altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 22 novembre 2017

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-Béatrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-Gérard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • Eugénie Alécian
  • Florent ALBRECHT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • Gérard CORNELOUP
  • Gérard HONORÉ
  • Gérard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • Séverine GARNIER
  • Stéphane HAIK
  • Stéphane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    Sylvie BONIER

      Tosca de conscience
    Dernière production du Grand-Théâtre de Genève sous la direction de Renée Auphan.
    Grand Théâtre, Genève

    Après six ans de règne, la directrice du Grand Théâtre de Genève tire sa révérence sur une Tosca sans surprise. La tragédie de Puccini a été cravachée par Fabio Luisi, aux commandes de l'OSR une unique fois durant le mandat de la responsable de l'Opéra genevois.
    Le 23/06/2001


      Au grand chic lyrique
    Nouvelle production de Madame de au Grand-Théâtre de Genève.
    Grand Théâtre, Genève

    Avant de tirer sa révérence au public du Grand- Théâtre de Genève, dont elle aura été l'âme plusieurs années durant, Renée Auphan a programmé Madame de, une comédie lyrique oubliée et jamais enregistrée qu'elle a elle-même chantée en 1970. Composée par Jean-Michel Damase, l'oeuvre oscille entre marivaudage et drame de salon : des futilités aussi désuètes que délicieuses.
    Le 06/05/2001


      Quand Siegfried ne se prend pas pour Vulcain
    Nouvelle production de Siegfried de Ricahrd Wagner à l'Opéra de Genève
    Grand Théâtre, Genève
    © Grand Théâtre de Genève
    Une forge, une caverne, un dragon, Siegfried est probablement l'épisode du Ring qui prête le plus à faire de Wagner un auteur de péplum mythologiques. À tort évidemment, et la nouvelle production genevoise emmenée par la baguette subtile d'Armin Jordan et une lecture scénique respectueuse lui rend cette justice.
    Le 29/04/2001


      Un Cosi parfum chocolat
    Nouvelle production de Cosi fan Tutte à l'Opéra de Lyon.
    Opéra national, Lyon

    On reproche parfois aux metteurs en scène d'en faire trop dans leurs relectures décalées des classiques du répertoire. Tant pis, le jeune Suisse Stephan Bachmann assume: son Cosi fan Tutte - monté à l'Opéra de Lyon - joue à fond la carte de l'interprétation iconoclaste ; non sans un humour roboratif et chocolaté...
    Le 24/04/2001


      Jenufa plonge dans l'eau froide
    Jenufa de Leos Janacek au Grand-Théâtre de Genève.
    Grand Théâtre, Genève
    © OSR
    Jenufa de Leos Janacek n'avait plus été représentée depuis longtemps à Genève. Retrouver cet opéra poignant, servi par une distribution impeccable et une mise en scène intelligente, le remet justement à la place qui lui revient dans le lot des chefs-d'oeuvre lyriques du siècle passé.
    Le 08/03/2001


      Vent de folie sur Genève
    Platée de Rameau par le tandem Pelly-Minkowski au Grand-Théâtre de Genève.
    Grand Théâtre, Genève
    © Nicolas Liéber
    Après ses succès parisiens, Platée de Jean Philippe Rameau enthousiasme les Genevois. Le spectacle débridé - révélé par le tandem Pelly-Minkowski à Garnier en mai 1999 - tourne avec bonheur dans les villes co-productrices de province. Son passage par Genève déride un public habituellement réservé. Un bonheur.
    Le 31/01/2001


      Britten n'adoucit pas les moeurs
    Nouvelle production du Viol de Lucrèce de Benjamin Britten à l'Opéra de Lyon © G.Amsellem
    A quelques semaines d'une production lausannoise centrée sur l'intimité et les paradoxes humains, le Viol de Lucrèce lyonnais retourne aux sources de la partition et du livret pour en dégager toute la tragédie muette, sur fond de mythe. Belle musique et images fortes ancrent ce spectacle dans la mémoire.
    Le 25/01/2001


      La Didone en habit de rhinocéros
    La Didone de Cavalli, nouvelle production de l'Opéra de Lausanne.
    Opéra, Lausanne

    La nouvelle production de la scène romande révèle un spectacle déroutant, attachant et d'une grande sensibilité. Le cheval de Troie s'africanise pour se transformer en rhinocéros alors que dieux et humains se livrent un combat d'une grande douceur.
    Le 15/01/2001


      Carmen s'emmêle le Caudillo
    Carmen de Georges Bizet au Grand Théâtre de Genève.
    Grand Théâtre, Genève

    Pour son chef-d'oeuvre Carmen, Georges Bizet avait déjà sensiblement trahi l'Espagne des contrebandiers, ouvriers et gitans de la nouvelle de Mérimée. Pour sa dernière production du siècle, le Grand Théâtre de Genève a choisi de déplacer l'action dans l'Espagne de Franco, non sans éviter certains clichés. Chronique d'un ratage.
    Le 15/12/2000


      Britten n'en a pas ras le viol
    Le Viol de Lucrèce de Benjamin Britten à l'Opéra de Lausanne.
    Opéra, Lausanne

    Perpétrer un viol sur scène devant des centaines de témoins est déjà un sacré défi. Mais s'il s'agit en plus de ne pas condamner, voire justifier, un acte que les lois d'aujourd'hui prohibent, on frise l'obscénité. Et pourtant, ce n'est pas le cas dans la mise en scène distanciée de Stephan Grögler. Un tour de force.
    Le 12/11/2000


    1  2  3 
    [   page 1 sur 3  |   suiv >    ]


  • Les 3 dernières critiques de concert

  • La dette envers le passé

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com