altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 12 décembre 2019

Musique baroque italienne avec Fabio Biondi et son ensemble Europa Galante au Théâtre de la Ville.

Biondi s'explique à l'archet
© Eric Sebbag

Après l'avènement de Giuliano Carmignola et de l'Orchestre Baroque de Venise en l'église Saint-Roch, mardi 7 novembre, il était intéressant d'entendre la réplique, par archet interposé, de l'autre "prince" du violon italien, Fabio Biondi. Il se produisait avec son Europa Galante, le 11 novembre dernier dans un Théâre de la Ville comble.

 

Théâtre de la Ville, Paris
Le 11/11/2000
Yutha TEP
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Demi-fresque

  • Mort à Munich

  • Carnage light

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • À l'origine de la "révolution" du baroque à l'italienne, il y a Fabio Biondi et ses complices d'Europa Galante (parmi lesquels Rinaldo Alessandrini) et un disque mémorable, décapant et novateur des Quatre Saisons. Vivaldi retrouvait enfin son latin. Par la suite, Il Giardino Armonico, les Sonatori della Gioiosa Marca ou aujourd'hui l'Orchestre Baroque de Venise n'ont fait que s'engouffrer dans cette brèche ouverte voici plus de dix ans. Mais aujourd'hui, où est l'art de Fabio Biondi ?

    Incontestablement, il a gagné une nouvelle maturité dépouillée d'ancien tics violonistiques, mais sans rien perdre de sa fougue ni de ses intuitions fulgurantes. Face à la sidérante aisance, un brin glacée, de Carmignola et à la rutilance bien ordonnée de l'Orchestre Baroque de Venise, Biondi peut compter sur une variété d'attaques et de nuances époustouflantes (particulièrement manifeste dans le Concerto pour violon en la majeur op. 1 n°1 de Nardini), une articulation et un phrasé toujours aussi magistraux, mais surtout un cantabile conférant à son jeu un tel parfum d'évidence, qu'on lui pardonne les petites scories rendues inévitables par une formidable prise de risque sur scène

    Suivant son chef comme un seul homme, Europa Galante a lui aussi atteint un plein équilibre, avec des sonorités chaudes, un tranchant réjouissant dans les tutti, et une écoute mutuelle dans un ripieno se hissant parfaitement à la hauteur de son chef : la majorité des musiciens accompagnent Biondi depuis la création de l'ensemble, et cela s'entend. Dans un programme comportant plusieurs des grands classiques "biondien", les qualités énumérées font merveille : une Sinfonia funèbre de Locatelli dramatique à souhait, La Caccia de Vivaldi d'une énergie roborative ; la quintessence de la musique italienne de l'ère baroque a défilé sous la houlette d'un archet qui fait mouche à chaque trait.




    Théâtre de la Ville, Paris
    Le 11/11/2000
    Yutha TEP

    Musique baroque italienne avec Fabio Biondi et son ensemble Europa Galante au Théâtre de la Ville.
    Europa Galante
    Fabio Biondi, violon & direction
    Nardini : Concerto pour violon en la majeur, op.1 n°1.
    Sammartini : Sinfonia en sol majeur, JC 26 –
    Locatelli : Sinfonia funèbre en fa mineur, Concerto grosso en ré majeur op.1 n°5
    Vivaldi : Concerto pour violon La Caccia RV 362, Concerto pour cordes en sol mineur RV 157

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com