altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 24 septembre 2018

31/05/2010  Ring Bastille (2) : Univers incohérent
Nouvelle production de la Walkyrie de Wagner mise en scène par Günter Krämer et sous la direction de Philippe Jordan à l'Opéra de Paris.
Opéra Bastille, Paris

Après un Or du Rhin décevant, la Walkyrie confirme ce que l’on pressentait de ce nouveau Ring parisien : Günter Krämer, metteur en scène à l’univers incohérent, offre un Wagner aux belles images contemporaines bien vides, tandis que Philippe Jordan, magnifiant la tenue formelle d’un orchestre splendide mais sans passion, porte avec lenteur une distribution majeure.


Par Pierre FLINOIS

   
26/05/2010  Berezovsky tel qu’en lui-même
Récital du pianiste Boris Berezovsky à l’Auditorium du Louvre, Paris.
Auditorium du Louvre, Paris

Très présent à Paris cette saison, le pianiste Boris Berezovsky est naturellement un fleuron de l’année France-Russie. La Première Sonate de Rachmaninov, une sélection de ses préludes ainsi que de ceux du plus rare Liadov étaient au programme de ce récital de l’Auditorium du Louvre. Du grand piano au plus haut niveau.


Par Gérard MANNONI

   
22/05/2010  Le Lied démocratisé ?
Italienisches Liederbuch de Wolf par Werner Güra, Anke Vondung et Christoph Berner au Théâtre des Abbesses, Paris.
Théâtre des Abbesses, Paris

La rareté de l’œuvre, l’Italienisches Liederbuch de Hugo Wolf, son contenu plutôt élitiste, le beau soleil qui brillait sur Paris pendant la Pentecôte, ont quand même assuré à ce trio d’artistes allemands une salle du Théâtre des Abbesses certes pas très pleine mais réunissant un public fervent et connaisseur.


Par Olivier BRUNEL

   
21/05/2010  Festival Pouchkine (3) : Providentielle amiante
Reprise de la Dame de Pique de Tchaïkovski dans la mise en scène de Peter Stein et sous la direction de Kirill Petrenko à l’Opéra de Lyon.
Opéra national, Lyon

Pour clore la Trilogie Pouchkine-Tchaïkovski très unitaire de l’Opéra de Lyon, la Dame de Pique retrouve l’intensité orchestrale de Mazeppa et bénéficie du plateau le plus homogène des trois soirées. Toujours très classique, Peter Stein, privé de ses décors d’origine, réussit paradoxalement des tableaux d’une sobre beauté. Mission accomplie.


Par Yannick MILLON

   
19/05/2010  Festival Pouchkine (2) : La belle occasion manquée
Reprise d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski dans la mise en scène de Peter et sous la direction de Kirill Petrenko à l’Opéra de Lyon.
Opéra national, Lyon

Après l’épopée Mazeppa, l’intrigue bourgeoise d’Eugène Onéguine, où Peter Stein se meut avec plus d’aisance et d’inspiration. Kirill Petrenko mène les (d)ébats sans relâche, avec un total refus de l’emphase, et permet à une Tatiana bouleversante de fragilité et à un Onéguine ruiné par son erreur de transcender la plus belle occasion manquée du répertoire.


Par Yannick MILLON

   
18/05/2010  Une curiosité au Châtelet
Création française de Magdalena de Villa-Lobos dans une mise en scène de Kate Whoriskey et sous la direction de Sébastien Rouland au Théâtre du Châtelet, Paris.
Théatre du Châtelet, Paris

Chatoyante création au Châtelet : Magdalena, curiosité entre opéra, comédie musicale et folklore, et qualifiée de musical adventure par son auteur, le compositeur brésilien Heitor Villa-Lobos, n’avait jamais été donnée en France. Une belle réussite encore pour Jean-Luc Choplin, grand défenseur des ouvrages rares.


Par Nicole DUAULT

   
18/05/2010  Festival Pouchkine (1) : L’astéroïde Mazeppa
Reprise de Mazeppa de Tchaïkovski dans la mise en scène de Peter Stein et sous la direction de Kirill Petrenko à l’Opéra de Lyon.
Opéra national, Lyon

Premier volet de la trilogie Pouchkine-Tchaïkovski de l’Opéra de Lyon, le rare Mazeppa offre un magnifique souffle épique grâce à la direction bouillonnante de Kirill Petrenko et à un plateau dominé par les trognes vocales de Kotscherga et Putilin. Après une entrée en matière bien plate, Peter Stein réussit quelques tableaux d’un bel esthétisme.


Par Yannick MILLON

   
11/05/2010  Calisto sans éclat
Nouvelle production de la Calisto de Cavalli dans une mise en scène de Macha Makeïeff et sous la direction de Christophe Rousset au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

Il est triste assurément que onze années de direction ne soient pas couronnées par un coup d’éclat. Dernière nouvelle production concoctée par Dominique Meyer pour le Théâtre de Champs-Élysées, la création parisienne de la Calisto de Cavalli ne tient que partiellement ses promesses, ternie par la mise en scène de Macha Makeïeff.


Par Mehdi MAHDAVI

   
09/05/2010  Le visage de la ville
Nouvelle production de la Ville morte de Korngold dans une mise en scène de Philipp Himmelmann et sous la direction de Daniel Klajner à l’Opéra national de Lorraine.
Opéra de Lorraine, Nancy

Quatre-vingts ans durant, la France aura ignoré la Ville morte. Si Strasbourg répara l’oubli en 2001, l’opéra rêvé de Korngold quitta de nouveau l’affiche, jusqu’à son entrée au répertoire de la Bastille dans la mise en scène globe-trotteuse de Willy Decker. Avec son audace coutumière, Nancy ose une vraie nouvelle production, qui n’a rien à craindre de la comparaison.


Par Mehdi MAHDAVI

   
07/05/2010  L’insaisissable Mireille D.
Première à l’Opéra national de Bordeaux de la Jenůfa de Janáček mise en scène par Friedrich Meyer-Oertel, sous la direction de Karen Kamensek.
Grand-Théâtre, Bordeaux

Trio gagnant pour la belle production de Jenůfa signée Friedrich Meyer-Oertel. Et trio de femme. La Sacristine cinglante et néanmoins fragile d’Hedwig Fassbender, bien sûr. La poigne de fer de Karen Kamensek, qui tend jusqu’au séisme les âpretés de l’orchestre de Janáček. Éminemment singulière enfin dans l’évidence, Mireille Delunsch s’approprie le rôle-titre.


Par Mehdi MAHDAVI

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366  367  368  369  370  371  372  373  374  375  376  377  378  379 
[   < prec.   |    page 154 sur 379  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • Lucerne 2018 (2) : Ainsi parlait Thomas Rolfs

  • Grandeur et carences

  • Lucerne 2018 (1) : Haute voltige

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com