altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 23 septembre 2023

Nouvelle production de Rusalka de Dvořák dans une mise en scène de Paul-Émile Fourny sous la direction de Kaspar Zehnder à l’Opéra-Théâtre de l’Eurométropole de Metz.

Ondine en écrin bleuté
© Luc Berteau

C’est avec une entrée au répertoire que l’Opéra de Metz clôture sa saison. Rusalka trouve pour l’occasion une mise en scène réaliste du directeur des lieux, Paul-Émile Fourny, qui offre un écrin bleuté à une distribution portée par Yana Kleyn dans le rôle-titre et Milen Bozhkov en Prince, face aux couleurs très françaises de l’orchestre assumées par Kaspar Zehnder.
 

Opéra-Théâtre de l’Eurométropole , Metz
Le 02/06/2023
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Berliner aĂ©riens

  • Théâtre de la mĂ©moire

  • RĂ©surrection de l’amour

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Surtout illustrative, la mise en scène de Paul-Émile Fourny dĂ©bute sur des images projetĂ©es sur un Ă©cran afin de nous plonger dans les profondeurs lacustres. Ă€ l’arrière-scène, un grand palais miniature, reproduction du casino de ConstanČ›a, rĂ©alisĂ© quelques annĂ©es après la crĂ©ation de Rusalka. De cet Ă©difice roumain presque abandonnĂ©, on retrouvera l’intĂ©rieur au II, puis enfin la miniature retournĂ©e avec le Prince Ă  l’intĂ©rieur, endormi dans ce luxueux tombeau oĂą il tombe inanimĂ© par le baiser de sa nymphe, en une sorte de Belle au bois dormant inversĂ©e.

    En cherchant à ajouter du réalisme à l’histoire, la production du directeur des lieux profite des lumières toujours aussi bien dosées et ici joliment froides et bleutées de Patrick Méeüs, ainsi que des décors de belle facture d’Emmanuelle Favre, tandis que les costumes de Giovanna Fiorentini s’accordent à la proposition en offrant de jolies robes à pans d’écailles aux êtres aquatiques, à comparer aux habits style fin XIXe des humains.

    Sur le plateau, presque tout le monde est en prise de rôle, à commencer par la soprano dano-russe Yana Kleyn pour Rusalka. Elle offre une voix lyrique, plus portée vers le bas-médium qu’à l’habitude pour ce rôle, en perdant au fur et à mesure un vibrato d’abord bien marqué. Sans chercher la noirceur, Insung Sim propose ses graves chaleureux à l’Ondin tandis qu’Emanuela Pascu recherche une sorcière Jezibaba plus souple et moins amère que les chanteuses matures souvent distribuées.

    Meilleur élément de la distribution, Milen Bozhkov tient sans férir le rôle très tendu du Prince grâce à un chant plein et dynamique dès sa première intervention. Le fait qu’il ait déjà chanté sa partie lui donne de l’assise et confère de beaux moments à ses airs, quand Kleyn reste encore un peu timide sur la Romance à lune. En apport aux belles Naïades et à de solides seconds rôles, le Chœur de l’Opéra-Théâtre de l’Eurométropole de Metz tient très bien toutes ses interventions, quand le Ballet chorégraphié par Alba Castillo et Bryan Arias pourrait montrer plus de précision dans la cohésion de certains gestes.

    Autre point fort de la représentation, l’Orchestre national de Metz Grand Est dirigé par Kaspar Zehnder ne peut certes jamais trouver la masse entendue dans les plus grandes maisons d’opéra, mais il développe des couleurs françaises bien adaptées à la musique tchèque, notamment dans les bois et surtout sa superbe harpe, délocalisée à gauche en loge. Très applaudie, cette entrée au répertoire signe une belle réussite pour clôturer cette saison en Moselle.




    Opéra-Théâtre de l’Eurométropole , Metz
    Le 02/06/2023
    Vincent GUILLEMIN

    Nouvelle production de Rusalka de Dvořák dans une mise en scène de Paul-Émile Fourny sous la direction de Kaspar Zehnder à l’Opéra-Théâtre de l’Eurométropole de Metz.
    Antonín Dvořák (1841-1904)
    Rusalka, opéra en trois actes
    Livret de Jaroslav Kvapil

    Chœur de l’Opéra-Théâtre de l’Eurométropole de Metz
    Ballet de l’Opéra-Théâtre de l’Eurométropole de Metz
    Orchestre national de Metz Grand Est
    direction : Kaspar Zehnder
    mise en scène : Paul-Émile Fourny
    décors : Emmanuelle Favre
    costumes : Giovanna Fiorentini
    Ă©clairages : Patrick MĂ©eĂĽs
    chorégraphie : Alba Castillo & Bryan Arias
    préparation de chœurs : Michel Capperon

    Avec :
    Yana Kleyn (Rusalka), Insung Sim (Vodnik), Milen Bozhkov (Le Prince), Emanuela Pascu (Jezibaba), Irina Stopina (La Princesse étrangère), Marie-Camille Vaquié-Depraz, Rose Naggar-Tremblay, Lidija Jovanović (Naïades), Lamia Beuque (Le Garçon de Cuisine), Matthieu Lécroart (Le Garde-Chasse / Le Chasseur).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com