altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 13 décembre 2019

Nouvelle production de la Flûte enchantée à l'Opéra Garnier.

La Flûte enchaînée
© Eric Mahoudeau

Dorothea Röschmann et Nathalie Dessay

Paris verra-t-il la nouvelle production de La Flûte enchantée dans son intégralité ? Pas sûr. Présenté à un public d'invités le soir de la générale, ce n'est qu'avec un seul décor, un éclairage unique et un semblant de mise en scène, en costumes néanmoins, que le travail de Benno Besson a affronté le public au soir de la première.

 

Palais Garnier, Paris
Le 27/11/2000
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Mazel Tov !

  • Demi-fresque

  • Mort Ă  Munich

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • La presse s'en est largement fait l'Ă©cho, des conflits sociaux autour de l'application des 35 heures risquent de bloquer tous les spectacles de fin d'annĂ©e de l'OpĂ©ra de Paris. La nouvelle production de la FlĂ»te en est la première victime. PrĂ©sentĂ©e dans une version "minimum syndical", elle remporta tel quel un gros succès. Les choix de Besson et de son dĂ©corateur Jean-Marc StehlĂ© ont apparu clairement malgrĂ© ces conditions spĂ©ciales. Ils se sont directement inspirĂ©s de la crĂ©ation de l'oeuvre Ă  Vienne en 1791 pour une bonne part des costumes, des dĂ©cors et aussi pour certains dĂ©tails de mise en scène comme le comportement de Papageno avec son Glockenspiel (au soir de la première, Mozart faisait exprès de jouer Ă  contretemps de ces clochettes pour taquiner Schikaneder qui chantait Papageno !).

    Parti pris très décoratif, donc, avec costumes de style richement décorés, animaux qui sembleraient en peluche s‘ils n'avaient pour certains des culottes à la française, humour aussi, avec un Monostatos mi-guerrier nègre mi-général romain, et puis, ces choeurs habillés comme les ligues de vertu début du siècle qui tranchent totalement avec le climat général de conte de fée orientalisant. Ce qui a été donné était certes incomplet, mais très beau, intelligent et surtout remarquablement chanté par une distribution sans la moindre faiblesse -Nathalie Dessay bien sûr et Dorothea Röschmann éblouissante Pamina- menée par la baguette enthousiaste d'Ivan Fischer. Au rideau final, on ressentait un étrange mélange de plaisir, de frustration, et d'admiration pour ceux qui étaient parvenus malgré tout à servir si bien les incommensurables beautés de cette partition.




    Palais Garnier, Paris
    Le 27/11/2000
    GĂ©rard MANNONI

    Nouvelle production de la Flûte enchantée à l'Opéra Garnier.
    La Flûte enchantée de W.A.Mozart
    Orchestre de l'Opéra de Paris
    Direction musicale : Ivan Fischer
    Mise en scène : Benno Besson
    Décors et costumes : Jean-Marc Stehlé.

    Avec Piotr Beczala (Tamino)- Cécile Perrin (première Dame)- Hélène Schneiderman (deuxième Dame)- Hélène Perraguin (troisième Dame)- Detlef Roth (Papageno)- Gaële Le Roi (Papagena)- Matti Salminen (Sarastro)- Uwe Peper (Monostatos)- Dorothea Röschmann (Pamina)- Nathalie Dessay (la Reine de la Nuit)- Wolfgang Schöne (l'Orateur)- Bjarni Thor Krinstinsson (premier prêtre)- Wilfried Gahmlich (deuxième prêtre)- Robert Künzli (premier homme armé)- Bjarni Thor Krinstinson (deuxième homme armé)- Vadim Artamonov (premier esclave)- Olivier Berg (deuxième esclave)- Paolo Bondi (troisième esclave).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com