altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 28 novembre 2022

Récital du pianiste Jean-Baptiste Doulcet dans le cadre du festival de La Roque-d’Anthéron 2022.

La Roque 2022 (8) :
Romantique par plaisir

© Valentine Chauvin

Pour la première fois en récital à la Roque-d’Anthéron, le jeune pianiste français Jean-Baptiste Doulcet présente en matinée au Centre Marcel Pagnol un programme pour se faire plaisir, dans lequel il associe trois grandes œuvres de la période romantique, qu’il traite par un flot de notes surtout bien adapté à la Ballade n° 2 de Liszt.
 

Centre Marcel Pagnol, La Roque-d'Anthéron
Le 05/08/2022
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Retour au salon

  • Verdi par le texte

  • Perle d’orientalisme

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Alors que s’apprĂŞte Ă  paraĂ®tre son album autour d’Un Monde fantastique Ă  la rentrĂ©e, dans lequel se mĂŞlent des Ĺ“uvres de Liszt et Schumann, Jean-Baptiste Doulcet propose cet Ă©tĂ© un rĂ©cital composĂ© de trois grandes pièces du rĂ©pertoire romantique. Sur Bechstein Ă  la Roque-d’AnthĂ©ron, en matinĂ©e et donc dans la petite salle du Centre Marcel Pagnol – pour l’occasion presque remplie –, il dĂ©bute par la Suite Holberg « dans le style ancien Â» du NorvĂ©gien Edvard Grieg.

    Trop rarement jouée, comme la quasi-intégralité des œuvres du répertoire nordique, la suite en cinq parties débute immédiatement par l’Allegro vivace et son joli flot de notes du Praeludium, avant de trouver plus de retenue dans la Sarabande. La Gavotte joueuse montre un bon appui des pédales pour exposer le thème, suivi par l’Air plus grave, toujours traité avec légèreté par Doulcet. Le Rigaudon ramène à un jeu vif, facilement géré par le doigté agile du jeune pianiste.

    D’agilité, il en faut encore plus pour la seconde pièce du concert, longue Ballade n° 2 en si mineur de Franz Liszt, qui permet là encore d’entendre surtout la dextérité d’un artiste toujours concentré à faire ressortir la vivacité et la fluidité, notamment pour ce compositeur, dont il avouera par ailleurs en entretien particulièrement apprécier les nombreux passages rédigés presque comme s’ils étaient tirés d’une improvisation.

    Interprétée en conclusion de programme et plus complexe à porter seulement par sa virtuosité, la Sonate n° 2 en sib mineur de Rachmaninov expose encore et toujours le geste dynamique du pianiste, sans trouver cette fois tout à fait le poids qu’on lui connaît sous d’autres poignets. Là, le discours ne découvre pas encore cette maturité entendue avec Berezovsky ou Lugansky, qui parviennent à créer une charge émotive encore difficile à intégrer ici dans cette partition russe.

    Très applaudi par un public visiblement comblé par la vitesse du toucher, le récital est achevé par deux bis : d’abord une improvisation personnelle de l’artiste, connu pour ses talents dans ce domaine, puis un extrait du Requiem de Fauré dans sa célèbre transcription d’Emile Naoumoff.




    Centre Marcel Pagnol, La Roque-d'Anthéron
    Le 05/08/2022
    Vincent GUILLEMIN

    Récital du pianiste Jean-Baptiste Doulcet dans le cadre du festival de La Roque-d’Anthéron 2022.
    Franz Liszt (1811-1886)
    Ballade n° 2 en si mineur
    Edvard Grieg (1843-1907)
    Suite Holberg op. 40
    Sergei Rachmaninov (1873-1943)
    Sonate n° 2 en sib mineur op. 36
    Jean-Baptiste Doulcet, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com