altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 09 août 2020

Concert du cycle de musique des Cantors luthériens dans l'Allemagne du XVIIe siècle à Radio-France.

Un désir d'Italie du Sagittarius

C'est d'abord un éveil que célébrait le récent concert de l'Ensemble Sagittarius, donné dans le cadre du cycle que Radio France consacre actuellement à la musique des Cantors luthériens dans l'Allemagne du XVIIe siècle. L'éveil d'une vocation baroque, celle d'Heinrich Schütz, dont le nom latinisé est Sagittarius.
 

Salle Olivier Messiaen - Maison de la Radio, Paris
Le 06/02/2001
Roger TELLART
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • L'aube d'été

  • Réouverture

  • Des ténèbres à la lumière

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)





  • La période coïncide avec un premier âge d'or de la composition outre-Rhin, juste un siècle avant Bach. La trinité majeure Schütz-Schein-Scheidt - autrement dit, les trois " S " - acclimate alors définitivement au temple le nouveau style concertant avec la monodie profane. Mais de cet éveil montre corrélativement un appel : celui de l'Italie, mère de toute modernité en musique.

    Et pourtant, c'est à un moment bien sombre de l'histoire germanique que ces trois musiciens font carrière. Conséquence de la Guerre de Trente Ans : l'Allemagne est devenue un champ clos où s'affrontent les armées de l'Europe entière.

    Dans ce contexte douloureux, la haute figure de Schütz se détache, tel un chef de file. Un patron qui se fait emblème pour les interprètes de Sagittarius (la forme latinisée de son nom, Schütz) et qui vibre d'un intense "désir d'Italie" jusque dans les Petits Concerts Spirituels de 1636 et 1639, ces chefs-d'oeuvre intimistes à qui était demandé le fil conducteur du programme.

    C'est d'ailleurs dans ce sanctuaire du sentiment intérieur que les chantres de Sagittarius sont au plus haut de leur art. Plus exactement, ils (elles) manifestent d'évidentes affinités mélodiques et rhétoriques avec ces insignes Musiques du Verbe (mémorables O misericordissime Jesu, Eile mich, Gott et Meister, wir haben die ganze Nacht gearbeitet, entre autres).

    Demeurent les pages empruntées à Schein et Scheidt et marquées, elles aussi, de l'empreinte italienne, mais dans un environnement luthérien plus prégnant et là, peut-être, la lecture des Sagittarius se fait moins engagée, moins libérée. Mais le dernier mot - rayonnant - reste à Schütz avec un Jubilate Deo comme suspendu entre Ciel et Terre, tel un écho du Concert des Anges.




    Salle Olivier Messiaen - Maison de la Radio, Paris
    Le 06/02/2001
    Roger TELLART

    Concert du cycle de musique des Cantors luthériens dans l'Allemagne du XVIIe siècle à Radio-France.
    Heinrich Schütz : extraits des Petits Concerts Spirituels
    Johann Hermann Schein : extraits du recueil Opella Nova
    Samuel Scheidt : extraits des Petits Concerts Spirituels, 3e partie


    Ensemble Sagittarius :
    Emmanuelle Gal, Delphine Malik, Sophie Pattey, sopranos
    Pierre Sciama, alto
    Patrick Ambailly, Thierry Péteau, ténors
    Marcos Loureiro de Sà, basse
    Julie Griffin, viole de gambe
    Benjamin Perrot, théorbe
    Emmanuel Mandrin, orgue
    Michel Laplénie, direction

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com