altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 04 mars 2021

Nouvelle production de L'Or du Rhin de Wagner au Capitole de Toulouse.

Les Dieux sont tombés sur la tête
© Capitole de Toulouse

Après le succès de la Walkyrie l'an dernier, on attendait avec impatience de découvrir la vision de l'Or du Rhin que présente cette année le Capitole de Toulouse. Aucune déception, la mise en scène de Nicolas Joël est brillante et l'orchestre comme le plateau vocal sont à la hauteur.

 

Théâtre du Capitole, Toulouse
Le 16/02/2001
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • L'ennui au musée

  • Vienne en finit avec 2020

  • Une femme fatale

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Les Dieux sont tombés sur la tête. Tel pourrait être le résumé de la très brillante approche que Nicolas Joël vient d'avoir de l'Or du Rhin au Capitole de Toulouse. D'ailleurs, comment les prendre au sérieux, ces fantoches qui sont incapables de résister à quoi que ce soit, qui s'agitent inutilement comme des pantins, toujours dominés par quelqu'un d'autre, Alberich qui est plus rusé, les géants qui sont plus forts.

    Seul, Loge, qui n'est qu'un demi-dieu et apparenté à Alberich, et qui n'est donc pas totalement étranger à cette dynamique du mal qui agite toute la Tétralogie et domine largement l'Or du Rhin, seul Loge est apte à faire autre chose que subir. Alors, sous ce chapiteau de cirque, où Donner est "fort comme un Turc" mais brandit à tort et à travers son ridicule petit marteau, où Froh est une folle perdue qui vole ses bagues à Fricka, où les immenses géants viennent d'abord gentiment chercher Freia avec un bouquet de soleils à la main, se joue une vraie comédie humaine que le principal héros, Wotan, est déjà dans l'incapacité de contrôler autrement que par une série de rattrapages d'urgence, qui ne cesseront d'émailler le reste du Ring.

    Superbement chanté par une distribution de haut vol, structuré par une direction d'acteurs d'une étourdissante précision- c'est incroyable ce que les chanteurs de cette génération arrivent à faire dramatiquement ! - mené avec rigueur par Pinchas Steinberg dans la fosse, bénéficiant de décors poétiques et de costumes magiques, cet Or du Rhin s'impose comme une image vivante, colorée, originale, parfaitement homogène et crédible de cette fin de l'Age d'or que marque le prélude du Ring.




    Théâtre du Capitole, Toulouse
    Le 16/02/2001
    Gérard MANNONI

    Nouvelle production de L'Or du Rhin de Wagner au Capitole de Toulouse.
    L'Or du Rhin de Richard Wagner
    Orchestre du Capitole de Toulouse
    Direction : Pinchas Steinberg
    Mise en scène : Nicolas Joël
    Décors : Ezzio Frigerio
    Costumes : Franca Squarciapino
    Avec Robert Hale (Wotan), Robert Bork (Donner), Christer Bladin (Froh), Chris Merritt (Loge), Matthias Hoelle (Fasolt), Gudjon Oskarsson (Fafner), Peter Sidhom (Alberich), Ricardo Cassinelli (Mime), Katharine Goeldner (Fricka), Jin Lin Zhang (Freia), Qin Kin Zhang (Erda), Livia Agh (Woglinde), Elsa Maurus (Welgunde), Irina Gelakhova (Flosshilde).

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com