altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 31 janvier 2023

Création française d’Answer Machine Tape, 1987 de Philip Venables en collaboration avec Ted Huffman, par le pianiste Zubin Kanga, dans le cadre du Festival d’Automne de Paris.

Said Music
© Vincent Guillemin

À nouveau dans la programmation du Festival d’Automne 2022, Philip Venables présente à l’initiative du pianiste Zubin Kanga un ouvrage basé comme souvent dans l’œuvre du compositeur sur un texte écrit en fond de scène, cette fois adapté à partir d’enregistrements du répondeur de l’artiste new-yorkais David Wojnarowicz.
 

Espace Cardin, Paris
Le 05/12/2022
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Tristan sans coordination

  • L’art de la formule

  • A London Journey

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • De retour au Festival d’Automne cette saison et plus prĂ©cisĂ©ment Ă  l’Espace Cardin oĂą il prĂ©sentait l’an dernier un passionnant concert intitulĂ© Talking Music, l’artiste homosexuel engagĂ© Philip Venables revient en 2022 avec une nouvelle Ĺ“uvre, Ă  l’initiative du pianiste et informaticien Zubin Kanga. Cette fois pour piano seul, la pièce d’environ quarante-cinq minutes, crĂ©Ă©e cet Ă©tĂ© au festival Time of Music de Viitasaari en Finlande, utilise les Ă©lĂ©ments du rĂ©pondeur de l’artiste David Wojnarowicz au moment oĂą il accompagne dans la mort son ami Peter Hujar, Ă  la pĂ©riode oĂą le SIDA fait des ravages dans les milieux gays.

    Lui-même mort cinq ans plus tard des suites d’une contraction du virus, Wojnarowicz a gardé en 1987 une cassette de son répondeur au moment critique pour Peter Hujar, sur lequel d’autres amis tentent de l’appeler et lui laissent de nombreux messages pour aider, demander des nouvelles ou proposer des sorties. À mesure des messages, l’approche des derniers instants du malade se fait ressentir sans être jamais précisément évoquée, rompue juste après par les mots de condoléances qui accompagnent le décès effectif.

    Très intelligemment utilisé, ce matériel sert de base à un travail musical sur piano, où le ton très majoritairement glabre alterne avec quelques instants plus chantants, parfois même mélodiques, portés par une écriture résolument moderne et atonale. Lancée par une note, qui installe le bip strident répétitif des débuts de messages ensuite référent pour cadencer toute la pièce, Answer Machine Tape, 1987 bénéficie de la collaboration de Ted Huffman pour l’agencement et la mise en scène du texte, inscrit comme souvent dans les ouvrages du compositeur sur un écran en fond de scène.

    Grâce à un procédé informatique piloté par le logiciel de Simon Hendry, les mots se développent par reconnaissance du toucher du piano et se voient transcrits au fur-et-à-mesure, en général pour reprendre des éléments forts des messages, mais aussi pour donner lieu à des amas de lettres lancées au hasard, lorsque le piano parfaitement géré par Zubin Kanga se montre plus dynamique. D’une grande profondeur, cet ouvrage sombre ajoute à l’œuvre de l’un des compositeurs les plus passionnants du moment.




    Espace Cardin, Paris
    Le 05/12/2022
    Vincent GUILLEMIN

    Création française d’Answer Machine Tape, 1987 de Philip Venables en collaboration avec Ted Huffman, par le pianiste Zubin Kanga, dans le cadre du Festival d’Automne de Paris.
    Philip Venables (*1979)
    Answer Machine Tape, 1987 after David Wojnarowicz,
    création pour piano solo, avec bande et projection de texte
    collaboration : Ted Huffman
    programmation logiciel : Simon Hendry
    piano : Zubin Kanga

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com