altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 28 septembre 2022

Nouvelle production de Moïse et Pharaon de Rossini dans une mise en scène de Tobias Kratzer et sous la direction de Michele Mariotti au festival d'Aix-en-Provence 2022.

Aix 2022 (4) :
Politiques migratoires

© Monika Rittershaus

Au Festival d'Aix-en-Provence, Tobias Kratzer imagine pour le Théâtre de l’Archevêché un Moïse et Pharaon de Rossini en forme de d'étonnant manifeste contre les politiques migratoires. Michele Mariotti conduit de belle manière un Chœur et un Opéra national de Lyon taillé sur mesure pour un plateau aux qualités inégales.
 

Théâtre de l’Archevêché, Aix-en-Provence
Le 07/07/2022
David VERDIER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • L'esprit de la danse ?

  • Formation en cours

  • Philharmonie do Brasil

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Ouvrage très rare sous nos latitudes (sa dernière apparition Ă  l'OpĂ©ra de Paris remonte à… 1983), MoĂŻse et Pharaon dans sa version française est une partition importante car elle annonce le futur style de Rossini et l'avènement du grand opĂ©ra français. Coutumier du genre, Tobias Kratzer aime Ă  permuter les rĂ´les et porter un regard autant critique que corrosif sur notre Ă©poque. C'est le cas ici, avec ces Égyptiens technocrates en costume-cravate qui gèrent les flux de migrants avec la dĂ©sinvolture et la morgue de nos dirigeants politiques. Le peuple hĂ©breu incarne ces flux migratoires, avec des dĂ©tails aussi Ă©clairants que des maisons en tĂ´le ondulĂ©e ou bien ces gilets de sauvetage fluo.

    Pourchassés par la police, ils trouvent protection auprès d'un Moïse façon Charlton Heston dans Les Dix commandements. L'humour côtoie l'esprit sérieux avec cette Mer rouge dont la traversée se conclut sur la noyade des politiques et des financiers, sous le regard des Hébreux. Rien n'étant manichéen chez Kratzer, il choisit pour sa dernière scène de nous montrer le peuple élu bronzant sous un soleil de plomb à l'ombre de parasols aux couleurs ukrainiennes. Autres migrants et autres drames… plus personne ne reconnait le bâton de Moïse échoué sur la plage.

    Michele Pertusi promène sur scène sa haute silhouette dans un Moïse privé de basse et de projection mais avec de beaux restes dans la présence en scène dans sa célèbre prière. L'affrontement avec Pharaon d'Adrian Sâmpetrean tourne court sur le plan technique. La basse roumaine l'emporte aisément mais sans éclat notable. Triomphe mérité en revanche pour Vasilisa Berzhanskaya en Sinaïde – un idéal de phrasé et de couleurs dans des agilités qu'elle domine de belle manière.

    Pene Pati, convalescent COVID, peine à imposer son Aménophis, enlisé dans un style mal à propos et débraillé tandis que Jeanine De Bique en Anaï déploie un instrument aguerri au chant baroque et dont la tessiture séduit sans toutefois impressionner. Saluons un Osiride vaillant d’Edwin Crossley-Mercer et la Marie sensible et projetée de Géraldine Chauvet alors que Mert Süngü peine à imposer Eliézer au-delà d'un timbre ingrat et quelques imprécisions dans l'intonation.

    Le Chœur de l'Opéra de Lyon vibre d'une belle homogénéité et présence sous la baguette attentive de Michele Mariotti. La direction magnifie la phalange lyonnaise, avec une élégance et une vie qui fait oublier quelques menus décalages dans les ensembles pour parvenir à faire surgir quelques belles surprises dans une dramaturgie parfois difficile.




    Théâtre de l’Archevêché, Aix-en-Provence
    Le 07/07/2022
    David VERDIER

    Nouvelle production de Moïse et Pharaon de Rossini dans une mise en scène de Tobias Kratzer et sous la direction de Michele Mariotti au festival d'Aix-en-Provence 2022.
    Gioacchino Rossini (1792-1868)
    Moïse et Pharaon, opéra en quatre actes (1827)
    Livret de Luigi Balocchi et d’Etienne de Jouy

    Chœur et Orchestre de l'Opéra de Lyon
    direction : Michele Mariotti
    mise en scène : Tobias Kratzer
    décors et costumes : Rainer Sellmaier
    Ă©clairages Bernd Purkrabek
    vidéo : Manuel Braun
    préparation des chœurs : Richard Wilberforce

    Avec :
    Michele Pertusi (Moïse), Adrian Sâmpetrean (Pharaon), Jeanine De Bique (Anaï), Pene Pati (Aménophis), Vasilisa Berzhanskaya (Sinaïde), Mert Süngü (Eliézer), Géraldine Chauvet (Marie), Edwin Crossley-Mercer (Osiride / Une voix mystérieuse), Alessandro Luciano (Aufide), Laurène Andrieu E(legyne, princesse syrienne).

     



      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com