altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 22 juin 2018

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-Béatrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-Gérard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • Eugénie Alécian
  • Florent ALBRECHT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • Gérard CORNELOUP
  • Gérard HONORÉ
  • Gérard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • Séverine GARNIER
  • Stéphane HAIK
  • Stéphane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    Thomas COUBRONNE

      Trois œuvres capitales
    Les Sept péchés capitaux…, triptyque Weill-Schoenberg dans une mise en scène de David Pountney et sous la direction de Roland Kluttig à l’Opéra national du Rhin.
    Opéra du Rhin, Strasbourg

    Proposition forte et inventive que ce triptyque Weill-Schoenberg pour un cabaret berlinois de haut vol. Il fallait oser rapprocher des univers en apparence si dissemblables, qui s’avèrent beaucoup plus poreux qu’il n’y paraît ; pari réussi grâce à une équipe en tout point convaincante et une conception d’ensemble cohérente et radicale, tant à la scène qu’à la musique.
    Le 22/05/2018


      Symphonie (trop ?) lyrique
    Concert de l’Orchestre de Paris sous la direction de James Conlon à la Philharmonie de Paris.
    Philharmonie, Paris

    Entêtant programme viennois de l’Orchestre de Paris à la Philharmonie autour de Schoenberg et Zemlinsky, où la battue inégale de James Conlon ne tempère pas l’acoustique exceptionnellement favorable à l’orchestre, cantonnant à l’extériorité des chanteurs déjà bien enclins aux éclats plus qu’au velours. Captivant malgré tout.
    Le 25/04/2018


      Sous la stratosphère
    Des Canyons aux étoiles… de Messiaen sous la direction de Matthias Pintscher à la Philharmonie de Paris.
    Philharmonie, Paris

    Le mieux est l’ennemi du bien : lestée par une installation lumineuse proche de l’indigence, l'interprétation de superbe facture du trop rare Des canyons aux étoiles… de Messiaen sous la baguette de Matthias Pintscher, avec les forces conjuguées de l’Intercontemporain et des stagiaires de l’Académie de Lucerne, peine à laisser décoller les auditeurs.
    Le 16/03/2018


      Les goûts réunis
    Concert des Talens lyriques sous la direction de Christophe Rousset à la Philharmonie de Paris.
    Philharmonie, Paris

    Concert bien terne des Talens Lyriques de Christophe Rousset autour d’un Requiem de Campra sans grand relief. Un Chœur de chambre de Namur sage, une direction dispersée, des solistes disparates rendent bien peu justice à un répertoire imaginatif et flamboyant qui exige autre chose qu’une simple routine, même maîtrisée. Tristounet.
    Le 08/02/2018


      Pas peur du vide
    Création française d’Only the sound remains de Saariaho dans une mise en scène de Peter Sellars et sous la direction d’Ernst Martínez Izquierdo à l’Opéra de Paris.
    Palais Garnier, Paris

    Spectacle fascinant, Only the sound remains marque un nouvel accomplissement dans le travail d’équipe de Kaija Saariaho et Peter Sellars. Parfaitement servie par des interprètes évocateurs, cette proposition sensuelle et contemplative plonge le spectateur dans un mystère épuré, tantôt angoissant, tantôt envoûtant. Une expérience captivante aux confins du vide.
    Le 27/01/2018


      Un voyage divers
    Schuberts Winterreise, spectacle de Jasmina Hadziahmetovic autour du Voyage d’hiver de Schubert dans l’orchestration de Hans Zender à l’Opéra Comique, Paris.
    Opéra Comique - Salle Favart, Paris

    Proposition originale et enthousiasmante que ce Schuberts Winterreise orchestré par Hans Zender à la salle Favart avec Julian Prégardien et l’Intercontemporain. Un résultat scénique et musical mitigé ne gâchera pas une réécriture personnelle et questionnante d’une œuvre qui semble résister à tous les traitements. Insolite et malgré tout fascinant.
    Le 24/11/2017


      Titus en pastel
    Reprise de la Clémence de Titus de Mozart dans la mise en scène de Willy Decker, sous la direction de Dan Ettinger à l’Opéra de Paris.
    Palais Garnier, Paris

    Production sage et intelligente que ce Titus de l’Opéra de Paris imaginé par Willy Decker et dirigé sans grand relief par Dan Ettinger. Une distribution de qualité, dominée par une Stéphanie d’Oustrac éminemment artiste, et une belle scénographie ne suffisent pas tout à fait à donner le frisson dans cette œuvre réputée difficile, voire faible, mais surtout d’une suprême exigence.
    Le 15/11/2017


      À l’épreuve du feu
    Nouvelle production de Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny de Weill dans une mise en scène de Sebastian Baumgarten et sous la direction de Fabio Luisi à l’Opéra de Zurich.
    Opernhaus, Zürich

    C’est un lieu commun que de dénigrer les livrets de Brecht ; la production de Sebastian Baumgarten à Zurich, malgré une direction musicale épaisse, prouve au contraire combien les interrogations que soulève une œuvre comme Mahagonny sont exaltées jusque dans une mise en scène qui les escamote. N’est-ce pas là une définition d’un chef-d’œuvre ?
    Le 12/11/2017


      Les années nucléaire
    Première à l’Opéra Comique, Paris, de Kein Licht. (2011/2012/2017) de Philippe Manoury dans une mise en scène de Nicolas Stemann et sous la direction de Julien Leroy.
    Opéra Comique - Salle Favart, Paris

    Moment éloquent de Regietheater dans l’écrin délicat de la salle Favart, l’œuvre de théâtre musical de Philippe Manoury et Nicolas Stemann inspirée par trois textes d’Elfriede Jelinek, Kein Licht. (2011/2012/2017) surfe sur la vague de Fukushima en une réflexion absurde, ouverte, au bord de l’abîme, sur l’avenir de l’humanité privée de lumière. Obscur et lumineux.
    Le 19/10/2017


      Salzbourg 2017 (5) : Le feu sacré ?
    Nouvelle production de la Clémence de Titus de Mozart dans une mise en scène de Peter Sellars et sous la direction de Teodor Currentzis au festival de Salzbourg 2017.
    Felsenreitschule, Salzburg

    Avouons notre malaise devant le foisonnement bouillonnant de la Clémence de Titus par Peter Sellars : faisant corps avec la conception incendiaire, du feu doublement sacré du théâtre et du Temple, de Teodor Currentzis, elle n’évite pas à notre sens certaines facilités qui nous ont rappelé les heures les moins constructives de la polémique « Je suis Charlie ».
    Le 19/08/2017


    1  2  3  4  5  6  7  8  9  10 
    [   page 1 sur 10  |   suiv >    ]


  • Les 3 dernières critiques de concert

  • Le retour du cygne

  • Bizarre bizarre…

  • Cheffe sans ombre

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com