altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 19 novembre 2017

05/11/2010  Le cauchemar de Kátia
Nouvelle production de Kát’a Kabanová de Janáček dans une mise en scène d’Andrea Breth et sous la direction de Leo Hussain au Théâtre royal de la Monnaie, Bruxelles.
Théâtre royal de la Monnaie, Bruxelles

Depuis son arrivée à la tête du Théâtre de la Monnaie, Peter de Caluwe a instauré une dramaturgie de la programmation fondée sur la nécessité du poétique. Sur la recherche donc d’une cohérence créatrice, plutôt que sur celle, figée, d’une prétendue fidélité à l’œuvre. D’une noirceur oppressante, la Kát’a Kabanová d’Andrea Breth l’incarne parfois jusqu’à l’hermétisme.


Par Mehdi MAHDAVI

   
03/11/2010  Le Tsarévitch Sokhiev
Concert de l’Orchestre du Capitole de Toulouse sous la direction de Tugan Sokhiev, avec la participation du pianiste Nicholas Angelich à la salle Pleyel, Paris.
Salle Pleyel, Paris

Les hasards du calendrier ont permis d’entendre le lendemain de Valery Gergiev au Châtelet son ancien assistant Tugan Sokhiev, à la tête de l’Orchestre du Capitole qui vient de prolonger son contrat. C’était salle Pleyel, dans le cadre d'une tournée des musiciens toulousains. Après le Tsar, le Tsarévitch : même aura, même ampleur de battue, même sonorité.


Par Nicole DUAULT

   
02/11/2010  Éternelle Russie
Le Vagabond ensorcelé de Rodion Chtchedrine par la troupe du Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg sous la direction de Valery Gergiev au Théâtre du Châtelet, Paris.
Théatre du Châtelet, Paris

Avec cet opéra pour salle de concert créé en 2002 et donné ici en version scénique au Châtelet, Rodion Chtchedrine revisite les thèmes fondamentaux de la culture et de la civilisation russes. Une œuvre forte, originale, remarquablement servie par les forces vocales et musicales du Mariinski dirigées par Valery Gergiev.


Par Gérard MANNONI

   
26/10/2010  Nostalgie, découverte et référence
Reprise des Noces de Figaro de Mozart mises en scène par Giorgio Strehler, sous la direction de Philippe Jordan à l’Opéra de Paris.
Opéra Bastille, Paris

Pour rendre hommage à son illustre prédécesseur Rolf Liebermann qui aurait eu cent ans cette année, Nicolas Joel a eu raison de reconstituer cette production qui fut en son temps exemplaire à de multiples égards. Un plaisir, une leçon et une source de multiples questions que ces Noces de Figaro selon Giorgio Strehler de retour à la Bastille.


Par Gérard MANNONI

   
22/10/2010  Requiem les pieds sur terre
Requiem de Verdi par l’Orchestre national de France sous la direction de Daniele Gatti au Théâtre du Châtelet, Paris.
Théatre du Châtelet, Paris

Solide interprétation du Requiem de Verdi par Daniele Gatti et un quatuor de solistes vigoureux dans un grand déploiement de décibels dans l’enceinte en rien gigantesque du Théâtre du Châtelet. Une approche les pieds sur terre, jouant le bruit et la fureur au détriment de la spiritualité, occultant par trop un aspect non négligeable de l’ouvrage.


Par Gérard MANNONI

   
20/10/2010  La grâce à l’état pur
Neuvième Symphonie de Mahler par l’Orchestre du festival de Lucerne sous la direction de Claudio Abbado à la salle Pleyel, Paris.
Salle Pleyel, Paris

Expérience humaine et artistique considérable que cette Neuvième Symphonie de Mahler par un Claudio Abbado qui transcende une partition dans laquelle son art trouve aujourd’hui l’accomplissement d’une vie. Témoignage bouleversant d’un artiste devenu en une décennie le dernier monstre sacré d’une profession qui en manque aujourd’hui cruellement.


Par Yannick MILLON

   
15/10/2010  Une épreuve sulpicienne
Première à l’Opéra de Tours du Fidelio de Beethoven mis en scène par Marion Wassermann, sous la direction de Jean-Yves Ossonce.
Grand Théâtre, Tours

Fidelio ne pardonne rien. Pas la moindre imperfection dans l’exécution musicale, ni la plus insignifiante approximation dramaturgique. Si l’Opéra de Tours ne recule pas devant les paris les plus audacieux, Jean-Yves Ossonce même peine à maintenir le fil dramatique fragile rompu par la mise en scène maladroite de Marion Wassermann.


Par Mehdi MAHDAVI

   
14/10/2010  Un demi-Kaufmann
La Belle meunière de Schubert par le ténor Jonas Kaufmann accompagné au piano par Helmut Deutsch dans le cadre des Grandes Voix au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

Reporté de la saison dernière, ce récital est finalement une demi-déception. De nouveau atteint par le virus qui l’a contraint à annuler récemment plusieurs spectacles, Jonas Kaufmann ne s’est pas présenté en pleine possession de ses fastueux moyens. Beaucoup d’intentions, mais une émission limitée au moins pendant une partie du programme.


Par Gérard MANNONI

   
14/10/2010  Orlando assuré tout risque
Nouvelle production d’Orlando de Haendel dans une mise en scène de David McVicar et sous la direction d’Emmanuelle Haïm à l’Opéra de Lille.
Opéra, Lille

Réuni par l’Opéra de Lille après le succès de son Giulio Cesare trépidant, le duo formé par Emmanuelle Haïm et David McVicar partait gagnant. Trop peut-être. Car la fondatrice du Concert d’Astrée autant que le metteur en scène écossais demeurent comme prisonniers de leur savoir-faire. En deçà donc des audaces formelles que la folie d’Orlando inspira à Haendel.


Par Mehdi MAHDAVI

   
12/10/2010  Mississipi-sur-Seine
Première au Théâtre du Châtelet de Show Boat de Jerome Kern et Oscar Hammerstein II dans la production de Janice Honeyman et sous la direction d’Albert Horne.
Théatre du Châtelet, Paris

Il aura fallu quatre-vingt-un ans au musical Show boat pour retrouver le Théâtre musical de Paris. Créée en 1927 sur la musique de Jérôme Kern et le livret d’Oscar Hammerstein II à New-York, il fut monté en français deux ans plus tard au Châtelet sous le titre de Mississipi. Un retour dans la langue originale et une production parfaitement ficelée.


Par Nicole DUAULT

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366 
[   < prec.   |    page 134 sur 366  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

  • À l’épreuve du feu

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com