altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 08 décembre 2022

Concert de clôture du Festival Présences 2022 en hommage à Tristan Murail avec François-Frédéric Guy et l’Orchestre Philharmonique de Radio France à l’Auditorium de la Maison de la Radio, Paris.

Présences 2022 (4) :
Au temps de Murail

© Caroline Doutre

Pour clôturer la 32e édition du Festival Présences, consacrée cette année à Tristan Murail, le Philharmonique de Radio France débute par la superbe Timepieces de Harvey, avant une création faible d’Hervé, une plus intéressante d’Amarouch et enfin l’attendue fantaisie-impromptu du compositeur à l’honneur, avec François-Frédéric Guy.
 

Auditorium de la Maison de la Radio, Paris
Le 13/02/2022
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Said Music

  • Le jouisseur

  • Noces d’essai

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • CrĂ©Ă©e en 1988 Ă  SaarbrĂĽcken, Timepieces n’avait toujours pas Ă©tĂ© interprĂ©tĂ©e en France, sans doute Ă  cause de sa complexitĂ©, due Ă  la nĂ©cessitĂ© de deux chefs pour alterner sur plusieurs rythmes simultanĂ©ment. L’œuvre de Jonathan Harvey bĂ©nĂ©ficie avec le Philharmonique de Radio France sous la direction de Brad Lubman et Edo Frenkel d’une dĂ©synchronisation très bien gĂ©rĂ©e, pour un rendu qui n’est pas sans rappeler parfois la Symphonie n° 4 de Ives.

    La qualité de cette œuvre, toujours faite de décalages et découvertes pour l’auditeur, met à mal la création mondiale d’un proche de Tristan Murail jouée juste après. Seul Brad Lubman est revenu devant l’orchestre, et il doit pendant plus de quinze minutes traiter cette Autre Nature, en réalité composition déjà ancienne de Jean-Luc Hervé, bruitiste et attentiste, basée sur l’agencement de concepts apposés à chaque instrument, d’où les cordes apparaissent par alternance, relevées par les percussions, pendant que les vents soufflent sans créer de notes.

    La fin tente un gadget dĂ©jĂ  entendu avec ce compositeur et d’autres, oĂą des micros dissĂ©minĂ©s dans tout l’auditorium renvoient des pizzicati au public, visiblement en sortes d’« animaux sonores Â». Après l’entracte, Ensauvagement de Samir Amarouch fait sentir en comparaison une vraie personnalitĂ©. Le style emprunte certes Ă  l’école de Darmstadt, avec nombres de cordes frĂ´lĂ©es et glissandi de cuivres bouchĂ©s et dĂ©bouchĂ©s, mais le rĂ©sultat convainc par ses sonoritĂ©s larges et son matĂ©riau touffu.

    Le temps a vite passé et l’on est déjà à la dernière création du Festival, un nouveau concerto pour piano du compositeur à l’honneur, Tristan Murail. Mais plutôt que concerto, celui-ci a voulu une Fantaisie-Impromptu, dénommée L’Œil du cyclone, avec pour pianiste François-Frédéric Guy. Alors, on retrouve la qualité de préparation du Philharmonique et la battue intègre de Brad Lubman, pour porter une matière orchestrale très maîtrisée, qui montre que le compositeur de 75 ans, toujours en blouson de cuir, n’a rien perdu de sa ferveur.

    La prestation pianistique satisfait tout autant, notamment dans les longs passages solistes, même si cette partie est moins finement traitée par l’écriture, ce que l’on peut comprendre de la part d’un compositeur spectral pour un instrument, le piano, difficile à altérer plus que par le toucher et la pédale s’il n’est pas préparé sur les cordes. Murail semble rechercher une pièce post-lisztienne, bourrée d’arpèges et souvent lyrique. Alors, la prestation de François-Frédéric Guy se montre idéale, en cela qu’elle parvient à parfaitement contraster le piano, tandis que l’orchestre l’accompagne avec un style plus identifiable au compositeur, très justement fêté pendant cette édition du Festival Présences de Radio France.




    Auditorium de la Maison de la Radio, Paris
    Le 13/02/2022
    Vincent GUILLEMIN

    Concert de clôture du Festival Présences 2022 en hommage à Tristan Murail avec François-Frédéric Guy et l’Orchestre Philharmonique de Radio France à l’Auditorium de la Maison de la Radio, Paris.
    Jonathan Harvey (1939-2012)
    Timepieces
    Création française
    Jean-Luc Hervé (*1960)
    Autre Nature, pour orchestra et dispositif Ă©lectronique
    Samir Amarouch (*1991)
    Ensauvagement
    Création mondiale
    Tristan Murail (*1947)
    L’Œil du Cyclone, fantaisie-impromptu pour piano et orchestre
    Création mondiale
    François-Frédéric Guy, piano
    Orchestre Philharmonique de Radio France
    direction : Brad Lubman & Edo Frenkel

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com