altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 20 mai 2019

Débuts en France du chef finlandais Osmo Vänskä, avec l'Orchestre national de France, au Théâtre des Champs-Élysées.

Osmo Vänskä, entomologue en chef
© Orchestre national de France

L'Orchestre national de France a donné le coup d'envoi de son cycle "Voies du Nord", dédié à la musique scandinave. Inauguration magistrale de cette série de cinq concerts, le 23 novembre dernier. Osmo Vänskä, invité pour la première fois dans l'Hexagone, y dirigeait la Symphonie des insectes de Kalevi Aho. Une double découverte.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 23/11/2000
Stéphane HAIK
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Aux hommes de bonne volonté

  • Songeuse nuit d'été

  • Au revoir berlinois

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Les discophiles ont un avantage certain sur les concertophiles: Osmo Vänska doit leur être familier depuis la publication, voici quelques années, d'une magistrale intégrale des Symphonies de Sibelius chez Bis. À moins que nos concertophiles ne fréquentent assidûment les épreuves finales des concours internationaux ; ils se souviendront alors que ce chef finlandais, ancien disciple de Jorma Panula à l'Académie Sibelius d'Helsinki, avait remporté le concours de Besançon. C'était en 1982.

    Depuis, Vänskä a su patiemment se construire une réputation. D'abord chez lui en Finlande où il dirige, depuis une petite dizaine d'années, l'Orchestre symphonique de Lahti. En Grande-Bretagne également où il est le chef principal de l'Orchestre symphonique de la BBC (Ecosse). En France par contre, il n'intéresse visiblement pas les organisateurs de concerts, qui lui préfèrent sans doute le plus médiatique Esa-Pekka Salonen. Il faut dire que la direction de Vänskä n'a rien de démonstratif: la main droite cisèle la masse sonore sans débauche d'énergie, tandis que la main gauche souligne pudiquement les indications expressives. Convaincant? Étonnant d'efficacité plutôt, comme en témoigne la Symphonie des insectes de son compatriote Kalevi Aho, né en 1949.



    Cordes à l'assise rythmique parfaite, bois et cuivres qui ne gaspillent pas un souffle, l'Orchestre national sait parfois se transcender pour atteindre au meilleur niveau instrumental des grandes phalanges américaines. Et plus le défi est grand, plus le National rejoint les cimes ; or justement, des difficultés, cette Symphonie des insectes les cultive en nids. Car plus qu'une symphonie, dont elle n'épouse en rien l'architecture, cette partition est une oeuvre à programme au style hétéroclite, décomposée en six mouvements: Le vagabond, Les papillons, Les bousiers, Les sauterelles, Les fourmis et Les éphémères; autant de scènes que Aho tire de son opéra, La Vie d'insectes.

    Quant aux sous-titres que portent certains d'entre eux, ils disent la polyvalence rythmique et expressive à laquelle le National a été convié, et dont il s'acquitte avec un talent parfois déconcertant: Fox Trot et tango des papillons, Chagrin sur la boulette d'excréments volée ou encore Musique du travail des fourmis et marches guerrières. Une oeuvre plutôt longue ? 45 minutes ? qui étonne par sa constante inventivité, même si, de toute évidence, elle manque d'unité et laisse un peu l'impression d'un simple "collage". Il n'empêche, cette entomologie orchestrale fascine au point d'éclipser le Concerto pour violon de Nielsen, où domine pourtant le violon solaire de Silvia Marcovici. Un concert où la découverte fut Reine.




    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 23/11/2000
    Stéphane HAIK

    Débuts en France du chef finlandais Osmo Vänskä, avec l'Orchestre national de France, au Théâtre des Champs-Élysées.
    Concert de l'Orchestre national de France, dirigé par Osmo Vänskä, avec la violoniste Silvia Marcovici, au Théâtre des Champs-Élysées, Paris

    Ouverture de concert En Automne de Grieg
    Concerto pour violon de Nielsen
    Symphonie des insectes de Aho

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com