altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 22 février 2018

Rigoletto de Verdi au Palais des Spectacles de Saint-Étienne.

Les absences de Rigoletto
© Caroline Planque

Patrick fournillier

Coproduit avec le Théâtre Communal de Cosenza, ce Rigoletto donné par l'Opéra de Saint Étienne début décembre se voulait l'ultime production avant les travaux sur l'Esplanade et la réouverture programmée début 2001. La lourdeur des changements de décor nécessaires dans un lieu sans véritable équipement scénique a sans doute été sous-estimée.
 

Palais des Spectacles, Saint-Etienne
Le 10/12/2000
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Tristan entre en régression

  • Grande musique,
    grands interprètes

  • Un roi Carotte aux petits oignons

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Trois très longs entractes dont un dès la fin du premier tableau, simplement pour changer les décors, c'est trop pour une oeuvre de ce type et l'ensemble de la représentation en a beaucoup pâti. Le metteur en scène Itamo Nunziata semble d'ailleurs s'en être totalement remis à son décorateur Lauro Crisman pour ce qui est la mise sur scène de l'oeuvre.

    On ne trouve nulle trace de direction d'acteur ni de caractérisation des personnages, gestuelle et déplacements se cantonnant dans la convention la plus plate. Les décors, en revanche, créaient un climat esthétisant et sobre nettement plus intéressant.

    Une tempête infernale soufflant ce soir-là sur Saint Étienne et le Palais des Spectacles n'étant autre qu'un bâtiment du Parc des Expositions, voix et orchestre ont dû souffrir à maintes reprises le ronflement des bourrasques s'engouffrant de tous côtés.

    Sous la baguette de Patrick Fournillier, l'orchestre s'en tira de manière inégale, mais avec de beaux moments notamment au troisième acte. Impériale quant au chant, musicienne parfaite et ravissante comédienne, Annick Massis mérite tous les éloges et domina sans mal en Gilda, une distribution où Marcel Vanaud campait quand même un Rigoletto très expressif et convaincu.

    De son côté, le ténor Warren Mok lutta avec la justesse et avec une émission engorgée sans jamais parvenir à incarner vocalement un Duc de Mantoue crédible. Hérodiade de Massenet est prévu pour le retour à l'Esplanade en mars 2001, espérons que cela soit pour l'Opéra de Saint-Étienne l'occasion de renouer avec de meilleurs souvenirs.




    Palais des Spectacles, Saint-Etienne
    Le 10/12/2000
    Gérard MANNONI

    Rigoletto de Verdi au Palais des Spectacles de Saint-Étienne.
    Rigoletto de Giuseppe Verdi
    Direction musicale : Patrick Fournillier
    Mise en scène : Italo Nunziata
    Décors : Lauro Crisman
    Costumes : Nicolao Atelier

    Avec Marcel Vanaud (Rigoletto), Annick Massis (Gilda), Warren Mok (Le Duc de Mantoue), Leonardo Diana (Le Comte Ceprano), Jean-Pascal Introvigne (Le Comte Monterone), Eric Martin-Bonnet (Sparafucile), Bernard Van Der Meersch (Matteo Borsa), Guy Bonfiglio (Le chevalier Marullo), Françoise Delplanque (La Comtesse Ceprano, le Page), Christine Cadol (Giovanna), Lucile Vignon (Maddalena).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com