altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 17 avril 2024

Concert de l’Orchestre de Paris et du Jazz at Lincoln Center Orchestra sous la direction de James Gaffigan, avec le concours de la violoniste Nicola Benedetti et du trompettiste de jazz Wynton Marsalis à la Philharmonie de Paris.

Jazz at New Paris
© Denis Allard

Pour l’un de ses derniers programmes de la saison, l’Orchestre de Paris invite le jazzman Wynton Marsalis avec son Concerto pour violon et sa Symphony n° 4. Écrit pour Nicola Benedetti, le concerto retrouve son archet agile et contrastĂ© avant une Jungle Symphony aux sonoritĂ©s new-yorkaises jouĂ©e en compagnie du Jazz at Lincoln Center Orchestra.
 

Philharmonie, Paris
Le 14/06/2023
Vincent GUILLEMIN
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Messiaen en antichambre

  • MĂ©dĂ©e au music-hall

  • Vies de hĂ©ros

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Plus connu pour ses albums de jazz, Wynton Marsalis fait depuis ses dĂ©buts de nombreuses incursions dans la musique classique, d’oĂč une mise Ă  l’honneur en cette fin de printemps dans un programme de l’Orchestre de Paris. Pour l’occasion, le compositeur commence par s’asseoir dans la salle pour Ă©couter la violoniste Nicola Benedetti reprendre le Concerto in D Ă©crit pour elle en 2015.

    CrĂ©Ă© Ă  Londres avec James Gaffigan, l’ouvrage a Ă©tĂ© enregistrĂ© pour Decca en 2019 par l’actuel directeur musical de l’Orchestre National de France, Cristian Mācelaru, mais c’est bien avec le chef amĂ©ricain qu’il est aujourd’hui repris. La Rhapsody introductive et ses thĂšmes onctueux feraient d’abord croire Ă  s’y mĂ©prendre Ă  du Korngold, mais le rĂȘve devient vite cauchemar et les thĂšmes ancestraux qui se rappellent Ă  nous font alors plus penser aux emplois d’un Copland.

    D’une quarantaine de minutes, l’ouvrage montre une vraie maturitĂ© d’écriture pour l’orchestre et surtout pour le violon, toujours superbement souple en mĂȘme temps que trĂšs vivant pour traiter le jazz syncopĂ© Nouvelle-OrlĂ©ans du Rondo Burlesque comme le Blues ensuite, sans oublier les nombreuses rĂ©fĂ©rences au fiddle, danse Ă©cossaise qui rattache aux origines de Benedetti.

    En seconde partie, Wynton Marsalis est au centre de l’orchestre, entourĂ© de l’ensemble Jazz at the Lincoln Center Orchestra, pour interprĂ©ter la Symphonie n° 4 du jazzman. TitrĂ©e Jungle Symphony, l’Ɠuvre a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e Ă  New York pour le New York Philharmonic et son ancien directeur musical, Alan Gilbert. Ici, les bruits et atmosphĂšres Ă©voquent souvent Gershwin ou Ives, et Ă  dĂ©faut de montrer une trĂšs grande habiletĂ© d’orchestration, la partition dĂ©montre toutefois une vraie qualitĂ© de symphoniste, et laisse souvent de superbes soli aux trombones et trompettes de l’ensemble.

    Rarement leader pendant la piĂšce, Marsalis s’offre tout de mĂȘme l’ultime moment : une longue dĂ©ploration en conclusion du sixiĂšme et dernier mouvement, Struggle in the Digital Market. Alors, il dĂ©ploie toute sa technique dans un jazz dĂ©sincarnĂ©, achevĂ© par de nombreuses tentatives de rĂ©gĂ©nĂ©ration, accompagnĂ© finement par un trio piano-basse-batterie, sous les coups trĂšs doux et rĂ©gulier du timbalier de l’orchestre. Presque aussi souple qu’un ensemble amĂ©ricain, l’Orchestre de Paris affiche une vĂ©ritable vigueur et un swing parfaitement adaptĂ© Ă  cette musique.

    Le second soir du programme, c’est l’anniversaire du contrebassiste Carlos Henriquez, qui est donc la star du premier bis des Jazz at the Lincoln Center, tandis que Marsalis en offre ensuite un second, plus de vingt minutes aprĂšs la fin de la symphonie, devant un public prĂȘt Ă  le suivre jusqu’au bout de la nuit





    Philharmonie, Paris
    Le 14/06/2023
    Vincent GUILLEMIN

    Concert de l’Orchestre de Paris et du Jazz at Lincoln Center Orchestra sous la direction de James Gaffigan, avec le concours de la violoniste Nicola Benedetti et du trompettiste de jazz Wynton Marsalis à la Philharmonie de Paris.
    Wynton Marsalis (*1961)
    Concerto in D
    Création française
    Nicola Benedetti, violon
    Symphonie n° 4 « Jungle Symphony Â»
    Jazz at Lincoln Center Orchestra
    Orchestre de Paris
    direction : James Gaffigan

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com