altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 05 décembre 2022

Concert de l’organiste Thomas Kientz dans le cadre du Festival Messiaen au pays de la Meije 2022.

Messiaen 2022 (5) :
La main de Messiaen

© Bruno Moussier

Déplacé à l’Alpe d’Huez pour être joué sur l’orgue de Notre-Dame-des-Neiges en forme de main levée vers le ciel, le concert du jeune Thomas Kientz mêle des œuvres de Messiaen et Duruflé à ses propres Miniatures, en plus d’une improvisation pendant laquelle il n’hésite pas à souvent modifier les combinaisons pour dynamiser son interprétation.
 

Église Notre-Dame-des-Neiges, L'Alpe d'Huez
Le 22/07/2022
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Le jouisseur

  • Noces d’essai

  • L’art difficile du pĂ©plum

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • D’une heure tout juste, le rĂ©cital de Thomas Kientz dans le cadre du Festival Olivier Messiaen met en avant les Ĺ“uvres du compositeur en plus de ses propres partitions, mais ouvre avec la Fugue sur le thème du carillon des heures de la cathĂ©drale de Soissons op.12 de Maurice DuruflĂ©, bien exaltĂ©e sous les doigts de l’organiste, malgrĂ© sa posture toujours sobre.

    Second Prix du Concours international Olivier Messiaen en 2019, Kientz s’est depuis fait connaître grâce à un album sur l’intégrale des Chorals pour orgue de Gottfried August Homilius. Il est cette fois à l’Alpe d’Huez devant un parterre malheureusement clairsemé, sur l’orgue créé en forme de main tendue pleine de tuyaux, réalisé par l’Allemand Detlef Kleuker sur les plans de Jean Guillou, inauguré par ce dernier à la fin des années 1960.

    Dès la pièce de Duruflé, la sonorité nette de l’instrument permet un jeu très défini, retrouvé ensuite dans une improvisation de Kientz, pour laquelle il ne peut évidemment plus utiliser la programmation automatique pour les combinaisons et accouplements, qu’il doit maintenant modifier selon ses envies à l’aide des nombreux boutons sur les côtés. Résolument moderne et exploratrice de tous les registres de l’instrument, son œuvre s’intègre très bien dans le programme avant les Chants d’oiseaux n° 4 du Livre d’orgue de Messiaen, presque agressifs parfois par les sons trop tendus retranscrits par l’instrument alpin.

    Tierce en taille, Miniature III de Kientz se montre plus facile par le fait d’être conçu comme une monade, jouable sur un orgue plus modeste et donc développé surtout sur le médium. Sfumato, Miniature IV, fait la part belle au registre plus grave et évolue calmement sur les grands tuyaux de la main tournée vers Dieu. Puis Le Banquet céleste de Messiaen montre la belle cohérence du programme par son côté simple et calme au début, proche de la Miniature IV, avant un final plus énergique qui s’accorde à la Miniature V, Solo, proposée ensuite avec la VI, Sinusoïdes.

    Dieu parmi nous, neuvième pièce de La Nativité de Messiaen, offre une flamboyante conclusion au programme, conclu par un bis très adapté, l’Alléluia n° 2 d’Alain Louvier, compositeur résident au Festival 2022.




    Église Notre-Dame-des-Neiges, L'Alpe d'Huez
    Le 22/07/2022
    Vincent GUILLEMIN

    Concert de l’organiste Thomas Kientz dans le cadre du Festival Messiaen au pays de la Meije 2022.
    Maurice Duruflé (1902-1986)
    Fugue sur le thème du carillon des heures de la cathédrale de Soissons, op. 12
    Olivier Messiaen (1908-1992)
    Livre d’Orgue : n° 4, Chants d’oiseaux
    Le Banquet CĂ©leste
    La Nativité : n° 9, Dieu parmi nous
    Thomas Kientz (*1991)
    Improvisation
    Miniature III, Tierce en taille
    Miniature IV, Sfumato
    Miniature V, Solo
    Miniature VI, SinusoĂŻde
    Thomas Kientz, orgue

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com