altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 05 décembre 2022

Nouvelle production du Couronnement de Poppée de Monteverdi dans une mise en scène de Ted Huffman et sous la direction de Leonardo García Alarcón au festival d’Aix-en-Provence 2022.

Aix 2022 (5) :
Confusion des sentiments

© Ruth Walz

Au Théâtre du Jeu de paume, Ted Huffman met en scène un Couronnement de Poppée qui montre les coulisses de la représentation et célèbre les vertus du théâtre de tréteaux au risque de lasser. L'équipe de jeunes chanteurs est soutenue par un Leonardo García Alarcón des grands soirs à la tête de sa Cappella Mediterranea.
 

Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence
Le 09/07/2022
David VERDIER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Le jouisseur

  • Noces d’essai

  • L’art difficile du pĂ©plum

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • L'opĂ©ra puise parfois dans la sobriĂ©tĂ© et l'Ă©pure des vertus qui renouvellent le propos. C'est assurĂ©ment l'intention de ce Couronnement de PoppĂ©e revu et simplifiĂ© par un Ted Huffman attentif Ă  faire de cette intrigue politique un drame social saupoudrĂ© par un Ă©rotisme bon teint. La scène est dĂ©gagĂ©e sur les cĂ´tĂ©s et Ă  l'arrière, laissant voir Ă  nu l'intĂ©gralitĂ© des coulisses et les hauts murs qui s'Ă©lèvent vers les cintres avec leur appareillage de câbles et de gaines techniques.

    Sur le plateau, des bancs permettent aux interprètes de s'asseoir et observer l'espace où se joue l'action principale. Ainsi, l'ensemble de la distribution est visible d'un bout à l'autre de la soirée comme lors d'une répétition dite "couturière" dans laquelle les chanteurs chantent en portant leurs costumes pour la première fois. Pas de réelle nouveauté donc, mais plutôt l'écho tenace d'une mise en scène à la Peter Brook qui semble planer sur une approche dont on goûte à chaque instant la liberté et la décontraction.

    On en oublierait volontiers cet assez encombrant et inutile tuyau noir et blanc suspendu au-dessus de la scène dont la seule fonction semble de faire parler de lui avec son côté menaçant et esthétisant. Pour le reste, c'est la confusion des genres et des sentiments qui semble l'emporter avec comme exception l'impératrice Ottavia dont la répudiation s'explique ici par une chasteté qui confine à la frigidité. Il faut dire qu'autour d'elle, les couples se font au gré des frôlements et des œillades.

    Néron et Poppée se bécotent et Lucain est invité à une étonnante partie à trois en présence du cadavre encore chaud de ce trouble-fête de Sénèque. Même le petit valet découvre les soubresauts du désir dans les bras de la laideronne Arnalta, tandis que la paire Ottone-Drusilla trouve le moyen de pimenter in extremis son couple un peu niais…

    Parmi le plateau de jeunes voix (dont plusieurs sont issues de l’Académie du festival d'Aix), on distingue la prestation de la Poppée de Jacquelyn Stucker dont la voix souple et bien projetée domine la ligne un peu en retrait du Néron de Jake Arditti. Fleur Barron réussit davantage son Ottavia qu'une Virtù où la voix exige plus de liant et de chaleur. Julie Roset donne un beau relief à l'Amour et au Valet alors que Paul-Antoine Bénos-Djian et Maya Kherani brillent en Otton et Drusilla. Alex Rosen impose un Seneca puissant et sonore tandis que Miles Mykkanen donne offre à Arnalta et à la Nourrice un instrument polymorphe et truculent.

    Leonardo García Alarcón secoue la fosse en pliant sa Cappella Mediterranea à des caprices tantôt irritants tantôt géniaux, mais l'interprétation même bousculée file droit à son but et triomphe logiquement.




    Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence
    Le 09/07/2022
    David VERDIER

    Nouvelle production du Couronnement de Poppée de Monteverdi dans une mise en scène de Ted Huffman et sous la direction de Leonardo García Alarcón au festival d’Aix-en-Provence 2022.
    Claudio Monteverdi (1567-1643)
    L'incoronazione di Poppea, opéra en un prologue et trois actes (1642)
    Livret de Giovanni Francesco Busenello d'après les Annales de Tacite

    Cappella Mediterranea
    direction : Leonardo GarcĂ­a AlarcĂłn
    mise en scène : Ted Huffman
    décors, concept original : Johannes Schütz
    décors, adaptations : Anna Wörl
    costumes : Astrid Klein
    Ă©clairages : Bertrand Couderc

    Avec :
    Jacquelyn Stucker (Poppea), Jake Arditti (Nerone), Fleur Barron (Ottavia / Virtù), Paul-Antoine Bénos-Djian (Ottone), Alex Rosen (Seneca), Miles Mykkanen (Arnalta / Nutrice / Famigliare I), Maya Kherani (Fortuna / Drusilla), Julie Roset (Amore / Valletto), Laurence Kilsby (Lucano / Soldato I / Famigliare II), Riccardo Romeo (Liberto / Soldato II), Yannis François (Littore / Famigliare III).

     



      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com