altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 13 juin 2024

Reprise de Tannhäuser de Wagner dans la mise en scène de Tobias Kratzer, sous la direction de Nathalie Stutzmann au festival de Bayreuth 2023.

Bayreuth 2023 (1) :
La liberté à tout prix

© Enrico Nawrath

Pour la troisième année, le festival de Bayreuth présente le turbulent Tannhäuser du non moins turbulent Tobias Kratzer, avec un plateau dominé par Klaus Florian Vogt et Elisabeth Teige. Mais la production marque aussi cet été les débuts de Nathalie Stutzmann dans la fosse, qui malgré certaines imprécisions, fait des premiers pas plutôt prometteurs.
 

Festspielhaus, Bayreuth
Le 28/07/2023
David VERDIER
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Du cĂ´tĂ© de chez Gaillardin

  • Le drĂ´le de rĂ©cital

  • Diriger n’est pas jouer

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le spectacle est dans et hors de la salle, avec cette scène hilarante installĂ©e au pied de la Colline oĂą VĂ©nus se balade en compagnie du nain Oskar et du drag-queen Le Gateau chocolat. Le concours de chant se dĂ©roule dans un style carton-pâte et toiles peintes, avec des vidĂ©os captĂ©es en temps rĂ©el pour montrer en parallèle les coulisses de la reprĂ©sentation et l'irruption rocambolesque et dĂ©sopilante de la troupe de VĂ©nus venant perturber la cĂ©rĂ©monie.

    Dans ce dernier acte justement, le rire a cédé la place à une tristesse désabusée. Seuls Oskar et Elisabeth sont encore présents, mais clochardisés dans une sorte de terrain vague avec le camion monté sur cales en guise d'abri. Le rideau tombe sur les images d'un vieux film super 8 montrant Tannhäuser au volant du camion et Elisabeth penchée amoureusement sur son épaule – images d'un bonheur enfui et sans retour.

    Ce spectacle de haut vol bénéficie d'une distribution de haut vol, à commencer par Klaus Florian Vogt en Tannhäuser. Son Dir töne Lob permet d'apprécier une voix qui s'ouvre et libère tout son potentiel. Face à lui, le Wolfram de Markus Eiche pourra sembler étonnamment sage et retenu. Sa Romance à l'étoile reste un peu les pieds sur terre. On retrouve cette année Elisabeth Teige jouant avec une maîtrise insolente sur toute l'étendue des registres, depuis un grave profond, jusqu'aux aigus d'une belle densité et puissance (Dich, teure Halle).

    En Vénus, Ekaterina Gubanova s'accorde à merveille au personnage de trublion et de pétroleuse voulu par Kratzer. Le Landgrave de Gunther Groissböck manque de profondeur et d'incarnation, sans relief particulier tandis que le Pâtre bénéficie de la présence lumineuse et admirablement modelée de Julia Grüter. L'élégant Heinrich der Schreiber, Jorge Rodriguez-Norton, rejoint le raffinement de Jens-Erik Aasbø en Reinmar von Zweter face à un Walther von der Vogelweide (Siyabonga Maqungo) admirable de projection et un solide Olafur Sigurdarson en Biterolf.

    Nathalie Stutzmann offre une ouverture (version de Dresde) qui a de la tenue et du brio, doublée d'une capacité à soutenir efficacement le plateau. Les choses se compliquent dans la difficile intervention fugato du chœur à la toute fin du premier acte avec quelques décalages et problèmes d'équilibre entre l'orchestre et la scène. Le chœur retrouve des couleurs au II, avec la justesse et l'impact qu'on lui connaît d'ordinaire, relayés de belle manière par une direction qui sait traduire l'émotion des dernières scènes.




    Festspielhaus, Bayreuth
    Le 28/07/2023
    David VERDIER

    Reprise de Tannhäuser de Wagner dans la mise en scène de Tobias Kratzer, sous la direction de Nathalie Stutzmann au festival de Bayreuth 2023.
    Richard Wagner (1813-1883)
    Tannhäuser, opéra romantique en trois actes (1845)
    Livret du compositeur

    Chœur et Orchestre du Festival de Bayreuth
    direction : Nathalie Stutzmann
    mise en scène : Tobias Kratzer
    décors et costumes : Rainer Sellmaier
    Ă©clairages : Reinhard Traub
    vidéo : Manuel Braun
    préparation des chœurs : Eberhard Friedrich

    Avec :
    Klaus Florian Vogt (Tannhäuser), Elisabeth Teige (Elisabeth), Ekaterina Gubanova (Vénus), Markus Eiche (Wolfram von Eschenbach), Günther Groissböck (Hermann), Siyabonga Maqungo (Walther von der Wogelweide), Olafur Sigurdarson (Biterolf), Jorge Rodriguez-Norton (Heinrich der Schreiber), Jens-Erik Aasbø (Reinmar von Zweter), Julia Grüter (Un jeune pâtre), et les figurants Le Gateau Chocolat et Manni Laudenbach (Oskar).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com