altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 23 février 2019

Luisa Miller à l'Opéra de Bordeaux.

La bonne étoile de Luisa

Annalisa Raspogliosi

Coproduite avec Montpellier et Lausanne, cette très intéressante production de Luisa Miller a fait escale à Bordeaux, mais avec une distribution totalement renouvelée à l'exception du Wurms de Luigi Roni, au milieu de laquelle a brillé une étoile de premier ordre, Annalisa Raspagliosi.
 

Grand-Théâtre, Bordeaux
Le 21/01/2001
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Mahler littéral

  • Les trois âges de Rusalka

  • L'opéra travesti

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Comme nous l'avions écrit en octobre lors des représentation de Bordeaux (Lire la critique d'Altamusica), la mise en scène de Jean-Claude Fall a l'immense mérite de jouer la sobriété et l'intériorité, ce qui renforce le mélodrame sans l'exagérer. La réussite est toujours aussi marquante à cet égard. L'interêt majeur de cette nouvelle distribution est la présence d'une jeune italienne dans le rôle titre. Annalisa Raspagliosi a déjà une certaine expérience professionnelle, mais d'après sa biographie, ne doit tout de même pas être très avancée dans la carrière puisqu'elle fut lauréate du concours de Rome en 1998. Voilà enfin une vraie voix italienne, et non l'un de ces timbres à l'anglo-saxonne qui foisonnent actuellement. Elève notamment de Raïna Kabaïvanska, nous dit-on, elle a un potentiel magnifique, timbre riche, émission franche, belles nuances, technique déjà très sure, bref, de quoi faire trembler la majorité des stars actuelles, si elle sait en tirer parti. C'est de plus une grande voix, qui devrait rapidement évoluer vers le grand lyrique ou même le dramatique. Une bien belle surprise. Son Rodolfo, le ténor australien Julian Gavin, a aussi de la voix à revendre. Très belle interprétation tant dramatique que vocale du comte Walter par Denis Sedov, une vrai composition de théâtre. Déception en revanche pour le Miller d'Eduard Tumagian dont la voix part dans tous les sens et pour la Federica de Nona Javakhize, belle, mais trop effacée vocalement. Bien mené par le chef Enrique Mazzola, le spectacle reste l'une des meilleures visions de l'ouvrage vues en France ces dernières années.




    Grand-Théâtre, Bordeaux
    Le 21/01/2001
    Gérard MANNONI

    Luisa Miller à l'Opéra de Bordeaux.
    Luisa Miller de Giuseppe Verdi
    Jean-Claude Fall, mise en scène
    Gérard Didier, décor
    Agostino Cavalca, costume
    Enrique Mazzola, direction musicale
    Avec Denis Sedov (le comte Walter), Julian Gavin (Rodolfo), Nona Javakhidze (la duchesse Federica), Luigi Roni (Wurm), Eduard Tumagian (Miller), Annalisa Taspagliosi (Luisa), Claire Larcher (Laura), José Victoria (un contadino).
    Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com