altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 juin 2024

Création mondiale de L’Annonce faite à Marie de Philippe Leroux dans une mise en scène de Célie Pauthe et sous la direction de Guillaume Bourgogne à l’Opéra de Rennes.

Pureté volée
© Martin Argyroglo

Premier opéra de Philippe Leroux, L’Annonce faite à Marie utilise le verbe de Claudel pour l’appliquer à la voix, avec un style d’écriture différent pour chacun des six protagonistes du drame, toujours en association avec les instruments de l’Ensemble Cairn en fosse, dans une mise en scène sobrement épurée de Célie Pauthe.
 

Opéra, Rennes
Le 06/11/2022
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • L'Ă©ternitĂ© et un jour

  • Orfeo rusticana

  • Visions cauchemardesques

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Paul Claudel inspire visiblement les compositeurs contemporains, et après Le Soulier de satin de Marc-AndrĂ© Dalbavie Ă  l’OpĂ©ra de Paris, c’est au tour de Philippe Leroux d’utiliser un ouvrage du dramaturge, Ă  nouveau sur un livret impeccable de Raphaèle Fleury. SituĂ©e au Moyen Ă‚ge, L’Annonce faite Ă  Marie aborde l’histoire de deux sĹ“urs, l’une reprĂ©sentant la puretĂ©, souillĂ©e par la lèpre rĂ©cupĂ©rĂ©e d’un baiser donnĂ© dans un moment de faiblesse ; l’autre la jalousie, prĂŞte Ă  dĂ©noncer pour arriver Ă  ses fins et voler le fiancĂ©.

    Sur des fondements catholiques, le texte, retouché par Claudel pendant plus d’un demi-siècle, pour être créé seulement à la fin de la Seconde Guerre mondiale, traite l’antinomie entre bien et mal avec recours aux miracles, notamment lorsque la sœur répudiée ranime par ses prières l’enfant de la deuxième et de son ancien amant.

    Pour augmenter ce drame, Philippe Leroux développe une partition pour neuf musiciens, créée à Nantes et Angers avant d’arriver à Rennes, avec toujours en fosse l’Ensemble Cairn. En soutien des voix, par des parties souvent en relation directe pour s’accorder au verbe de Claudel, le matériau s’ordonne aussi en un tapis bruitiste, généré par des instruments régulièrement solos comme le violon, le violoncelle ou la flûte, ou encore par une guitare, des percussions ou un piano.

    Agencées avec maîtrise par Guillaume Bourgogne, la musique comme les voix profitent également d’une amplification et d’un traitement électronique Ircam, qui a recréé la voix de Claudel, intégrée par fragments à plusieurs reprises de l’ouvrage, notamment dans son introduction. La mise en scène de Célie Pauthe offre à la pièce une pureté et une sobriété retrouvées, dans des décors et des éclairages d’une pâle clarté, avec en référence l’œuvre photographique de Sally Mann, dont on retrouve le lien fort à la nature par les images projetées sur le grand mur en fond de scène.

    Vocalement, les six chanteurs s’accordent parfaitement à leur rôle et au style qui leur est dévolu, celui de Violaine Vercors porté par Raphaële Kennedy avec d’innombrables glissandi, comme si l’écriture était celle d’un instrument, alternée avec des parties plus pures lorsque Dieu semble entrer en elle. Sa sœur Mara trouve avec Sophie Burgos la justesse d’une voix fréquemment emmenée vers le mal, d’une ligne désagréable et d’un timbre aigre, faits pour rappeler les sorcières maléfiques des contes de fées.

    Avec des références évidentes à Pelléas, L’Annonce faite à Marie offre aussi une belle place aux parents, la vieille Elisabeth Vercors finement abordée par Els Janssens Vanmunster, le père Anne Vercors par la voix chaude du baryton Marc Scoffoni, excellent dans sa retraite avec sa chanson médiévale. Vincent Bouchot initie le drame dans la douceur avec son baiser malade du paysan Pierre de Craon, donné à Violaine et observé par Mara, conspiratrice au point de le rapporter à celui qu’elle aime en secret, Jacques Hury.

    Offert, comme le premier rôle masculin de l’opéra debussyste, à un baryton, le fiancé ensuite mal marié bénéficie lors de cette création de la voix claire et lyrique de Charles Rice, qui s’accorde comme tout le reste à porter un nouvel ouvrage important pour l’avenir.




    Opéra, Rennes
    Le 06/11/2022
    Vincent GUILLEMIN

    Création mondiale de L’Annonce faite à Marie de Philippe Leroux dans une mise en scène de Célie Pauthe et sous la direction de Guillaume Bourgogne à l’Opéra de Rennes.
    Philippe Leroux (*1959)
    L’Annonce faite à Marie, opéra en quatre actes et un prologue
    Livret de Raphaèle Fleury d’après la pièce de Paul Claudel

    Ensemble Cairn
    direction : Guillaume Bourgogne
    mise en scène : Célie Pauthe
    décors : Guillaume Delaveau
    costumes : AnaĂŻs Romand
    Ă©clairages : SĂ©bastien Michaud
    vidéos : François Weber
    Ă©lectronique Ircam : Carlo Laurenzi
    diffusion sonore Ircam : Clément Cerles

    Avec :
    Raphaële Kennedy (Violaine Vercors), Sophie Burgos (Mara Vercors), Els Janssens Vanmunster (Elisabeth Vercors), Marc Scoffoni (Anne Vercors), Charles Rice (Jacques Hury), Vincent Bouchot (Pierre de Craon).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com