altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 28 janvier 2023

Voyage d’hiver de Schubert par le baryton Matthias Goerne accompagné au piano par Leif Ove Andsnes à Philharmonie de Paris.

Schubert au sanatorium
© Bertrand Wallon

Matthias Goerne retrouve pour ce nouveau Voyage d’hiver son complice de 2016, Leif Ove Andsnes. Les deux artistes respirent ensemble avec le plus grand naturel mais n’ont pas tout à fait le même style. À l’expressionisme sans maniérisme du baryton répond un accompagnement strictement classique qui laisse en toute circonstance la primauté au chanteur.
 

Philharmonie, Paris
Le 12/10/2022
Thomas DESCHAMPS
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Tristan sans coordination

  • L’art de la formule

  • A London Journey

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Les accords du piano de Leif Ove Andsnes s’épanouissent dans la vaste acoustique de la salle Pierre Boulez. Une sonoritĂ© de velours qui prĂ©pare le climat Ă  la confidence. La voix de Matthias Goerne conquiert sans peine l’espace avec une expressivitĂ© intense en racontant le naufrage de son amour. Le baryton pratique ce Voyage d’hiver de Schubert depuis plus d’un quart de siècle et chacun de ses quatre enregistrements et de ses innombrables concerts tĂ©moigne d’un cheminement très personnel.

    Comme lors du récital de juin dernier dans cette même salle, le chanteur montre une décontraction du corps qui lui permet de mieux respirer. Se balançant au gré des phrases musicales, il se laisse porter et déploie tout l’ambitus requis, des aspects les plus sombres à la lumière de l’espoir qui tente de percer dans un paysage sinistre. Il fait naître des images symboliques très fortes qui ouvrent autant de béances, comme dans Repos où il constate son inextinguible lassitude et laisse éclater sa rage. Accompagnateur attentif, Andsnes ne recherche de toute évidence pas la même liberté poétique.

    Face à l’emphase expressive du chanteur, son piano conserve une rectitude rythmique de tous les instants sans complètement se saisir des possibilités illustratives de cette musique. Sa Malle-poste passe sans tapage et sa Corneille perd un peu de son caractère inquiétant dans la beauté inaltérée de son toucher. Et même le mouvement perpétuel du Joueur de vielle le trouve cantonné à un juste accompagnement, alors que l’art sublimé de Goerne semble appeler un rien de liberté pianistique pour que les deux artistes atteignent ensemble cette fantasmagorie cauchemardesque.

    À cette légère distance apportée à la force d’une interprétation par ailleurs saisissante se sont ajoutés les bruits d’une salle pleine pas toujours attentive. Une ambiance de sanatorium qui par ses toux incessantes casse l’enchaînement des étapes de ce périple d’un cœur dévasté.




    Philharmonie, Paris
    Le 12/10/2022
    Thomas DESCHAMPS

    Voyage d’hiver de Schubert par le baryton Matthias Goerne accompagné au piano par Leif Ove Andsnes à Philharmonie de Paris.
    Franz Schubert (1797-1828)
    Winterreise (1827)
    Matthias Goerne, baryton
    Leif Ove Andsnes, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com