altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 22 novembre 2017

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-Béatrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-Gérard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • Eugénie Alécian
  • Florent ALBRECHT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • Gérard CORNELOUP
  • Gérard HONORÉ
  • Gérard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • Séverine GARNIER
  • Stéphane HAIK
  • Stéphane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    Christelle CAZAUX

      Le copain de Bartok
    Récital du quatuor Takács.
    Théâtre de la Ville, Paris

    Le 4 décembre dernier, le public du Théâtre de la Ville s'est montré fidèle à son rendez-vous annuel avec le quatuor Takács. Programme très austro-hongrois et peu excentrique : Mozart, Schubert, Bartok. Un répertoire qui a fait le renom des " premiers " Takács, et que la formation actuelle creuse avec la même exigence.
    Le 04/12/2002


      Un quatuor tombé du ciel
    Concert du quatuor Arpeggione au Planétarium de la Cité des sciences.
    Planétarium de la Cité des sciences et de l’industrie., Paris

    Après une première expérience en 1998 avec un concert Stockhausen, la Cité des sciences et de l'industrie rouvrait dernièrement son Planétarium à la musique avec un " concert sous les étoiles " animé par le quatuor Arpeggione. Une expérience cosmique.
    Le 24/11/2002


      Kuijken fait pénitence
    Sigiswald Kuijken et la Petite Bande dans des oeuvres d'Heinrich Schütz à Saint-Roch
    Eglise Saint-Roch, Paris

    Ce concert aurait pu s'intituler « Musique pour le vendredi saint ». Le 12 mars dernier, Sigiswald Kuijken et sa Petite Bande donnaient à Saint-Roch un très austère programme bâti autour de la Passion selon saint Jean et des Sept paroles de Jésus-Christ en Croix d'Heinrich Schütz. On ne pouvait faire moins frivole, d'autant que l'interprétation se montra très rêche.
    Le 12/03/2002


      Rabelais digère mal
    Une fête chez Rabelais, spectacle de l'Ensemble Clément Janequin et de Jean-Louis Martinoty, Théâtre des Bouffes du Nord, Paris.
    Théâtre des Bouffes du Nord, Paris

    Troquant pour une fois leurs sobres habits de concert contre des costumes carnavalesques, en un mois de mars plutôt préoccupé de Passions et autres Leçons de ténèbres, les Janequin étaient à Paris, le 4 mars dernier, les maîtres d'oeuvre d'un spectacle truculent et très fouillé (trop fouillé ?) imaginé par le metteur en scène Jean-Louis Martinoty.
    Le 04/03/2002


      Une Fugue qui tourne mal
    L'Art de la Fugue par Evgueni Koroliov, Théâtre des Champs-Elysées, Paris.
    Théâtre des Champs-Élysées, Paris

    Ligeti déclara un jour que, s'il ne devait emporter qu'un seul disque sur une île déserte, il choisirait l'enregistrement d'Evgueni Koroliov de l'Art de la fugue et l'écouterait jusqu'à son dernier soupir. Comment se rendre dès lors au Théâtre des Champs-Elysées sans être convaincu qu'il faut avoir entendu Koroliov dans l'Art de Fugue avant de mourir ? Pourtant, tout ne va pas de soi.
    Le 05/02/2002


      Concert en costume d'Arlequin
    Marc Minkowski dirige le Philharmonique de Radio France.
    Salle Olivier Messiaen - Maison de la Radio, Paris

    Une symphonie de Haydn, le Concert champêtre de Poulenc, Pulcinella de Stravinsky : difficile de trouver programme plus hétéroclite. Mais programme du coup apte à démontrer la brillance du Philhar et la direction nerveuse de Marc Minkowski.
    Le 25/01/2002


      La Mort leur va moins bien
    Récital du quatuor Lindsay au Théâtre du Châtelet.
    Théatre du Châtelet, Paris

    Fondé à la Royal Academy of Music, en 1967, le quatuor anglais est bien connu du public pour ses interprétations des musiques de Tippett et Britten, mais aussi de Beethoven et Bartok. Ce serait oublier à quel point les Lindsay affectionnent Haydn, qu'ils sont venus défendre récemment au Châtelet en prélude à la Folle Journée de Nantes.
    Le 20/01/2002


      Passion économe
    Cantates de Haendel à la Cité de la musique avec René Jacobs et le Freiburger Barockorchester.
    Cité de la Musique, Paris
    © Eric Sebbag
    Ces dernières années, René Jacobs a affirmé l'une des plus séduisantes fibres haendéliennes qui soit, notamment avec une Aggripina d'anthologie au Théâtre des Champs-Élysées. Début décembre, le temps d'un concert à la Cité de la Musique, il défendait à nouveau le compositeur loin des sentiers obligés du Messie.
    Le 08/12/2001


      Tableau d'une belle mort
    Concert de l'Orchestra and Choir of the Age of Enlightenment dirigés par Richard Egarr.
    Cité de la Musique, Paris

    L'exposition de peintures autour des " Figures de la passion " a été le prétexte d'une série de concerts baroques. La soirée anglaise autour du Didon et Enée de Purcell n'était pas la moins alléchante puisqu'elle réunissait l'orchestre de l'Age des Lumières dirigé du clavecin par Richard Egarr et Bernada Fink en Didon.
    Le 30/11/2001


      Une beauté désarmante
    Concert de l'ensemble A Sei Voci et de la Maîtrise des Pays de Loire dirigés par Bernard Fabre-Garrus.
    Eglise Saint-Germain-des-Prés, Paris

    L'histoire de la musique est jalonnée de thèmes dont le succès est tel que tous les compositeurs se sentent obligés d'y ajouter leurs propres habits harmoniques. La chanson médiévale de l'Homme armé est de cette espèce. Bernard Fabre-Garrus et l'ensemble A Sei Voci viennent d'en démontrer à nouveau la richesse.
    Le 27/11/2001




  • Les 3 dernières critiques de concert

  • La dette envers le passé

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com