altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 24 février 2018

17/02/2009  Une pointure de trop ?
Récital de la soprano Nina Stemme accompagnée au piano par Bénédicte Haid dans le cadre de la série les Grandes Voix à la salle Pleyel, Paris.
Salle Pleyel, Paris

Très attendue, cette première apparition de Nina Stemme à Paris n’aura pas rempli toutes nos espérances. Une belle artiste certes, avec un potentiel énorme et de vraies qualités, une grand voix, sans doute même une trop grande voix, une fois encore, pour ce type de concert, mais surtout un réel manque de charme, se sensualité, de couleurs. La public a adoré quand même.


Par Gérard MANNONI

   
17/02/2009  Rond comme un zéro pointé
Nouvelle production de la Ronde de Philippe Boesmans mise en scène par Harry Kupfer et sous la direction de Winfried Maczewski à l’Opéra de Paris.
Amphithéâtre de l'Opéra Bastille, Paris

Le compositeur Philippe Boesmans est à la fête ce mois de février à l'Opéra de Paris. Après la création d’Yvonne, l'Amphithéâtre Bastille donne une nouvelle production de sa vibrionnante Ronde de 1993, opéra à l'érotisme trouble qui pâtit cependant d'une mise en scène lourde de Harry Kupfer et d'une troupe de chanteurs néerlandais peu inspirée.


Par Laurent VILAREM

   
13/02/2009  Un Siegfried Heroic Fantasy
Nouvelle production de Siegfried de Wagner mise en scène par David McVicar et sous la direction de Claus Peter Flor à l’Opéra du Rhin.
Opéra du Rhin, Strasbourg

Poursuite du Ring strasbourgeois de David McVicar toujours avec le même succès. Si cette lecture en magnifique livre d’images d’Heroic Fantasy ne renouvelle pas l’approche d’une œuvre à clés, elle compte parmi les plus abouties et théâtrales du genre illustratif. Un bon plateau et la direction miroitante de Claus Peter Flor concourent à la réussite de l’ensemble.


Par Yannick MILLON

   
13/02/2009  Résurrection pour la Ville morte
Die Tote Stadt de Korngold au Royal Opera House de Covent Garden de Londres dans la production salzbourgeoise de Willy Decker, sous la direction d’Ingo Metzmacher.
Royal Opera House, Covent Garden, London

Créée triomphalement le même jour à Cologne et à Hambourg le 4 décembre 1920, la Ville morte a attendu quatre-vingt-neuf ans pour être représentée sur une scène anglaise, celle de Covent Garden. Le Royal Opera House vient enfin de mettre à son répertoire le chef-d’œuvre d’un compositeur de 23 ans dont la carrière classique fut brisée par le nazisme.


Par Monique BARICHELLA

   
06/02/2009  Une grande Liedersängerin
Récital de la contralto Marie Nicole Lemieux dans le cadre de Jeanine Roze Production au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

À l’écoute de ce récital de Lieder de Schumann et de Brahms donné par la contralto Marie-Nicole Lemieux, on ne peut que se réjouir de trouver en cette jeune cantatrice une interprète exceptionnelle d’un répertoire difficile où tout le monde se risque mais où rares sont les réussites. Un concert magique, rehaussé encore par la présence d’Antoine Tamestit à l’alto.


Par Gérard MANNONI

   
05/02/2009  La mort du chant français 2
Version de concert de Béatrice et Bénédict de Berlioz sous la direction de Sir Colin Davis au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

La distribution du Benvenuto Cellini de Berlioz récemment paru chez LSO Live avait suscité l’effroi dans ces colonnes. Malgré la Béatrice irradiante de Joyce DiDonato et l’impayable Somarone de Jean-Philippe Lafont, la version de concert de Béatrice et Bénédict par l’Orchestre national de France sous la direction de Sir Colin Davis n’aura pas manqué de le raviver.


Par Mehdi MAHDAVI

   
04/02/2009  Le Chevalier à la rose de toutes les convoitises
Version de concert du Chevalier à la rose de Strauss sous la direction de Christian Thielemann au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

Distribution de luxe jusqu’aux plus petits rôles, affiche complète des mois à l’avance, billets dérobés lors de leur expédition postale, le Rosenkavalier de Christian Thielemann en version de concert avait tout pour être le sommet de la saison 2008-2009 du Théâtre des Champs-Élysées. À juste titre et malgré quelques déconvenues.


Par Yannick MILLON

   
02/02/2009  Le tort des absents
Concert du Klangforum Wien sous la direction de Sylvain Cambreling à l’Opéra de Paris.
Amphithéâtre de l'Opéra Bastille, Paris

Luxueux programme de musique contemporaine à l'amphithéâtre de l'Opéra Bastille, avec des œuvres de Murail, Manoury, Levinas et Dufourt. Dirigé par Sylvain Cambreling, le Klangforum Wien fait des étincelles. Et pourtant, moins d'une centaine de personnes dans la salle alors que les plus grands noms de la création française sont à l'affiche.


Par Laurent VILAREM

   
01/02/2009  Un géant chez Lilliput
Récital du ténor Ben Heppner accompagné au piano par Thomas Muraco à l’Opéra de Paris.
Palais Garnier, Paris

Il faut bien le reconnaître : le grand Ben Heppner n’a pas donné un récital à la hauteur ni de sa vraie valeur ni de sa grande réputation. Trop de moyens peut nuire dans un programme où ils ne sont pas nécessaires. Chanter Tristan ou Siegfried est autre chose que détailler Schubert ou Duparc. Même avec un accompagnateur expérimenté.


Par Gérard MANNONI

   
31/01/2009  Un voyage mal organisé
Le Voyage d’hiver de Schubert par Werner Güra accompagné au piano par Christoph Berner au Théâtre des Abbesses, Paris.
Théâtre des Abbesses, Paris

Déception avec cette interprétation du Voyage d’hiver de Schubert au Théâtre des Abbesses par le ténor allemand Werner Güra, chanteur mozartien et rossinien réputé, bien connu aussi comme interprète du Lied. Ni la qualité de la voix ni la manière d’aborder ce cycle complexe entre tous et ingrat pour les ténors n’ont pu convaincre.


Par Gérard MANNONI

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366  367  368  369  370  371 
[   < prec.   |    page 168 sur 371  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • Tristan entre en régression

  • Grande musique,
    grands interprètes

  • Un roi Carotte aux petits oignons

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com