altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 17 avril 2024

Nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck, dans une production de Rafael R. Villalobos sous la direction de Pierre Dumoussaud à l’Opéra de Montpellier.

Iphigénie en Crimée
© Marc Ginot

Dans une nouvelle production de Rafael Villalobos actualisée à l’actuel conflit fratricide entre la Russie et l’Ukraine dans la région de Crimée, Iphigénie en Tauride de Gluck profite à l’Opéra de Montpellier d’une distribution et de chœurs impliqués, en plus de la direction très vive du jeune Pierre Dumoussaud, qui propose une lecture personnelle de la partition.
 

Opéra Berlioz - Le Corum, Montpellier
Le 21/04/2023
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Messiaen en antichambre

  • MĂ©dĂ©e au music-hall

  • Vies de hĂ©ros

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le nom de Tauride n’est plus utilisĂ©, mais la rĂ©gion est aujourd’hui assimilĂ©e Ă  la CrimĂ©e. C’est tout naturellement que le jeune metteur en scène espagnol Rafael R. Villalobos garde ce lieu pour y transposer l’action du chef-d’œuvre de Gluck. En finesse et sans Ă©lĂ©ments trop marquĂ©s comme des drapeaux ou photos de personnages rĂ©els, l’action se dĂ©roule donc dans la guerre russo-ukrainienne, oĂą les protagonistes en treillis sont rĂ©fugiĂ©s dans un théâtre dĂ©truit comparable Ă  celui de Marioupol.

    Dans un second niveau de lecture, Villalobos traite également le livret d’Iphigénie en Tauride par son prisme antique, dès l’ouverture de rideau avec un court passage d’Euripide, puis en seconde partie par un court texte de Sophocle, les deux mieux portés par la Clytemnestre de Maud Curassier que par l’Agamemnon de Grégory Cartelier. L’acte III place d’abord tout le monde autour d’une table, dans un salon vert, pour rappeler que la rivalité de clans est avant tout une histoire de famille.

    La distribution fait majoritairement appel à des voix françaises, et si le rôle nous a habitué à des timbres plus lumineux que celui de Vannina Santoni, un peu en difficulté dans le grave, la soprano utilise bien sa tessiture haute pour Iphigénie, en plus de s’impliquer par une présence physique qui n’est pas sans rappeler celle d’une Emmanuelle Bercot dans Mon Roi, femme forte prise à partie par la domination et la folie masculine.

    Jean-Sébastien Bou en fait beaucoup en Oreste, mais porte lui aussi son personnage avec conviction, en se démarquant dans les duos et les ensembles, même face au Pylade de Valentin Thill. Le plus précis sur la prononciation, le ténor est à ce niveau bien supérieur au Thoas sex addict et un peu trop caractérisé d’Armando Noguera. Louise Foor complète la distribution par une Diane cristalline en fin d’ouvrage.

    Face à l’Orchestre national Montpellier Occitanie, Pierre Dumoussaud propose une direction personnelle, d’une vivacité extrêmement tranchée qui rappelle Minkowski, bien que la formation en fosse soit ici sur instruments modernes. Très rapide au risque de parfois légèrement décaler un chœur vif et engagé-, le jeune chef adapte ensuite sa gestique sans baguette pour créer plus de matière au fur et à mesure des actes.

    Créée avec deux autres salles, cette production sera à revoir au Teatro Maestranza de Séville ainsi qu’à l’Opéra des Flandres.




    Opéra Berlioz - Le Corum, Montpellier
    Le 21/04/2023
    Vincent GUILLEMIN

    Nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck, dans une production de Rafael R. Villalobos sous la direction de Pierre Dumoussaud à l’Opéra de Montpellier.
    Christoph Willibald Gluck (1714-1787)
    Iphigénie en Tauride, tragédie lyrique en quatre actes (1779)
    Livret de Nicolas-François Guillard

    Chœur Opéra national Montpellier Occitanie
    Orchestre national Montpellier Occitanie
    direction : Pierre Dumoussaud
    mise en scène & costumes : Rafael R. Villalobos
    décors : Emanuele Sinisi
    Ă©clairages : Felipe Ramos
    préparation des chœurs : Noëlle Gény

    Avec :
    Vannina Santoni (Iphigénie), Jean-Sébastien Bou (Oreste), Valentin Thill (Pylade), Armando Noguera (Thoas), Louise Foor (Diane & Première Prêtresse), Alexandra Dauphin (Deuxième Prêtresse), Dominika Gajdzis (Une femme grecque), Jean-Philippe Elleouet-Molina (Un scythe), Laurent Sérou (ministre), Grégory Cartelier & Maud Curassier (Agamemnon & Clytemnestre ; comédiens)

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com