altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 09 décembre 2019

Concert du centenaire des pianos Yamaha au Théâtre de Champs-Élysées.

Le piano fêté pianissimo

Un piano de science fiction au couvercle transparent jouant sans pianiste dans le hall du Théâtre des Champs-Elysées: Yamaha voulait fêter son centenaire en montrant d'emblée sa volonté de regarder vers l'avenir. Dans la salle allait se dérouler , en revanche, un programme étrangement rétro et pas vraiment festif.
 

Théâtre des Champs-Élysées, Paris
Le 30/11/2000
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Demi-fresque

  • Carnage light

  • Construire un toit

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Jean-Claude Pennetier, chargé de la première partie de la soirée, est le parfait musicien que l'on sait. Toucher de rêve, intelligence de l'analyse, goût sans faille. A-t-il eu raison de choisir des oeuvres aussi confidentielles que les 16 valses de Brahms et quelques mazurkas de Chopin pour " fêter " le piano ? Seule, éventuellement, la Bourrée fantasque de Chabrier est venue rappeler que l'instrument pouvait aussi avoir quelque éclat et sonner davantage. Même si ce piano avait de quoi combler l'auditeur, on eut aimé quand même une ou deux pages plus brillantes pour rythmer ces quelque cinquante minutes de demi-teintes.

    Après l'antracte, Martial Solal forçait l'admiration même de ceux qui ne vibrent pas spontanément au jazz. Ses improvisations ont fasciné par leur invention et encore plus pour la maîtrise accomplie de l'instrument. Mais le clou de la soirée venait tout à la fin avec Héxaméron, 6 variations pour six pianos sur la marche des Puritains de Bellini, de Liszt, Chopin, Thalberg, Herz, Pixis, Czerny, dans une transcription de Pennetier. Bel effet visuel des six splendides Yamahas sur scène et aussi originale démonstration des six pianistes à la virtuosité impressionnante et à l'osmose absolue. Il fallait attendre mais la véritable célébration était là !







    Ce même jeudi 30 novembre se tenait une autre célébration du piano au Théâtre Trianon (Paris 18e), dans le cadre des "Nuit des Musiciens 2000". On y retrouvait de nombreux pianistes parmi lesquels Marie-Josèphe Jude (en pleine ubiquité ce soir-là), Jean François Heisser, Eric Le Sage, Delphine Bardin, Anne Quéffelec et bien d'autres. Filmée par la chaîne musicale Muzzik, la soirée se voulait résolument placée sous le signe de l'ouverture à un large public : une présentatrice, animatrice, chanteuse, bateleuse s'efforçait d'ailleurs de ponctuer chaque séquence musicale d'un bon mot ou d'une chansonnette.

    Manifestement conçue pour un plateau de variété (l'accordéoniste Richard Galliano et le chanteur Dick annegarn étaient attendus les jours suivants), la soirée était aussi entièrement sonorisée, chanteuse et claveciniste compris ; dans un lieu pourtant plus petit que le Théâtre des Champs-Elysées. Or, probablement à cause d'un éclairage assez sophistiqué, le matériel d'amplification émettait un ronflement si envahissant que pratiquement toutes les nuances pianos devenaient inaudibles. Un comble pour une soirée fêtant un instrument dont le nom même rappelle qu'il fut créé pour sa capacité de jouer forte ou piano.

    Eric Sebbag





    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    Le 30/11/2000
    Gérard MANNONI

    Concert du centenaire des pianos Yamaha au Théâtre de Champs-Élysées.
    Concert du centenaire des pianos Yamaha
    Brahms, Chopin, Chabrier
    Jean-Claude Pennetier- Martial Solal- Marie-Josèphe Jude- Claire Désert- Claire-Marie Le Guay- Emmanuel Strosser

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com