altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 19 novembre 2017

18/09/2008  Scènes de la vie conjugale
Nouvelle production de Pelléas et Mélisande de Debussy mise en scène par Pierre Audi et sous la direction de Mark Wigglesworth au Théâtre royal de la Monnaie, Bruxelles.
Théâtre royal de la Monnaie, Bruxelles

On retiendra de ce Pelléas et Mélisande à la Monnaie de Bruxelles une somme d'éléments contradictoires : la mise en scène de Pierre Audi qui hésite entre drame domestique et symbolisation excessive, un chef nerveux et irrégulier, et une distribution exceptionnelle où Stéphane Degout et Sandrine Piau s'affirment dans les rôles-titres.


Par Laurent VILAREM

   
15/09/2008  Poésie et volupté
Concert de l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig sous la direction de Riccardo Chailly à la Philharmonie de Luxembourg.
Philharmonie, Luxembourg

Dans l’écrin de l’Auditorium de la Philharmonie de Luxembourg conçu par Christian de Portzamparc, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig sous la direction de son chef Riccardo Chailly distille des sonorités de rêve aussi bien dans le Songe d’une nuit d’été Mendelssohn que dans dans le ballet complet Daphnis et Chloé de Ravel.


Par Michel LE NAOUR

   
13/09/2008  Lucerne 2008 (4) : Sous le signe de la modernité
Concert du Chicago Symphony Orchestra sous la direction de Bernard Haitink au festival de Lucerne 2008.
Konzertsaal, Kultur- und Kongresszentrum, Luzern

Apparition fort attendue de la Rolls-Royce symphonique qu’est toujours l’Orchestre de Chicago au festival de Lucerne. Après un concerto de Mozart gentiment académique, Bernard Haitink triomphe dans une 4e symphonie de Chostakovitch à la hauteur de vue imprenable et d’une exigence intellectuelle rare, dont il restitue à sa manière l’incroyable modernité.


Par Benjamin GRENARD

   
11/09/2008  Un repas assez indigeste
Première à l’Opéra de Paris de l’Eugène Onéguine mis en scène par Dmitri Tcherniakov, par la troupe du Bolchoï sous la direction d’Alexander Vedernikov.
Palais Garnier, Paris

Malgré quelques belles idées, cette production d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski signée Dmitri Tcherniakov et importée du Bolchoï, bloquée dans un beau mais difficile décor unique, ne parvient pas à convaincre en ouverture de saison 2008-2009 de l’Opéra de Paris. Une médiocre exécution musicale ne sauve rien.


Par Gérard MANNONI

   
07/09/2008  Lucerne 2008 (3) : Plus beau que nature
Turangalîla-Symphonie de Messiaen par l’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam sous la direction de Mariss Jansons au festival de Lucerne 2008.
Konzertsaal, Kultur- und Kongresszentrum, Luzern

Une semaine après celle de Rattle et Berlin à Salzbourg, nouvelle Turangalîla, dans le cadre du festival de Lucerne 2008 avec le Concertgebouw d’Amsterdam dirigé par Mariss Jansons : la confirmation que cette œuvre reste problématique pour les orchestres internationaux et que trouver le ton juste dans Messiaen n’est pas donné à tout le monde.


Par Thomas COUBRONNE

   
05/09/2008  Le piano du cœur
Récital du pianiste Fou Ts’ong au festival Piano aux Jacobins 2008 de Toulouse.
Eglise des Jacobins, Toulouse

Les apparitions de Fou Ts’ong se comptent sur le doigt de la main. L’entendre jouer avec un tel naturel et une telle simplicité Mozart, Haydn, Chopin et Schubert en ouverture du Festival Piano aux Jacobins à Toulouse est une aubaine et un partage incomparables. Le plaisir rare d’avoir affaire à un artiste éminemment personnel et habité.


Par Michel LE NAOUR

   
31/08/2008  Salzbourg 2008 (10) : Messiaen et le septième art
Concert de clôture du festival de Salzbourg 2008 par les Berliner Philharmoniker sous la direction de Sir Simon Rattle.
Großes Festspielhaus, Salzburg

Concert de clôture de Salzbourg 2008 a priori alléchant, autour de Tristan avec les Berliner Philharmoniker : un Prélude et Mort d’Isolde de Wagner parfaitement invertébré précède une Turangalîla-Symphonie écœurante de romantisme sous la baguette d’un Rattle démonstratif, dans un programme qui méritait mieux.


Par Thomas COUBRONNE

   
30/08/2008  Salzbourg 2008 (9) : Monument mahlérien
3e symphonie de Mahler par les Wiener Philharmoniker sous la direction d’Esa-Pekka Salonen au festival de Salzbourg 2008.
Großes Festspielhaus, Salzburg

Sous un radieux soleil de fin d’été, la série symphonique des Wiener Philharmoniker à Salzbourg s’achève sur le triomphe d’une sublime 3e de Mahler, portée à incandescence par un Esa-Pekka Salonen rappellant rien moins que Pierre Boulez, interprète majeur de la symphonie la plus longue du grand répertoire. Monumental !


Par Yannick MILLON

   
24/08/2008  Un air slave et nordique
Concert de l’Orchestre symphonique de la Philharmonie nationale d’Ukraine sous la direction de Mykola Dyadyura avec la participation du violoniste Alexandre Brussilovski au festival de la Chaise-Dieu 2008.
Abbatiale, La Chaise-Dieu

Dans le vaisseau de l’Abbatiale de la Chaise-Dieu où résonnent chaque été les grandes cathédrales de la musique sacrée, l’Orchestre symphonique de la Philharmonie nationale d’Ukraine et l’excellent violoniste Alexandre Brussilovski ont défendu un programme slave et nordique qui ne manquait ni de panache ni de lyrisme.


Par Michel LE NAOUR

   
23/08/2008  Salzbourg 2008 (8) : Le jour et les Nuits
Concert des Wiener Philharmoniker sous la direction de Mariss Jansons, avec la participation de la mezzo-soprano Elīna Garanča au festival de Salzbourg 2008.
Großes Festspielhaus, Salzburg

Copieux programme pour ce troisième concert symphonique de week-end par les Wiener Philharmoniker à Salzbourg. Un peu décevant et surtout desservi par la vocalité hors de propos d’Elīna Garanča dans les Nuits d’été, Mariss Jansons fait acte de majesté dans Im Sommerwind de Webern et une 2e symphonie de Brahms d’une rare splendeur.


Par Yannick MILLON

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366 
[   < prec.   |    page 172 sur 366  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

  • À l’épreuve du feu

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com