altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 15 décembre 2018

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-Béatrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-Gérard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • Eugénie Alécian
  • Florent ALBRECHT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • Gérard CORNELOUP
  • Gérard HONORÉ
  • Gérard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • Séverine GARNIER
  • Stéphane HAIK
  • Stéphane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    David VERDIER

      L'Éternel féminin
    Première au Théâtre du Capitole de Toulouse de la Ville morte de Korngold, dans la mise en scène de Philipp Himmelmann, sous la direction de Léo Hussain.
    Théâtre du Capitole, Toulouse

    Die tote Stadt est le plus célèbre des ouvrages lyriques d'Erich Wolfgang Korngold, enfant prodige de la Vienne début de siècle. Après Nancy et Nantes, la production de Philipp Himmelmann accoste au Théâtre du Capitole. L'occasion de redécouvrir un authentique chef-d'œuvre, admirablement servi par un plateau et des forces instrumentales de premier plan.
    Le 22/11/2018


      Lucifer mène la danse
    Nouvelle production de Donnerstag auf Licht de Stockhausen dans une mise en scène de Benjamin Lazar et sous la direction de Maxime Pascal à l'Opéra Comique, Paris.
    Opéra Comique - Salle Favart, Paris

    L'Opéra Comique inaugure avec Donnerstag aus Licht l'intégrale du cycle d'opéras imaginé par Karlheinz Stockhausen entre 1978 et 2003. Maxime Pascal et Benjamin Lazar sont les maîtres d'œuvre d'un projet qui se conclura en 2024 à raison d'un opéra par an et dont on souhaite qu'ils s'inscrivent dans les pas de cette première étape très prometteuse.
    Le 15/11/2018


      Au-delà du miroir
    Nouvelle production d'Orphée et Eurydice de Gluck dans une mise en scène d'Aurélien Bory et sous la direction de Raphaël Pichon à l'Opéra Comique, Paris.
    Opéra Comique - Salle Favart, Paris

    Orphée est de retour à Paris : quelques mois après la version de Naples au Théâtre des Champs-Élysées, c'est au tour de la version Berlioz à l'Opéra Comique – l'occasion surtout, au-delà du changement de langue, de se réjouir enfin d'un vrai travail de mise en scène, idéalement servie par un cast et un accompagnement musical de premier plan.
    Le 12/10/2018


      La confusion des sentiments
    Création mondiale de Bérénice de Michael Jarrell dans une mise en scène de Claus Guth, sous la direction de Philippe Jordan à l’Opéra de Paris.
    Palais Garnier, Paris

    Après Cassandre (1994), Michael Jarrell retrouve l'opéra et le charme des héroïnes tragiques de l'Antiquité avec cette Bérénice, empruntée au livret de Jean Racine. Si la mise en scène de Claus Guth s'accorde à la perfection avec l'engagement des chanteurs, la musique ne s'engage pas au-delà d'un luxueux et confortable écrin sonore.
    Le 29/09/2018


      En attendant Isolde
    Reprise de Tristan et Isolde dans la mise en scène de Bill Viola et Peter Sellars, sous la direction de Philippe Jordan à l’Opéra de Paris.
    Opéra Bastille, Paris

    Pour sa cinquième apparition sur la scène de l'Opéra Bastille, le Tristan du tandem Viola-Sellars montre quelques signes d'épuisement. La faute à un concept qui appartient désormais au passé. Le bon niveau général du plateau est dépareillé par la prestation de Martina Serafin et une lecture orchestrale sans grand relief signée Philippe Jordan.
    Le 11/09/2018


      Aix 2018 (4) : Retour gagnant
    Reprise de la Flûte enchantée de Mozart dans la mise en scène de Simon McBurney, sous la direction de Raphaël Pichon au festival d’Aix-en-Provence 2018.
    Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence

    Triomphal retour de la Flûte enchantée selon Simon McBurney sur la scène du Grand Théâtre de Provence, avec un plateau quasiment inchangé qui renouvelle ce petit miracle d'interprétation. L'Ensemble et le Choeur Pygmalion sont conduits de main de maître par leur directeur Raphaël Pichon, écrin aussi remarquable que séduisant pour porter la soirée au sommet.
    Le 19/07/2018


      Aix 2018 (3) : Ennui minéral
    Création de Seven Stones d'Ondřej Adámek dans une mise en scène d’Eric Obersdorff au festival d'Aix-en-Provence 2018.
    Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence

    Annulée dans l'édition de l'an dernier pour des raisons de budget, Seven Stones, opéra a cappella d'Ondřej Adámek (né en 1979), connaît enfin les honneurs du Festival d'Aix-en-Provence. Malgré tout le talent d'un compositeur dont on sait l'originalité de l'univers sonore et l'engagement des protagonistes, cette belle montagne accouche d'une souris nommée ennui.
    Le 15/07/2018


      Aix 2018 (2) : Un Ange sous acide
    Nouvelle production de l’Ange de feu de Prokofiev dans une mise en scène de Mariusz Treliński et sous la direction de Kazushi Ono au festival d'Aix-en-Provence 2018.
    Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence

    Jamais représenté du vivant de Prokofiev, l'Ange de feu connaît ses dernières années un succès inattendu. Barrie Kosky à Berlin, Calixto Bieito à Zurich et surtout Benedict Andrews à Lyon, avaient placé la barre très haut. Malgré d'évidentes qualités, il n'est pas certain que la production de Mariusz Treliński atteigne de tels sommets.
    Le 13/07/2018


      Aix 2018 (1) : Pâle Ariane
    Nouvelle production d'Ariane à Naxos de Strauss dans une mise en scène de Katie Mitchell et sous la direction de Marc Albrecht au Festival d'Aix-en-Provence 2018.
    Théâtre de l’Archevêché, Aix-en-Provence

    Bernard Foccroulle n’a pas eu la main heureuse avec le retour de cette Ariane à Naxos signée Katie Mitchell. Il est évident que les idées ne manquent pas mais l'ensemble débouche sur une lecture entre atonie et sophistication. Le très bon niveau du cast doit se contenter de la direction sans grand charisme de Marc Albrecht à la tête de l'Orchestre de Paris.
    Le 09/07/2018


      Nostalgie en demi-teinte
    Nouvelle production d'Eugène Onéguine de Tchaïkovski dans une mise en scène de Frederic Wake-Walker et sous la direction de Marko Letonja à l'Opéra national du Rhin.
    Opéra du Rhin, Strasbourg

    Le bon niveau du plateau de cet Eugène Onéguine ne parvient pas à faire oublier un travail de mise en scène qui hésite entre les symboles et la narration littérale. Frederic Wake-Walker réunit des éléments composites que la direction de Marko Letonja peine à unifier, malgré les qualités instrumentales évidentes de l'Orchestre philharmonique de Strasbourg.
    Le 16/06/2018


    1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13 
    [   page 1 sur 13  |   suiv >    ]


  • Les 3 dernières critiques de concert

  • Transcendantal

  • De l’anxiété à l’extase

  • Mahler en finesse

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com