altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 16 février 2020

Int√©grale des Quatuors de Beethoven au Th√©√Ętre des Bouffes du Nord, Paris.

Un concert interactif

Chaque apparition du Quatuor Prazak fait figure d'événement. Entamée en octobre, leur intégrale des Quatuors de Beethoven se prépare à entrer dans la légende. Avec cependant une première partie tout à fait originale, l'Ensemble Syntonia jouant une oeuvre de Kate Moore.

 

Th√©√Ętre des Bouffes du Nord, Paris
Le 16/01/2001
Mathias Heizmann
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Gluck en noir et blanc

  • Philosophie des lumi√®res

  • Perles de culture

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • On pourrait parler du Quatuor Prazak pendant des heures, √† la mani√®re des conteurs qui r√©activent, au fil de leurs r√©cits, les exploits de h√©ros dont les faits d'armes se perdent dans la nuit des temps. On devrait m√™me utiliser, pour √©voquer leurs concerts, un plus que parfait charg√© de sens, tant ces quatre musiciens semblent surgis d'un pass√© tr√®s lointain o√Ļ la musique r√©sonnait autrement. Pourtant c'est aujourd'hui, et nul spectateur ne semblait sortir du roman La machine √† remonter le temps. Seuls les musiciens pr√©sents sur sc√®ne r√©activaient le vieux mythe d'une musique parfaitement n√©cessaire qu'on ne peut dissocier d'un acte de foi.
    Faut-il croire au jeu des influences, ou simplement se convaincre que les jeunes g√©n√©rations ont en elles d'insoup√ßonnables ressources ? Toujours est-il que les musiciens de l'ensemble Syntonia, ¬ó √©galement pr√©sents lors de ce petit cycle, ¬ó parvinrent √† captiver le public en s'appropriant Sketches of Stars de Kate Moore, une oeuvre charg√©e de r√©miniscences musicales et po√©tiques qui, sous leurs doigts, poussait √† l'abandon. Pour aller droit √† l'essentiel, c'est dans la prise en compte du grand absent ¬ó le public qui peut, dans de rares occasions, devenir une sorte de partenaire silencieux, ¬ó que l'√©tincelle se produisit. Cette communion avec les spectateurs, les Prazak en font clairement le moteur de leur art. Cela se voit et s'entend dans les respirations et les regards, jusque dans les accidents de parcours (une partition perdue qui oblige le violoncelliste √† cesser de jouer quelques instants) imm√©diatement investis dans le jeu. La question de la modernit√© de Beethoven, ou du rapport que Webern peut entretenir avec le pass√©, ne se pose pas vraiment dans de tels concerts tant la question du jeu se confond avec celle du "je" : l'appropriation, en l'occurrence, conduit √† r√©actualiser les oeuvres et √† les inscrire dans le pr√©sent. On se doute que ce genre de prestation suppose, non seulement un prodigieux niveau instrumental, mais surtout une qualit√© d'√©coute particuli√®re. Les musiciens du quatuor Prazak, de ce point de vue, font figure de mod√®le : unit√© sonore rare, individualit√©s compl√©mentaires, leur travail vise plus √† inventer une sorte de th√©√Ętre sonore qu'√† poursuivre la chim√®re d'un instrument virtuel fait de quatre parties.
    Apr√®s Beethoven et Webern, on nous proposait le Quintette avec piano de Dvorak : Alain Plan√®s, attentif et rigoureux, sembla pourtant l√©g√®rement en d√©calage. Sentiment d'autant plus √©trange qu'on aurait du mal, au-del√† de nos go√Ľts personnels, √† souligner chez lui de v√©ritables d√©fauts. Mais son jeu, pr√©cis et souple, avait quelque chose de concret qui, imperceptiblement, installa une sorte de barri√®re.




    Th√©√Ętre des Bouffes du Nord, Paris
    Le 16/01/2001
    Mathias Heizmann

    Int√©grale des Quatuors de Beethoven au Th√©√Ętre des Bouffes du Nord, Paris.
    Dimanche 14 janvier : 12 heures & 15 heures.
    Beethoven : Quatuor op. 18, n¬į 3 et 4, op. 135 et op. 131
    Anton Webern ¬ó Quatuor op. 28
    Ensemble Syntonia : Kate Moore : Sketches of Stars

    Lundi 15 janvier :
    Beethoven : Quatuors op. 18 n¬į5, op. 59, n¬į 3.
    Dvorak : Quintette avec piano op. 81
    Alain Planès, piano

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com