altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 28 novembre 2022

Concert de l’Orchestre National de France sous la direction de Cristian Măcelaru, avec le concours du le baryton Matthias Goerne au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

Parfaite cohésion
© Adriane White

Moins mis en avant que les jeunes directeurs musicaux des Orchestres de Paris ou National d’Île-de-France, Cristian Măcelaru est lui aussi l’un des meilleurs chefs du moment à Paris, où il montre une cohésion parfaite avec le National de France, à l’image de leurs splendides Passacaille de Webern et Quatrième Symphonie de Schubert ce jeudi au TCE.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 17/03/2022
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Noces d’essai

  • Retour au salon

  • Verdi par le texte

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Il y a grève à Radio France, donc pas de programme de salle et, beaucoup plus regrettable, pas de diffusion d’un concert au Théâtre des Champs-Élysées qui devait avant tout laisser la primauté au baryton Matthias Goerne, mais convainc finalement bien plus par le jeu de l’Orchestre National de France sous la direction de Cristian Măcelaru.

    Le programme, très cohérent, ouvre avec la Sérénade pour 13 instruments à vent du jeune Richard Strauss, parfaite pour annoncer l’œuvre suivante en plus de mettre en avant les beaux vents de la formation française, à commencer par ses bois. Le plateau de scène est ensuite légèrement modifié et le National entre groupé pour Wagner.

    Avec les violoncelles en troisième position mais les contrebasses à gauche, les équilibres pourraient surprendre, bien qu’ils s’accordent finalement parfaitement aux Wesendonck-Lieder, joués dans la rare orchestration de Hans Werner Henze, moins ample mais plus fine que celle de Felix Mottl, en plus d’être mieux adaptée à la tessiture du baryton pour le chant.

    Matthias Goerne tient ici la grande partie, mais ne parvient pas à convaincre dans cette œuvre déjà entendue récemment par lui à l’Opéra de Paris, alors en compagnie du pianiste Seong-Jin Cho. Déjà, si la voix masculine est loin de nous déranger dans cette partition, on avouera que ces Lieder s’accordent mieux à un Tristan ou une Isolde qu’au Kurwenal en présence, de surcroît souvent en manque de projection dans cette interprétation, malgré une diction toujours très appliquée.

    Alors, on s’intéresse beaucoup plus aux couleurs et à la subtilité portées par l’orchestre et son directeur, encore plus passionnants après l’entracte dans une Passacaille de Webern rarement entendue à un tel niveau d’excellence. Très clair par le son et dense par sa profondeur, l’œuvre bénéficie ici tant des cordes, parfaites dans la finesse des pizz de l’introduction, que des vents et de la harpe.

    En fin de programme, la Symphonie Tragique de Schubert maintient une interprétation fluide et transparente, à laquelle Măcelaru apporte aussi de la franchise dans les attaques. L’Adagio molto beethovénien se développe tout en élégance, puis laisse place à un Andante du même geste, apposé d’une douce gravité. L’énergie de l’orchestre et les attaques nettes s’accordent avec le Menuetto, tandis que le finale, Allegro préfigurateur de Mendelssohn, profite d’une agilité et de timbres sémillants de la part de tous les pupitres, à commencer là encore par les bois.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 17/03/2022
    Vincent GUILLEMIN

    Concert de l’Orchestre National de France sous la direction de Cristian Măcelaru, avec le concours du le baryton Matthias Goerne au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Richard Strauss (1864-1949)
    Sérénade pour 13 instruments à vent en mib majeur, op. 7
    Richard Wagner (1813-1883)
    Wesendonck-Lieder
    Orchestration de Hans Werner Henze
    Matthias Goerne, baryton
    Anton Webern (1883-1945)
    Passacaille en ré mineur op. 1
    Franz Schubert (1797-1828)
    Symphonie n° 4 en ut mineur « Tragique Â», D. 417
    Orchestre National de France
    direction : Cristian Măcelaru

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com