altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 03 octobre 2022

Concert du pianiste Bertrand Chamayou avec le Quatuor Modigliani au festival de La Roque-d’Anthéron 2022.

La Roque 2022 (1) :
Sombre romantisme

© Valentine Chauvin

La veille de réinterpréter les Vingt Regards qu’il joue tout l’été, Bertrand Chamayou participe à un concert en soirée à l’Auditorium du Parc, où il propose d’abord une douce variation de Haydn avant d’accompagner pour le Quintette de Schumann le Quatuor Modigliani, ensuite superbement sombre avec La Jeune fille et la mort de Schubert.
 

Auditorium du Parc, La Roque-d'Anthéron
Le 01/08/2022
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Renaissance d’un mythe

  • Ă€ trop charger la barque…

  • Place aux jeunes

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le piano Ă©tant roi Ă  La Roque-d’AnthĂ©ron, il dĂ©bute seul un programme achevĂ© par un quatuor Ă  cordes, oĂą tous se retrouvent au centre pour le grand Quintette op. 44 de Robert Schumann. Bertrand Chamayou entre donc d’abord seul sur la scène extĂ©rieure, juste accompagnĂ© d’une tourneuse de pages pour aborder Haydn, entourĂ© par les bruits des grillons et des Ă©ventails, puisqu’il fait encore 33° au Parc du Château de Florans Ă  la tombĂ©e de la nuit.

    Roide dans l’introduction, la Variation en fa mineur Hob.XVII.6 s’ouvre à mesure que les développements portent vers la partie aiguë du clavier, et qu’il faut jouer avec la technique des mains croisées, où la gauche d’abord pivot pendant que l’autre évolue des deux côtés, laisse ensuite à la droite ce rôle de repère. La coda, tragique par le fait qu’elle fut écrite au moment de la mort d’une grande amie du compositeur, Maria Anna von Genzinger, ramène à plus de retenue.

    Un rapide changement de plateau fait fuir le petit vampire qui commençait à prendre ses marques au-dessus du piano, puis laisse entrer cinq musiciens, Chamayou à présent en compagnie des membres du Quatuor Modigliani pour interpréter le Quintette en mib majeur de Robert Schumann. Restée plus célèbre que le Quatuor avec piano contemporain, la partition permet au compositeur de marier au quatuor à cordes l’instrument de sa récente femme, Clara, afin d’en faire une œuvre quasi concertante par laquelle le piano dialogue avec le petit groupe comme avec un orchestre.

    Habitués à jouer ensemble, les cinq musiciens avancent en parfaite osmose sans jamais laisser le piano prédominer, le joli Bechstein souvent même ramené au rôle d’accompagnateur pour laisser le discours ressortir des splendides coffrets italiens des Modigliani, deux violons Guadagnini à la tessiture parfaitement accordée, un alto Mariani et un violoncelle Goffriller, avec pour résultat une sonorité toujours dense et sombre.

    Malgré le deuxième mouvement plus songeur, In Modo d’una Marcia, un poco largamente, l’ouvrage contraste par son allégresse avec la dernière partie. Quatuor le plus tragique de Schubert, La Jeune fille et la mort trouve une tonalité grave parfaitement adaptée, jamais trop appuyée par les attaques, et tout de même contrebalancée par le fait que les instrumentistes se permettent de traiter leurs thèmes solistes avec volupté, notamment ceux superbement portés du premier violon Amaury Coeytaux.

    Forcément inadapté après un tel chef-d’œuvre, un bis est tout de même offert à l’impromptu pour faire face aux longs applaudissements du public. Les Modigliani reviennent alors à Schubert, dont ils viennent d’enregistrer récemment l’intégrale des Quatuors, pour proposer comme une berceuse du soir l’Andante con moto du Quatuor n° 4.




    Auditorium du Parc, La Roque-d'Anthéron
    Le 01/08/2022
    Vincent GUILLEMIN

    Concert du pianiste Bertrand Chamayou avec le Quatuor Modigliani au festival de La Roque-d’Anthéron 2022.
    Joseph Haydn (1732-1809)
    Variation en fa mineur Hob.XVII.6
    Robert Schumann (1810-1856)
    Quintette pour piano et cordes en mi bémol majeur op. 44
    Bertrand Chamayou, piano
    Franz Schubert (1797-1828)
    Quatuor Ă  cordes n° 14 en rĂ© mineur D.810 « Der Tod und das Mädchen Â»
    Quatuor Modigliani

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com