Marion Lebègue (Maddalena / Comtesse Ceprano), Sévag Tachdjian (Marullo), Hugo Santos (Comte Ceprano), Benoït-Joseph Meier (Borsa), Chiara Serangeli (Comédienne), Matteo Prosperi, Vincent Petit (Acrobates).

     



      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com