altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 31 octobre 2020

Cycle "Violoncelle & Piano" au Théâtre du Châtelet, Paris.

Un Tango un peu guindé

Notre collaborateur Olivier Bernager avait exprimé son plaisir musical au terme des trois concerts de Frederic Chiu et Gary Hoffman dans leur cycle " Violoncelle et Piano : Parcours dans le Xxe Siècle ". Mathias Heizmann apporte un bémol sur leur dernière prestation du vendredi 12 janvier.
 

Théatre du Châtelet, Paris
Le 15/01/2001
Mathias Heizmann
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Saint François SDF

  • Chamboule-tout

  • En attendant Görge…

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Vendredi, au Théâtre du Châtelet, le pianiste Frederic Chiu et le violoncelliste Gary Hoffman ont achevé leur petite promenade à travers le siècle. Après Kodaly, Janacek et Fauré (lundi), Britten et Chostakovitch (mercredi), Lutoslawsky, Carter et Piazzolla se partageaient l'affiche.
    La pensée musicale du XXe siècle suscite d'étranges positions esthétiques qui touchent aussi bien les compositeurs que les interprètes. Frédéric Chiu et Gary Hoffman, en s'emparant de la Sonate pour violoncelle et piano de Carter, ont choisi de maintenir entre eux et la musique la plus grande distance possible, comme si seule la mise en abîme du texte et sa réalisation formelle avait un sens. De ce point de vue, l'objet proposé au public pouvait impressionner : la schizophrénie qui se déploie entre les instruments, ces deux mondes, nanti de leur propre identité rythmique, qui cohabitent au sein de l'oeuvre, tout cela fut parfaitement mis en perspective. Mais cette position a ses limites, surtout quand elle reste sensiblement la même d'une oeuvre à l'autre (cet état de jeu avait déjà marqué Grave de Lutoslawsky). On s'attendait à un retournement radical dans le Grand Tango d'Astor Piazzolla, on rêvait surtout piano moins objectif et plus déchiré, d'une rythmique peut-être moins précise mais plus implacable, bref qu'on nous manifestât, si nécessaire en plongeant dans l'outrance ou le "sur jeu", qu'une vie était encore possible après les structuralistes. Sans doute la rigueur de l'oeuvre précédente empêcha-t-elle ce miracle : là encore, l'engagement musical de Frédéric Chiu et Gary Hoffman se manifesta surtout dans la rigueur de leurs jeux et dans de rares moments de grâce où le chant du violoncelle trouvait avec le piano une sensualité touchante. Mais si grands soit l'engagement de ces deux artistes, si brûlant soit le gel de leur intimité, la musique qui se déployait sous leurs doigts resta enfermée dans un espace étrangement inaccessible.

    Lire l'avis plus favorable d'Olivier Bernager




    Théatre du Châtelet, Paris
    Le 15/01/2001
    Mathias Heizmann

    Cycle "Violoncelle & Piano" au Théâtre du Châtelet, Paris.
    Gary Hoffman, violoncelle
    Frederic Chiu, piano
    Witold Lutoslawski : Grave, pour violoncelle et piano
    Elliott Carter : Sonate pour violoncelle et piano
    Astor Piazzolla : Le Grand Tango

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com