altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 19 novembre 2017

09/11/2008  Trilogie du diable (3) : Hoffmann rafle tout
Dernier volet de la Trilogie du diable au Grand Théâtre de Genève, avec les Contes d’Hoffmann d’Offenbach mis en scène par Olivier Py et sous la direction de Patrick Davin.
Grand Théâtre, Genève

Conclusion en apothéose pour la Trilogie du diable présentée par le Grand Théâtre de Genève, avec des Contes d’Hoffmann qu’Olivier Py débarrasse de leurs oripeaux boulevardiers sans pour autant sombrer dans l’intellectualisme. Une distribution excellente comme on en a rarement entendu et la direction idéale de Patrick Davin complètent un véritable sans-faute.


Par Yannick MILLON

   
08/11/2008  Trilogie du diable (2) : Triomphe d’un désaxé
Deuxième volet de la Trilogie du diable au Grand Théâtre de Genève, avec la Damnation de Faust de Berlioz mise en scène par Olivier Py et sous la direction de John Nelson.
Grand Théâtre, Genève

Réussite beaucoup plus évidente pour ce deuxième volet de la Trilogie du diable à Genève. Sans atteindre au vertige, la direction de John Nelson se reprend et porte un plateau très bien chantant. Les options scéniques d’Olivier Py s’avèrent cette fois tout à fait adaptées au climat de l’ouvrage, avec quelques idées coup de poing dignes d'un grand homme de théâtre.


Par Yannick MILLON

   
07/11/2008  Trilogie du diable (1) : Trop de noir tue le noir
Premier volet de la Trilogie du diable au Grand Théâtre de Genève, avec le Freischütz de Weber mis en scène par Olivier Py et sous la direction de John Nelson.
Grand Théâtre, Genève

Le Freischütz d’Olivier Py à Genève donne le ton d’une Trilogie du diable qui promet d’être idéalement glauque. Omniprésence de panneaux de bois noir et rideau de scène digne de Saw, l’emblème de l’opéra romantique finit par sombrer dans une étouffante noirceur. Plus que par une distribution moyenne, la production est surtout handicapée par une lecture orchestrale proche de l’indigence.


Par Yannick MILLON

   
07/11/2008  Opéra en toutes Lettres
Première à l’Opéra de Lille du spectacle I went to the house but did not enter de Heiner Goebbels.
Opéra, Lille

Donné à l'Opéra de Lille, le nouveau spectacle de Heiner Goebbels, I went to the house but did not enter, est un éblouissement. Ce qui n'aurait pu paraître qu'un aride exercice littéraire devient également grâce aux membres du Hilliard Ensemble une bouleversante réflexion musicale qui se hisse à la hauteur des auteurs qu'il met en scène.


Par Laurent VILAREM

   
03/11/2008  La douceur de Pierre Boulez
Concert Mahler de l’Orchestre de la Staatskapelle Berlin sous la direction de Pierre Boulez, avec la participation de la soprano Dorothea Röschmann à la salle Pleyel, Paris.
Salle Pleyel, Paris

Stupéfiante lecture de la 4e symphonie de Mahler par un Pierre Boulez qui, avec une économie de gestes assourdissante, entraîne la magnifique Staatskapelle Berlin dans un univers hanté par les deux rivages de la vie. Au même titre que Leonard Bernstein, mais dans la lumière et la clarté, le chef français s'affirme comme un grand rénovateur de l'interprétation mahlérienne.


Par Laurent VILAREM

   
31/10/2008  À ébranler les montagnes
Version de concert de Saint François d’Assise de Messiaen sous la direction de Myung-Whun Chung à la salle Pleyel, Paris.
Salle Pleyel, Paris

Sommet des célébrations du centenaire de la naissance d’Olivier Messiaen, l’exécution de St François par les forces de Radio France sous la baguette transcendante de Myung-Whun Chung restera gravée dans les mémoires. D’une foi à soulever des montagnes, le chef coréen triomphe sur tous les plans, aidé par une distribution solide où seul le rôle-titre déçoit vraiment.


Par Yannick MILLON

   
30/10/2008  Tristan zum letzten Mal
Reprise du Tristan et Isolde de Wagner dans la mise en scène de Peter Sellars et Bill Viola, sous la direction de Semyon Bychkov à l’Opéra de Paris.
Opéra Bastille, Paris

Encore de nouvelles données pour cette ultime reprise du Tristan de Sellars et Viola à la Bastille, notamment en raison de la présence en fosse d’un Semyon Bychkov d’un classicisme absolu, refusant tout emballement romantique. Le plateau, mélangeant les distributions précédentes, reste d’un niveau global très enviable.


Par Yannick MILLON

   
28/10/2008  Le meilleur de la routine
Reprise de Rigoletto de Verdi dans la mise en scène de Jérôme Savary, sous la direction de Daniel Oren à l’Opéra de Paris.
Opéra Bastille, Paris

Énième reprise du Rigoletto de Jérôme Savary à la Bastille et plutôt une bonne surprise à l’arrivée, grâce à une mise en scène sage et lisible mais toujours vivante et à un plateau de belle constitution, sinon grâce à la direction très superficielle et inutilement agitée de Daniel Oren. Une soirée verdienne tout à fait honorable.


Par Yannick MILLON

   
25/10/2008  À la hauteur des très grands
Concert de l’Orchestre du Capitole de Toulouse sous la direction de Tugan Sokhiev, avec la participation du pianiste Nelson Freire à la salle Pleyel, Paris.
Salle Pleyel, Paris

Digne héritier de son aîné Valery Gergiev, le jeune chef ossète Tugan Sokhiev s’affirme à chaque nouvelle apparition comme l’un des dompteurs d’orchestre du nouveau siècle avec lesquels il faudra compter. Soirée d’exception avec l’Orchestre du Capitole de Toulouse à Pleyel, notamment dans une 5e symphonie de Chostakovitch d’une imprenable hauteur de vue.


Par Yannick MILLON

   
24/10/2008  Le rêve de Bostridge
Récital du ténor Ian Bostridge accompagné au piano par Julius Drake à l’Auditorium du Musée d’Orsay, Paris.
Auditorium du Musée d'Orsay, Paris

Programme tout romantique pour ce récital du ténor Ian Bostridge à l’Auditorium du Musée d’Orsay, assez curieusement inséré dans le cycle l’Art de l’accompagnement vocal. Une sélection de treize Lieder de Brahms et le Liederkreis op. 39 de Schumann chantés comme un rêve intérieur et douloureux : du Bostridge pur et dur.


Par Gérard MANNONI

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366 
[   < prec.   |    page 169 sur 366  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

  • À l’épreuve du feu

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com