altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 20 novembre 2017

21/03/2010  Parsifal sous hypnose
Reprise de Parsifal de Wagner dans la mise en scène de Roland Aeschlimann et sous la direction de John Fiore au Grand Théâtre de Genève.
Grand Théâtre, Genève

C’est dans un quasi état de conscience modifiée que l’on pouvait ressortir du Grand Théâtre de Genève à l’issue de cette reprise du Parsifal de Roland Aeschlimann. Scénographie d’une beauté à couper le souffle, sens du rite et du sacré, une véritable plongée sous hypnose, rendue possible grâce à la direction extatique de John Fiore.


Par Yannick MILLON

   
21/03/2010  Trouble de l’enfant
Nouvelles productions de Trouble in Tahiti de Bernstein et de l’Enfant et les sortilèges de Ravel mises en scène par Benoît Bénichou et sous la direction de Jonathan Schiffman à l’Opéra national de Lorraine.
Opéra de Lorraine, Nancy

Musicalement, le match était très certainement perdu d’avance. Ce couplage entre Trouble in Tahiti et l’Enfant et les sortilèges de Ravel n’en reste pas moins une bonne idée de théâtre, développée de manière exemplaire par Benoît Bénichou, qui fait à l’Opéra national de Lorraine mieux que de beaux débuts de metteur en scène.


Par Mehdi MAHDAVI

   
19/03/2010  Bon casting ?
Concert de l’Orchestre philharmonique de Radio France sous la direction de Myung-Whun Chung, avec la participation du pianiste Nicholas Angelich à la salle Pleyel, Paris.
Salle Pleyel, Paris

Année France-Russie oblige, le dernier concert de l’Orchestre philharmonique de Radio France sous la baguette de son directeur musical Myung-Whun Chung comportait un programme entièrement russe. Un concert à deux vitesses avec un Troisième concerto de Rachmaninov peu convaincant et une Quatrième Symphonie de Tchaïkovski tonitruante.


Par Olivier BRUNEL

   
17/03/2010  Un opéra philosophique
Entrée du Faust de Philippe Fénelon au répertoire de l’Opéra national de Paris dans la mise en scène de Pet Halmen et sous la direction de Bernhard Kontarsky.
Palais Garnier, Paris

Créé en 2007 au Capitole de Toulouse dans la même mise en scène et avec les mêmes interprètes principaux, le Faust de Philippe Fénelon est entré avec succès au Palais Garnier. C’est une partition très forte, qui oscille entre théâtralité du spectacle et intellectualisme du propos, à l’opposé du lyrisme au premier degré des Faust lyriques romantiques.


Par Gérard MANNONI

   
16/03/2010  Giunia Archibald
Nouvelle production de Lucio Silla de Mozart dans une mise en scène d’Emmanuelle Bastet et sous la direction de Thomas Rösner à Angers Nantes Opéra.
Théâtre Graslin, Nantes

Deuxième opera seria d’un compositeur de seize ans, Lucio Silla demeure rare à la scène. Mais bien plus qu’aux les faiblesses dramatiques inhérentes à un genre en pleine mutation et dans lequel Mozart se sentait déjà à l’étroit, la faute en revient aux irréductibles embuches qui parsèment le rôle de Giunia. Angers Nantes a déniché la perle rare en la personne de Jane Archibald.


Par Mehdi MAHDAVI

   
15/03/2010  Épanoui dans le XXe siècle
Concert du Deutsches Symphonie Orchester Berlin sous la direction d’Ingo Metzmacher, avec la participation du violoniste Leonidas Kavakos à la salle Pleyel, Paris.
Salle Pleyel, Paris

Passant par Paris, le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, l’un des meilleurs orchestres d’outre-Rhin, et son chef principal et directeur artistique Ingo Metzmacher ont donné un solide concert dominé par une brillante interprétation de l’Oiseau de feu de Stravinski, après un Concerto pour violon de Beethoven non loin de l’ennui.


Par Gérard MANNONI

   
15/03/2010  L’art du badinage
Nouvelle production de l’Amant jaloux de Grétry dans une mise en scène de Pierre-Emmanuel Rousseau et sous la direction de Jérémie Rhorer à l’Opéra Comique, Paris.
Opéra Comique - Salle Favart, Paris

L’opéra le plus joué à la Cour de France en 1778 redevient un succès quelque deux cents cinquante ans après : l’Amant jaloux de Grétry est un de ces bijoux orfévré avec grâce, un condensé de l’esprit et de la musique française au siècle des Lumières. L’Opéra Comique en propose une vision pimpante, portée par la baguette pleine de fantaisie de Jérémie Rhorer.


Par Nicole DUAULT

   
08/03/2010  Bach sans saveur
Récital Bach de la violoniste Julia Fischer dans le cadre de Jeanine Roze Production au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

La jeune violoniste allemande Julia Fischer est l’une des nouvelles icônes du milieu de la musique classique. L’affluence du public qui emplit ce 8 mars aux trois-quarts le Théâtre des Champs-Élysées le prouve. Pourtant, son récital dédié à Bach laisse le spectateur sur sa faim par son jeu lisse et pour tout dire bien souvent impersonnel.


Par Nicole DUAULT

   
06/03/2010  Libera me dominé
Messa da Requiem de Verdi sous la direction de Jean-Yves Ossonce au Grand Théâtre de Tours.
Grand Théâtre, Tours

Un Requiem au théâtre ? Si Verdi créa le sien, pour la forme, en l’église San Marco de Milan, il fut immédiatement repris à la Scala. Le compositeur ne fut-il d’ailleurs pas accusé d’avoir commis un opéra en costume ecclésiastique ? Sur la scène donc du Grand Théâtre de Tours, Jean-Yves Ossonce a formé un duo de choc, Manon Feubel et Marie-Nicole Lemieux.


Par Mehdi MAHDAVI

   
06/03/2010  Erreur de transmission
Martha Argerich et le festival de Lugano à la salle Pleyel, Paris.
Salle Pleyel, Paris

Transposer dans une vaste salle parisienne l’esprit intime et le charme d’un festival est toujours risqué. Dans la grande salle Pleyel, ce programme importé de Lugano par Martha Argerich aura semblé quoi qu’il en soit inégal, décousu et pour tout dire souvent ennuyeux, sauf aux moments où la grande Martha sera elle-même aux commandes.


Par Gérard MANNONI

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366 
[   < prec.   |    page 144 sur 366  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

  • À l’épreuve du feu

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com